Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

eugène louis LEGARDIEN

[1261]. LEGARDIEN, Eugène-Léon, né le 7 novembre 1849 à Blainville (Manche), fit ses études au collège de Saint-Lô et au grand séminaire de Coutances. Pendant la guerre de 1870, il partit comme infirmier volontaire. Il reçut le sacerdoce le 29 juin 1873, et, sur le désir de son évêque, J.-P. Bravard, il fit, avant de suivre sa vocation apostolique, un an de vicariat à Blainville, sa paroisse natale.
Add this
    [1261]. LEGARDIEN, Eugène-Léon, né le 7 novembre 1849 à Blainville (Manche), fit ses études au collège de Saint-Lô et au grand séminaire de Coutances. Pendant la guerre de 1870, il partit comme infirmier volontaire. Il reçut le sacerdoce le 29 juin 1873, et, sur le désir de son évêque, J.-P. Bravard, il fit, avant de suivre sa vocation apostolique, un an de vicariat à Blainville, sa paroisse natale.
    Il entra au Séminaire des M.-E. le 21 août 1874, et partit le 23 septembre 1875 pour le Se-tchoan occidental. Il travailla dans les districts de Lokiang (Lie-pin), Tsong-king tcheou, In-kia-pa, construisit deux oratoires, avec presbytères et écoles.
    On lui confia ensuite le district de Tien-lin-tchang, qui était en assez mauvais état. Il avait fini par le relever, lorsque la persécution, qui se produisit à l'époque des troubles suscités, en 1898-1899, par le rebelle Yu-man-tse, le ruina de fond en comble. Legardien travailla activement à le reconstituer, et reconstruisit deux églises et trois oratoires. En outre, il organisa ses chrétiens de manière à tenir tête aux rebelles, et quand ceux-ci reparurent, ils furent complètement battus. Epuisé par ses travaux, il mourut presque subitement, le 1er mai 1901, dans sa résidence à Tienlin-tchang, préfecture de Tong-tchoan. En parlant de lui, son vicaire apostolique, Pinchon, disait souvent : \ Oh ! ce M. Legardien, quel zèle ! c'est vraiment un homme de Dieu. "
    Notes bio-bibliographiques. - C.-R., 1881, p. 24. - B. O. P., 1895, p. 421 ; 1896, p. 464.
    Notice nécrologique. - C.-R. 1901, p. 339.


    "
    • Numéro : 1261
    • Année : None