Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Tite LE CLERC

[243]. LE CLERC, Tite, né au diocèse d'Auxerre, partit en 1771 pour la Chine ; il appartenait alors à la Compagnie de Jésus. Après la suppression de cette Compagnie, en 1773, il demanda à Mgr Pigneau de Béhaine de l'admettre au nombre des missionnaires de Cochinchine et des prêtres de la Société des M.-E. ; sa demande fut agréée en 1774.
Add this
    [243]. LE CLERC, Tite, né au diocèse d'Auxerre, partit en 1771 pour la Chine ; il appartenait alors à la Compagnie de Jésus. Après la suppression de cette Compagnie, en 1773, il demanda à Mgr Pigneau de Béhaine de l'admettre au nombre des missionnaires de Cochinchine et des prêtres de la Société des M.-E. ; sa demande fut agréée en 1774.
    Après avoir commencé l'étude de la langue à Thonol (Cambodge), il partit le 18 mai 1775 avec Levavasseur et Faulet, pour tenter l'évangélisation des tribus Stiengs et Phnoms, établies sur le Mékong et sur ses affluents. Ils arrivèrent à Chlong, dont les habitants les accueillirent bien. Faulet y resta, et les deux autres missionnaires remontèrent le Mékong jusqu'à Sambor, où, d'après les ordres de Pigneau de Béhaine, ils devaient chercher un lieu sûr pour y établir le séminaire. Mais partout on redoutait la guerre, et après de vaines recherches, ils revinrent sur leurs pas et se fixèrent à Kratié, où ils ne demeurèrent pas longtemps.
    Le Clerc dirigea ensuite le séminaire installé à Cay-quao, jusqu'au moment où des pirates cambodgiens détruisirent cet établissement. Il partit ensuite pour Ba-ria, et y mourut peu après son arrivée, le 21 septembre 1779.
    Notes bio-bibliographiques. - N. L. E., vi, pp. 274, 296.
    Hist. gén. Soc. M.-E., Tab. alph. - La Coch. rel., i, pp. 400, 414.


    • Numéro : 243
    • Année : None