Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Isidore François Marie LE TALLANDIER

LE TALLANDIER Isidore (1857 - 1931)
Add this
    LE TALLANDIER Isidore

    (1857 - 1931)

    [1571] LE TALLANDIER Isidore, François, Marie, est né le 28 juillet 1857 à Plougat, diocèse de Saint-Brieuc (Côtes du Nord). Il fit ses études primaires et secondaires dans son diocèse, entra au Grand Séminaire diocésain, et une fois tonsuré il entra aux Missions Étrangères le 1er septembre 1881. Il fut ordonné prêtre le 22 septembre 1883. Il reçut sa destination pour la Chine et partit le 7 novembre 1883 pour le Kouangtong. À cette époque, en raison de la guerre franco-chinoise, évêques et prêtres furent expulsés de la province et durent se réfugier à Hongkong. C'est donc là que le Père Le Taillandier dut rester jusqu'en 1885.

    Arrivé à Canton, il continua l'étude du chinois et fit ses premiers débuts apostoliques comme vicaire à Shioueng, où avait travaillé jadis le fameux Jésuite Mathieu Ricci. Spécialement chargé du district de Popin, il bâtit là une école. Il fut bientôt envoyé à Tungchan dans la province de Sôni, où il dut beaucoup voyager pour la visite des chrétiens; il ne revenait à sa résidence que pour les principales fêtes de l'année. C'est à ces occasions qu'avaient lieu les réunions des fidèles. Les chrétiens éloignés les uns des autres pouvaient faire connaissance, ce qui favorisait unions et mariages entre chrétiens, et évitait l'inconvénient de mariages contractés avec dispense de disparité de culte. Lié d'amitié avec son voisin, le Père Fleuriau, ils décidèrent de se rendre visite à tour de rôle, afin de vaincre l'isolement et la solitude.

    Son évêque, Mgr Mérel, eut bientôt besoin d'un missionnaire pour la région de Mouilok, et il nomma le Père Le Taillandier pour y travailler à fonder un nouveau district, aidé de quelques dévoués catéchistes. Au cours des cinq années passées dans cette région, il eut le bonheur de baptiser quelques dizaines d'adultes, et son district compta bientôt jusqu'à 300 chrétiens.

    Il tomba malade, et la gravité de son état le força à aller se faire soigner à Hongkong, où il guérit assez vite mais dut rester en convalescence durant de longs mois. Il revint alors dans sa mission et son évêque le rapprocha de Canton en le nommant à la tête du district de Yeukong nouvellement fondé. Plus tard, il fut chargé des vieilles chrétientés situées dans les sous-préfectures de Namhoi et Shuntak. Il se donna là à un ministère qui lui convenait. Il visita courageusement toutes les chrétientés de son district plusieurs fois par an, se transportant sans hésiter par tous les temps à de longues distances auprès des malades qui désiraient les secours de la religion.

    Mais ses forces déclinèrent et il dut renoncer à la pastorale des grands districts. Alors son évêque lui proposa l'aumônerie des Petites Soeurs des Pauvres. Il aima beaucoup ce genre de travail et, à ses loisirs, il composa un dictionnaire cantonais-français, publié après quelques retouches par notre imprimerie de Nazareth à Hongkong.

    En 1928, 29 et 30, il dut retourner à Hongkong pour se reposer. Il alla mieux et put rentrer encore dans sa mission. Mais en été 1931, il ressentit un embarras douloureux dans la gorge. On le soigna pendant deux mois à l'hôpital des Soeurs de St Paul de Chartres à Hongkong. C'est là qu'il rendit son âme à Dieu le jour de Noël 1931. Pendant 46 ans, il travailla avec zèle au développement du diocèse de Canton, en exerçant son ministère dans des districts variés et en fondant même de nouveaux districts et préparant ainsi l'avenir de l'Église de Chine.


    Références bio-bibliographiques

    AME 1891 p. 407. 1932 p. 48. CR 1883 p. 116. 1891 p. 123. 1892 p. 137. 1893 p. 147. 1894 p. 165. 1895 p. 171. 1896 p. 145. 146. 1897 p. 119. 120. 1898 p. 128. 1899 p. 162. 1901 p. 125. 1902 p. 138. 139. 1904 p. 141. 1906 p. 120. 1910 p. 129. 1911 p. 308. 1912 p. 161. 1918 p. 52. 1919 p. 53. 55. 1922 p. 72. 1923 p. 87. 1928 p. 79. 174. 1931 p. 120. 276. 379. 1932 p. 133. 320. 1936 p. 104. 1949 p. 213. BME 1922 photo p. 366. 1926 p. 510. 1927 p. 511. 1929 p. 242. 296. 1930 p. 50. 1932 p. 80. 261. EC1 N° 235.

    Bibliographie
    LE TALLANDIER Isidore (1857-1931)

    Manuel de conversation franco-chinoise : dialecte cantonnais / par I. Le Tallandier, missionnaire apostolique. - Hongkong : Impr. de la Société des Missions Etrangères, 1907. - XII-94 p. ; 21 cm.
    Manuel de conversation franco-chinoise : dialecte cantonnais / par Isidore Le Tallandier, missionnaire apostolique. - 2e édition. - Hongkong : Impr. de la Société des Missions Etrangères, 1927. - XII-94 p. ; 21 cm.




    \Manuel de conversation Franco-chinoise" (Cantonais), Nazareth, 1927.
    "Shing Kao iou li Man tap", Nazareth, 1927.

    "
    • Numéro : 1571
    • Année : None