Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean François LE ROY

[258]. LE ROY, Jean-François, né le 9 novembre 1754 à Vesoul (Haute-Saône), entra acolyte au Séminaire des M.-E. le 11 février 1778, et partit le 8 octobre 1780 pour le Tonkin occidental. Il fut d'abord professeur, puis supérieur du séminaire de Ke-vinh, qui eut à subir un pillage en 1786, mais qui se reforma peu après, et en 1790 comptait 38 élèves. En 1793, au milieu des troubles causés par la révolte des Tay-son, il subit bien des misères.
Add this
    [258]. LE ROY, Jean-François, né le 9 novembre 1754 à Vesoul (Haute-Saône), entra acolyte au Séminaire des M.-E. le 11 février 1778, et partit le 8 octobre 1780 pour le Tonkin occidental. Il fut d'abord professeur, puis supérieur du séminaire de Ke-vinh, qui eut à subir un pillage en 1786, mais qui se reforma peu après, et en 1790 comptait 38 élèves. En 1793, au milieu des troubles causés par la révolte des Tay-son, il subit bien des misères. En 1795, il assista à la réunion des missionnaires, pour l'étude et la codification en règlement des traditions et des coutumes du vicariat.
    Cette même année, par suite de la persécution, il fut forcé de s'enfuir ; de même en 1797 ; dans la solitude où il se réfugia pendant que les mandarins abattaient les églises, il dressa une grande croix de bois, en priant Dieu de la faire un jour régner sur le pays. Il fut nommé provicaire vers 1796.
    En 1800, le calme étant revenu, il rassembla ses élèves d'abord à Dong-chuoi, puis à Ke-vinh, et reprit la direction du séminaire, où il était en même temps supérieur et professeur de théologie. Il s'éteignit pieusement le 20 août 1805 à Ke-vinh, province de Nam-dinh, laissant la réputation \ d'un ouvrier infatigable, parfaitement mort à lui-même ". Il avait été chargé du petit séminaire pendant douze ans, et du grand séminaire pendant neuf ans.
    Notes bio-bibliographiques. - N. L. E., vi, pp. 328, 388, 396, 404, 464, 487 ; vii, p. 24 ; Ib., Détails sur les habitants du Lac-tho, p. 42 ; Ib., pp. 100, 118, 143 et suiv., 211, 267 et suiv. ; viii, pp. 37, 50, 70, 106, 124, 244, 245. - L. E. (P. L.), p. 648. - Nouv. des miss. or. 1787-1789, 2e part., pp. 101, 157. - Nouv. des miss. or. 1793-1796, p. 7. - Nouv. des miss. or. 1794-1807, p. 153. - Estrat. del lett., i, p. 172 ; ii, p. 54. - Brev. Not. sul. sta., p. 25. - Miss. Quinhon. Mém., 1909, p. 172.
    Hist. gén. Soc. M.-E., Tab. alph. - Lett. à l'év. de Langres, p. 343. - La Coch. et le Tonk., pp. 226, 227.


    "
    • Numéro : 258
    • Année : None