Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean Marie LE GARREC

[2124]. LE GARREC, Jean-Marie, né à Glomel (Côtes-du-Nord) le 6 avril 1871, entré laïque au Séminaire des M.-E. le 4 décembre 1891, ordonné prêtre le 1er juillet 1894, partit le 29 août suivant pour le Yun-nan. Il géra d'abord la procure de la mission à Mong-tse, et, en 1895, fut chargé du district de Ko-koui, avec résidence à Ta-ouan-tse comprenant cinq stations distantes de quatre à cinq jours de marche. Par son savoir-faire, il s'y acquit la considération même des mandarins païens.
Add this
    [2124]. LE GARREC, Jean-Marie, né à Glomel (Côtes-du-Nord) le 6 avril 1871, entré laïque au Séminaire des M.-E. le 4 décembre 1891, ordonné prêtre le 1er juillet 1894, partit le 29 août suivant pour le Yun-nan. Il géra d'abord la procure de la mission à Mong-tse, et, en 1895, fut chargé du district de Ko-koui, avec résidence à Ta-ouan-tse comprenant cinq stations distantes de quatre à cinq jours de marche. Par son savoir-faire, il s'y acquit la considération même des mandarins païens.
    En 1899, il passa dans le district de Tchao-tang où existent deux orphelinats. L'année suivante, lors des troubles excités par les Boxeurs, il fut, comme un certain nombre de missionnaires du Yun-nan, obligé de quitter le pays ; il demeura plusieurs mois à Hong-kong. A son retour, il négocia l'achat de propriétés communales avoisinant sa résidence à Tchao-tong, construisit un oratoire, et fonda plusieurs stations chrétiennes. Ensuite, il remplit pendant quelque temps les fonctions de procureur à Yun-nan fou et à Mong-tse. Malade, il revint en France, et mourut à Toulouse (Haute-Garonne), le 23 février 1912.
    Notes bio-bibliographiques. - C.-R., 1905, p. 83 ; 1906, p. 108 ; 1907, pp. 135, 139 ; 1908, p. 141. - Sem. rel. Saint-Brieuc, 1899, pp. 251, 267 ; 1912, p. 132.
    Notice nécrologique. - C.-R., 1912, p. 414.


    • Numéro : 2124
    • Année : None