Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

François Arsène jean marie eugène LEMASLE

[2356] LEMASLE François,Arsène, Jean, Marie,Eugène (Mgr) Evêque Titulaire de Teuchyra, Vicaire Apostolique de Hué
Add this
    [2356] LEMASLE François,Arsène, Jean, Marie,Eugène (Mgr)

    Evêque Titulaire de Teuchyra,

    Vicaire Apostolique de Hué

    François, Arsène, Jean, Marie, Eugène LEMASLE naquit le 19 Décembre 1874, à Servon, diocèse de Coutances, département de la Manche. Il fit ses études primaires chez les Frères de Ploërmel; I'Abbé Guillard, à Dugey lui donna les premières notions de latin; dirigé vers le petit séminaire de l'Abbaye-Blanche à St.Lo, il y fit de solides études secondaires couronnées par le baccalauréat ès lettres, devant la Faculté de Rennes, le 11 Novembre 1893.

    Après une année passée au Grand Séminaire de Coutances, il entra laïque au Séminaire des Missions Etrangères, le 02 Octobre 1894.Tonsuré le 21 Septembre 1895, il reçut les ordres mineurs le 29 Février 1896. Puis, de la fin de 1896 à Septembre 1897, pour fortifier sa santé, il devint professeur au collège St. Grégoire à Pithiviers, dans le diocèse d'Orléans. C'est en cette ville qu'il devint sous diacre, le 12 Juin 1897. Diacre le 05 Mars 1898, il fut ordonné prêtre le 26 Juin 1898 avec quarante trois de ses confrères; le soir même, il reçut, avec MM. Morineau et Guichard, sa destination pour le Vicariat Apostolique de la Cochinchine Septentrionale (Hué) qu'il partit rejoindre avec eux, le 27 Juillet 1898.

    Arrivé en mission, M. Lemasle se mit aussitôt à l'étude de la langue viêtnamienne, mais dès la fin de l'année, il dut se rendre à Hong-Kong pour y soigner une dysenterie rebelle. De retour en Juillet 1899, Mgr. Caspar le nomma professeur de rhétorique au petit séminaire de An-Ninh. En Août 1902, il passa au Grand Séminaire de Phu-Xuân, chargé de l'enseignement de la philosophie et de la théologie; cela dura une dizaine d'années.

    En Octobre 1911, par suite du trop grand nombre de postes sans titulaires, il fut curé de la paroisse de Co-Vuu et de ses annexes, dans la province de QuangTri, chef du district de Dinh-Cat, Supérieur du couvent des religieuses, et chargé du sanctuaire de La-Vang; aidé par un vicaire viêtnamien, il porta ces responsabilités avec optimisme et jovialité; plein de tact et de savoir faire, il eut toujours de bonnes relations avec tout le monde.ll fit quelques constructions nouvelles au couvent, en particulier une chapelle spacieuse et élégante.

    En 1921, il prit la direction de la paroisse St. François-Xavier, à Hué, succédant à M.Léculier, son fondateur, rappelé à Paris. Cette paroisse se composait surtout de fonctionnaires, et de militaires; M.Lemasle organisa la vie chrétienne de cette population flottante. il y exerça un ministère parfois difficile et délicat mais fructueux. Les malades des hôpitaux recevaient sa visite deux fois par jour, ll assura la catéchèse aux élèves de l'lnstitution Ste Jeanne d'Arc, et aux enfants de la paroisse.

    En Mars 1930, il fut nommé Vicaire Délégué et Provicaire, en remplacement de M.Chabanon, devenu Coadjuteur de Mgr.Allys. Laissant sa paroisse entre les mains de M.Darbon, en raison de son état de santé, le 01 Juin 1931, il s'embarqua pour la France, où il arriva le 27 Juin 1931.0utre le repos en famille, les soins médicaux, et une double intervention chirurgicale, M.Lemasle chercha, en vain, durant son séjour en France une Congrégation ou des professeurs volontaires pour prendre en main le Collège de la Providence à Hué. Lors d'un voyage à Rome, il fut reçu, en audience privée par le Pape Pie Xl, et le cardinal Préfet de la Propagande.

    Ayant retrouvé forces et santé suffisantes, le 05 mars 1933, M.Lemasle était de retour dans sa Mission; il fut nommé supérieur de l'lnstitut de la Providence, \Thiên Huu hoc Duong", avec comme professeurs-prêtres MM. Thuc, Dancette, Massiot,Thich. Le 17 Septembre 1933, Mgr. Chabanon bénit ce nouvel établissement, et Mgr. Ie Délégué Apostolique fit pour cette maison d'éducation les voeux suivants: "Vivat, crescat, floreat, et fructihcet"! Devenu Evêque, Mgr Lemasle mit cet Institut sous le patronage de Ste Thérèse de Lisieux, le 02 Octobre 1938.

    Il participa comme théologien, au "premier concile plénier d'lndochine" qui s'ouvrit à Hanoï, le 18 Novembre 1934. Le 24 Avril 1936, Mgr. Chabanon, épuisé s'embarqua pour la France et le 29 mai suivant arriva à Marseille où il mourut le 04 juin 1936. M. Lemasle, provicaire, prit la direction de la Mission. Le 04 Février 1937, le Souverain Pontife le nomma Evêque titulaire de Teuchyra (aujourd'hui, Tacra, ville de Libye) et Vicaire Apostolique de Hué. Le 10 Février 1937,1a nouvelle parvint à Hué. Le 27 Mai 1937, sous la présidence de Mgr. Ie Délégué Apostolique, il reçut la consécration épiscopale dans la procatédrale de Phu-Cam des mains de Mgr. Gouin, du Laos, assisté de Mgr.Tardieu de Quinhon, et de Mgr. Cân de Bui-Chu.

    Mgr.Lemasle profita des retraites annuelles pour donner à ses prêtres des directives et des conseils pratiques. Il dirigea le Vicariat d'une manière vigilante et ferme. Il visita frequemment les séminaires, présidant aux examens, et questionnant lui même les grands séminaristes. Il présida les grands pélerinages à Notre Dame de Lavang. Une lettre pastorale détermina les cérémonies pour célébrer, dans tout le vicariat, le centenaire du martyre des Bienheureux Jaccard et Thomas Thiên. L'ouverture des solennités fut fixée au 21 Septembre 1938, et la clôture au 21 Septembre 1939.

    Sous son épiscopat, se fit la fondation du Monastère bénédictin de ThiênAn , non loin de Hué, sous la conduite de Dom Romain. ll s'interessa aux Communautés religieuses, et à la formation intellectuelle professionnelle et spirituelle de leurs membres. Il favorisa l'ouverture d'écoles dans tous les postes de mission, et encouragea "L'Association Ste Marie" fondée dans ce but.

    L'Action Catholique fut l'objet de ses soins. Chaque année, il consacrait une quarantaine de jours à des visites pastorales,parfois très pénibles, aimant être reçu avec tout le decorum de cette époque. Ces "missions itinérantes" soigneusement préparées le conduisaient, pour plusieurs jours, dans les stations missionnaires où il interrogeait et préparait les confirmands.

    Après huit années d'épiscopat fécond, de lourdes épreuves s'abattirent sur le Vicariat. Le 09 Mars 1945, jour du coup de force japonais, Mgr. Lemasle en visite pastorale à Binh-Tôn, dans la province du Quang-Binh, partit en fin de matinée pour Tam-Toâ, près de Dong-Hôi, où il apprit la gravité de la situation. La nuit fut calme, mais le lendemain, après la messe, il dut partir précipitamment en barque et fuir devant les japonais qui arrêtaient les Européens,et étaient à la poursuite de l'Evêque. La barque s'éloigna au plus vite, et pendant deux jours, il se cacha dans les chrétientés, qui lui procurèrent un pousse-pousse pour gagner le petit séminaire de An-Ninh.Vers huit heures du soir, il partit avec le prêtre qui l'accompagnait, il voyagea toute la nuit, sans être inquiété,et arriva de grand matin à An-Ninh. Deux jours plus tard, une barque vint l'y prendre et le conduisit à Hué où il resta en résidence forcée.

    Tous les ressortissants français furent concentrés dans le quartier résidentiel de la rive droite de la rivière des parfums, comprenant l'Evêché, la Procure, le Collège de la Providence et l'école Jeanne d'Arc. Une vingtaine de missionnaires du Vicariat furent concentrés à l'Evêché; le 24 Novembre 1945, Mgr. Piquet arriva de Quinhon, avec dix de ses missionnaires.

    Les premiers mois de réclusion, après le 09 Mars 1945, furent passables, l'autorité japonaise accorda un laissez-passer à Mgr. Lemasle qui put se rendre plusieurs fois au Grand Séminaire et dans quelques communautés pour rencontrer des prêtres viêtnamiens.ll en fut autrement après la prise du pouvoir par les Viêtminh où il fut strictement défendu d'avoir du personnel viêtnamien, et du 18 Août 1945 au mois de mars 1946, les relations avec tout viêtnamien furent officiellement interdites.

    Ne pouvant plus administrer son diocèse, Mgr. Lernasle demanda au chef viêtminh de la Province un permis de circuler.qui lui fut accordé, puis retiré trois heures après. Ne pouvant plus sortir de la zone de concentration, ni correspondre avec son clergé, il chargea un prêtre viêtnamien de s'occuper des relations avec les autorités du moment, et des affaires courantes de la Mission.

    Bien qu'il se montrât volontairernent optimiste, et de bonne humeur, en Juin 1946, Mgr. Lemasle, fort affecté par ces évènements, tomba malade; atteint d'une leucémie incurable; le 04 Août 1946, il fut dirigé sur la clinique St. Paul, à Saigon. Sa faiblesse augmentant progressivement, il reçut les derniers sacrements, et le 26 Septembre 1946 à 20 heures, sans souffrance et avec toute sa lucidité d'esprit, il rendit son âme à Dieu.

    Mgr. Cassaigne, Vicaire Apostolique de Saïgon, présida ses obsèques. La dépouille mortelle de Mgr. Lemasle fut inhumée au cimetière d'Adran, à Saïgon.


    Références bibliographiques

    AME 1898 p. 232. 1914 p. 49. 1917-18 p. 335. 1931 p. 230. 231. 1932 p. 44. 1934 p. 40. 1937 p. 94. 136. 139. 186. 187. 234. 280. 1938 p. 39. 272. 1939 p. photo p.91. 184. CR 1898 p. 271. 1907 p. 187. 1912 p. 217. 1913 p. 239. 1914 p. 98. 1916 p. 133. 1931 p. 181. 1932 p. 215. 1933 p. 166. 174. 1936 p. 154. 249. 256. 258. 1937 p. 156. 1938 p. 156. 1939 p. 140. 233. 1940 p. 87. 89. 1947 p. 225. 368. 1948 p. VII. 88. 1949 p. 164. BME 1922 p. 104. 180. 510. 1924 p. 55. 536. 1925 p. 437. 1927 p. 121. 763. 1928 p. 55. 697. 1929 p. 442. 1930 p. 120. 247. 379. 421. 1931 p. 73. 302. 456. 466. 694. 913. 929. 1932 p. 64. 152. 310. 645. 970. 1933 p. 83. 302. 305. 306. 380. 381. 544. 582. 625. 708. 869. 1934 p. 59. 580. 583. 880. 1935 p. 56. 64. 135. 215. 285. 327. 602. 786. 800. 1936 p. 64. 302. 394. 499. 500. 594. 753. 909. 1937 p. 63. 64. 83. 137. 147. 212. 285. 299. 366. 443. 523. 526. 661. 737. 806. 884. 1938 p. 126. 194. 262. 267. 431. 435. 439. 483. 552. 696. 703. 748. 772. 802. 848. 1939 p. 144. 160. 213. 285. 361. 483. 514. 578. 736. 875. 1940 p. 112. 136. 138. 140. 212. 284. 568. 627. 628. 820. 824. 1941 p. 57. 58. 81. 112. 195. 273. 350. 490. 492. 466. 564. 566. 568. 630. 731. 732. 767. 1948 p. 362. 1949 p. 245. 1952 p. 316. 1955 p. 1052. 1957 p. 981. EC1 N° 224. 225. 230. 234. 237. 245. 253. 254. 260. 261. 304. 352. 449. NS. 61P85. MC. 14P171. 15P18. 16P618. 620. 25P33. 27P601. 30P343. 32P483. 33P528. 36P270. 37P148. 38P178. 179. 39P30. 45P179. 46P176. APF. 18P1. 2. 174. ECM. Fév. 1944 p. 18. juin 1944 p. 34. 1945 p. 253. janv/fév. 1946 p. 18.


    "
    • Numéro : 2356
    • Année : None