Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Clément Joseph LEMOINE

LEMOINE Clément (1869-1941)
Add this
    LEMOINE Clément

    (1869-1941)


    [2127] LEMOINE Clément, Joseph, naquit le 29 août à St Georges de Reintembault, dans le diocèse de Rennes (Ille et V.) dans une famille d'industriels profondément chrétienne. Ses parents s'étant fixés à Saint James, chef lieu du canton de la Manche, le jeune Clément fut envoyé au collège de Saint Lô, où il fut un élève très brillant. Ses études secondaires terminées, il entra au Grand Séminaire St Sulpice d'Issy-les-Moulineaux. Il y reçut la tonsure le 14 juin 1889. Ayant accompli une année de service militaire, le 12 octobre 1891, il entrait au Grand Séminaire des Missions Étrangères. Ordonné sous-diacre le 23 décembre 1893, diacre le 14 février 1894, il reçut l'onction sacerdotale le 1er juillet 1894. Ce même jour, il fut désigné pour la mission de Tokyo. Il y partit le 29 août 1894.

    Arrivé au Japon, son archevêque l'envoya tout d'abord à Nagoya, près du Père Tulpin, afin d'étudier la langue japonaise. Il y resta trois années. Vers la fin de 1897, le Père Lemoine vint s'installer à Tokyo dans une maison de location, à Tameiko (Asakusa) avec les Pères Péri et Balet. C'est là qu'il commença cet apostolat, pour lequel il était vraiment doué, l'postolat par la presse". À partir de Janvier 1898 parut une revue mensuelle : Ten, Chi, Jin (Ciel, Terre, Homme : c'est à dire "l'Univers"). Les Pères Péri et Lemoine en avaient la direction. Pour avoir des fonds et combler une lacune, ils s'efforcèrent de fonder une librairie catholique. En 1901, le Père Lemoine fit paraître une brochure :"La pierre de touche des religions", et se consacra à la rédaction du "Koe" (La Voix), revue trimestrielle destinée à la formation des chrétiens. Il en garda la charge jusqu'en 1911.

    Appelé à remplacer le Père Péri à Mito, il passa une année dans ce poste, y faisant de l'apostolat par les "conférences". En 1912, il est nommé à Nagoya. Mobilisé en 1915, il repart pour la France, et, jusqu'au début de 1918, il remplit la tâche d'infirmier dans un hôpital de Bretagne. Cette même année 1918, il revient au Japon, et est nommé à Yokohama, au "44" comme on l'appelait. D'abord vicaire du Père Évrard, il le remplaça comme curé : en attendant le retour des autres mobilisés, il assura le service religieux dans deux autres paroisses et l'aumônerie des Dames de Saint Maur. En 1922, on lui demanda de faire le chroniqueur de la Mission : il le resta jusqu'à la fin de sa vie, tant sa plume était alerte et intéressante. Le 1er septembre 1923, un tremblement de terre d'une rare violence anéantit la ville de Yokohama. L'Église et le presbytère furent détruits. Le Père Lemoine était au premier étage; il sentit le plancher s'ouvrir sous ses pieds "Je glisse dans mon éternité, pensa-t-il et il invoqua la Vierge Marie". Après une chute au rez-de-chaussée, il se retrouva immobilisé sous un amoncellement de débris, mais sans blessure. Sans plus tarder, il se mit à relever les ruines.

    En 1924, une église et une résidence provisoires furent édifiées. En 1933, une église solide était bénite, ainsi qu'un confortable presbytère. En 1937, à 68 ans, le Père Lemoine se retira à Totsuka, chez les Soeurs Franciscaines Missionnaires de Marie. Il y assura la charge d'aumônier.

    En 1940, le coeur malade, il fut hospitalisé à l'hôpital général de Yokohama, de Noël à mars 1941. Mais en juin de cette même année, il fut de nouveau hospitalisé à Tokyo, à l'hôpital tenu par les Soeurs Franciscaines. Il y décéda le 10 août 1941. Il fut inhumé dans le cimetière des Étrangers à Yokohama.



    Références bibliographiques

    AME 1894 p. 196. 1895 p. 336. 1898 p. 86. 1907 p. 227. 334. 337. 1923 p. 205. 1924 p. 17. 1934 p. 30. 1938 photo p. 156. 1939 p. 81. 113 (art). CR 1894 p. 305. 1898 p. 44. 1902 p. 14. 1903 p. 9. 13. 1904 p. 15. 1905 p. 12. 1907 p. 13. 1910 p. 12. 1911 p. 18. 1913 p. 16. 1915 p. 10. 1918 p. 4. 1919 p. 216. 1923 p. 254. 1925 p. 6. 1928 p. 6. 1930 p. 5. 6. 1931 p. 5. 8. 1932 p. 11. 1934 p. 3. 1936 p. 5. 1937 p. 5. 8. 1938 p. 5. 1947 p. 178. 1948 p. 184. 1949 p. 225. BME 1922 p. 65. 70. 95. 96. 128 (art). 1923 p. 241. 291. 353. 637. 719. 729. 747. 1924 p. 360. 1927 p. 369. photo p. 713. 1928 p. 45. 110. 359. 1929 p. 43. 674. 1931 p. 433. 505. 812. 818. 824. photo p. 868. 1932 p. 30. 116. 1934 p. 6. 555. 770. 1937 p. 495. 723. 1938 p. 209. 211. 314. 388. 455. 822. 1939 p. 110. 552. 622. 692. 779. 1940 p. 104. 105. 402. 740. 1941 p. 125. 150. 164. 244. 315. 381. 398sq. 539. 674. 761. 1954 p. 1112. EC1 N° 381. 390. 429.

    "
    • Numéro : 2127
    • Année : None