Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Urbain LEFEBVRE

URBAIN LEFEBVRE (1725-1792) CHINE
Add this

    URBAIN LEFEBVRE (1725-1792)
    CHINE

    [190]. LEFEBVRE Urbain, né le 21 janvier 1725 dans la paroisse Saint-Pierre-du-Boile, à Tours (Indre-et-Loire), était fils de François Lefebvre, maître-charpentier, et de Anne Net. Au mois de mai 1746 il demanda à être admis au Séminaire des Missions Étrangères, mais il ne fut reçu quaprès son diaconat, au début de lannée 1749. Il fut ordonné prêtre au mois de septembre de la même année, et après un court voyage à Tours pour faire ses adieux à sa famille, il partit pour lExtrême-Orient. Le 1er décembre 1749, il sembarqua à Port-Louis sur La Baleine. Le 18 juin 1750, il est à Pondichéry, et à la fin de cette même année il arrive à Macao, où il rencontre Mgr Armand François Lefèvre, vicaire apostolique de Cochinchine, alors exilé de sa mission par la persécution, qui lui propose daller au Cambodge. Urbain Lefèvre ne semble pas être resté longtemps dans ce pays, si même il y alla. On le retrouve, en effet, à Macao de 1751 à 1753. Désireux de se consacrer à la mission du Se-tchoan, il quitta Macao le 6 janvier 1754, et, pour se rendre dans cette province, suivit la route ordinaire quempruntait les missionnaires par le Kouang-tong, le Hou-nan et le Hou-kouang. Il arriva à Tchong-king le 23 mars suivant ; de là, il se rendit à Ching-tsong-pin près du prêtre chinois André Ly, et tous les deux gagnèrent Tchen-tou, où ils arrivèrent le 26 mai. A cette époque, une dénonciation ayant été faite contre les chrétiens, UrbainLefebvre fut arrêté et emprisonné le 29 juin 1754. Après avoir subi plusieurs interrogatoires, il fut libéré le 22 septembre, et reconduit à Canton. De retour à Macao au commencement de lannée 1755, il resta quelque temps à la procure des Missions Étrangères et se rendit ensuite à Pondichéry, puis au Siam : il était à Mergui en 1757, à Juthia en 1758. Il sembarqua lannée suivante pour lEurope, sarrêta en route, probablement à la Réunion, et narriva en France quen 1763. Il se mit alors à la disposition du diocèse de Paris. Il était chapelain des Hospitalières de la Miséricorde, quand il fut arrêté en 1792, et massacré aux Carmes le 2 septembre de la même année. Il fut béatifié le 26 septembre 1926 avec les autres martyrs des Carmes.

    Références bio-bibliographiques.
    Nouvelles Lettres Édifiantes, ii, p. 295 ; iv, p. 174, 229 ; v, p. 367, 377. De Macao à Tchen-tou en 1754 / Lettre de M. Urbain Lefèvre, missionnaire apostolique. in : Annales des Missions Étrangères, 1914, p. 86-98. La Touraine dans les missions : Urbain Lefebvre, missionnaire dans les Indes et la Chine (1725-1792), avec une introduction sur trois évêques missionnaires de Touraine / par labbé L.-A. Bossebuf, de la Société archéologique. - Tours : Impr. P. Bousrez, 1888. 100 p. ; 8°.
    La Mission du Su-tchuen au XVIII° siècle. Vie et apostolat de Mgr Pottier, son fondateur, évêque dAgathopolis, vicaire apostolique en Chine, membre de la Société des Missions Étrangères de Paris / Par Léonide Guiot, ancien conservateur des forêts. Paris : Téqui, libr. édit., 85 rue de Rennes, 1892. XX-521 p. ; 8°. p. 123.
    Mémorial de la Société des Missions Étrangères / par Adrien Launay de la même Société. Deuxième partie : 1658-1913. Paris : Séminaire des Missions Étrangères, 128, rue du Bac, 1916. XXII-659 p. p. 380.
    Les Massacres de septembre. Les martyrs du clergé. Documents inédits et biographies de quatre martyrs de Rodez / par. H.-C. Sabatié, - Paris : Beauchêne, 1912 ; 8°. p. 145.



    • Numéro : 190
    • Année : None