Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paul Adrien LECORNU

[ 2043 ] LECORNU Paul, Adrien Missionnaire Tonkin Occidental - Hanoï ------------- Paul, Adrien LECORNU naquit le 26 mars 1856, à Lisieux, paroisse St. Pierre, diocèse de Bayeux, département du Calvados. Il fit ses études au Collège des Jésuites de Caen, puis se dirigea vers l'école de la rue des Postes à Paris, entra en Polytechnique, et en 1883, sortit de l'Ecole d'Application de Fontainebleau, avec les meilleures notes.
Add this

    [ 2043 ] LECORNU Paul, Adrien

    Missionnaire

    Tonkin Occidental - Hanoï

    -------------

    Paul, Adrien LECORNU naquit le 26 mars 1856, à Lisieux, paroisse St. Pierre, diocèse de Bayeux, département du Calvados. Il fit ses études au Collège des Jésuites de Caen, puis se dirigea vers l'école de la rue des Postes à Paris, entra en Polytechnique, et en 1883, sortit de l'Ecole d'Application de Fontainebleau, avec les meilleures notes.

    En 1885, on demandait des volontaires pour le Tonkin. Il joua à \pile ou face". Ce fut "face" et ce fut le Tonkin. En 1886, il était capitaine du génie à Hanoï, avec le capitaine Joffre, son chef comme plus ancien de grade, et le capitaine Roques, le ministre de la guerre en 1916. A Yên-Bay, le capitaine Lecornu construisit le fort du poste militaire. Il pût alors se rendre compte du travail accompli par les missionnaires, en un temps où soufflait un vent violent d'anticléricalisme.La forte personnalité de Mgr. Puginier l'impressionna beaucoup, d'autant plus qu'il lui arrivait assez souvent de venir déjeûner chez l'Evêque.

    Rentré en France en 1888, il prit garnison au Havre. A plusieurs reprises il vint à la rue du Bac, s'entretenir avec le procureur des missions du Tonkin et demander des nouvelles des missionnaires qu'il connaissait. Et le 13 janvier 1889, il confia ses secrets, ses hésitations et ses difficultés à M. Péan, un homme expert dans la direction des consciences, en vue de prendre une décision.

    Le 14 janvier 1889, il fut admis officiellement comme aspirant au Séminaire des Missions Etrangères où il arriva le 8 mars 1889. La veille, l'autorité militaire avait accepté sa demande de démission de l'armée .Dès le premier jour de son arrivée au Séminaire de Meudon, les aspirants prièrent M.le Supérieur de lui donner l'unique chambrette distincte du dortoir commun. il fallut toute l'autorité du Supérieur pour qu'il acceptât. Il se plia à la discipline du séminaire, fit ses études de théologie et fut un condisciple complaisant, rieur, et enjoué.

    Tonsuré le 1 mars 1890, minoré le 21 février 1891, sous-diacre le 12 mars 1892, diacre le 24 septembre 1892, il fut ordonné prêtre le 23 février 1893, et reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique du Tonkin Occidental (Hanoï), qu'il partit rejoindre le 26 avril 1893.

    Arrivé au Tonkin, il fit ses premières armes comme missionnaire dans la paroisse de Ke-Dai, au sud du Vicariat, sous la direction de M.Cadro. En 1893, il dirigea la construction du Carmel de Hanoï dont les moniales venues de Saigon, prirent possession en 1894. En Juillet 1895, Mgr. Gendreau lui confia la paroisse française de Hanoï, composée, à cette époque, en majorité d'officiers et de soldats. En 1897,elle fut érigée en paroisse distincte, en raison de l'accroissement de la population française; M.Dronet avait surtout la charge des viêtnamiens.

    En Avril 1900, M.Lecornu et le P. Ky accompagnèrent Mgr Gendreau en France et à Rome, à l'occasion de la béatification, le 27 mai 1900, des "49 Martyrs de la Société des Missions Etrangères et des Missions qui lui sont confiées" Le 16 décembre 1900, ils regagnèrent leur mission. Cette béatification donna lieu à des fêtes solennelles à Hanoï et dans tout le vicariat.

    En Août 1901, M. Lecornu lança son "Bulletin Paroissial de Hanoï". Une fois par mois, ses lecteurs se délectaient à parcourir les pages si instructives, si spirituelles et si originales de cette revue. Les dialogues de la fin étaient souvent une fine critique des défauts des travers et des manies de la société de ce début de siècle. En 1903, Mgr.Gendreau en fit son provicaire.

    M.Lecornu, prêtre savant, zélé, délicat, généreux s'acquitta parfaitement des charges de son ministère. Il aimait beaucoup la prédication sous toutes ses formes, et savait la personnaliser en fonction de ses auditoires. Il excellait dans les allocutions de mariage. Ses catéchismes étaient aussi très goûtés. Sa conversation était émaillée de réparties fines, spirituelles et pittoresques; c'était fort à propos qu'il savait citer du latin, du grec, de l'anglais et de nombreux passages de nos auteurs classiques. Sa grande dévotion envers l'Eucharistie, s'exprimait à travers sa célébration de la messe, dans un respect scrupuleux des prescriptions de la liturgie; il publia, en 1912, un ouvrage "Le Mystère d'Amour" sur ce sacrement.

    En 1921, pendant plus de cinq mois, il souffrit d'un cancer à la face. Mais une dernière consolation lui fut réservée. Le 7 janvier 1922, dans l'après-midi, le maréchal Joffre, son ancien compagnon d'armes, son ami de toujours, de passage à Hanoï, vint lui apporter le témoignage de son affection. Leur entretien dura une demi-heure. L'un était au sommet de la gloire, l'autre aux portes du tombeau. Le 12 février 1922, à quatre heures du matin, M.Lecornu rendit son âme à Dieu. Tout Hanoï accompagna à sa dernière demeure, celui qui avait été son pasteur durant 27 ans.



    Bibliographie:

    R.P. Lecornu, Provicaire du Tonkin Occidental
    Le Mystère d'Amour,
    Considérations sur la Sainte Eucharistie
    Paris, Editeur Pierre Téqui,82, rue Bonaparte, 1912, 394 pages.



    Références bibliographiques

    AME 1893 p. 1. 1898 p. 175 (art.). 1900 p. 165. 1901 p. 74. 1919 p. 31. 1921 p. 129. 1922 p. 79. 108. 109. 1926-27 p. 472. 473. photo p. 449. CR 1893 p. 266. 1895 p. 192. 1897 p. 143. 144. 1907 p. 401. 1908 p. 156. 1913 p. 189. 1919 p. 64. 1921 p. 172. 1922 p. 88. 177. 245. 1924 p. 208. 1930 p. 295. 1939 p. 246. 247. 1947 p. 174. 1950 p. 170. BME 1922 p. 32. 67. 111. 1932 p. 732. 734. 742. EC1 N° 7.



    Janvier 1995
    Mémorial LECORNU Paul, Adrien page


    "
    • Numéro : 2043
    • Année : None