Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Augustin Marie LAURENT

[3720] LAURENT Augustin, Marie Missionnaire Hanoï -------------- Augustin, Marie LAURENT naquit le 4 mars 1922, à Lannion, diocèse de Saint-Brieuc, département des Côtes d'Armor (ex Côtes du Nord). Son père exerçait la profession de notaire. Septième d'une famille de neuf enfants, il était d'un naturel gai,taquin et affectueux. Il fit ses études à l'Institution St. Joseph de Lannion.
Add this

    [3720] LAURENT Augustin, Marie

    Missionnaire

    Hanoï
    --------------

    Augustin, Marie LAURENT naquit le 4 mars 1922, à Lannion, diocèse de Saint-Brieuc, département des Côtes d'Armor (ex Côtes du Nord). Son père exerçait la profession de notaire. Septième d'une famille de neuf enfants, il était d'un naturel gai,taquin et affectueux. Il fit ses études à l'Institution St. Joseph de Lannion.

    Le 1 octobre 1939, il entra, laïque, au séminaire des Missions Etrangères. Parvenu au terme de ses études, il dût attendre d'avoir atteint l'âge canonique requis pour son ordination sacerdotale. Sous-diacre le 24 février 1945, diacre le 17 mars 1945, il fut ordonné prêtre le samedi saint 31 mars 1945; à Saint-Brieuc, dans la chapelle du grand séminaire. Il reçut sa destination pour le vicariat apostolique de Hanoï. Agrégé à la Société le 15 septembre 1945, il partit comme missionnaire le 23 mars 1946, et s'embarqua à Marseille à bord du \Maréchal Joffre" pour rejoindre sa mission.

    Arrivé à Hanoï au début de mai 1946, il commença aussitôt l'étude de la langue viêtnamienne; s'y adonnant avec intelligence et acharnement. Il fit des progrès remarquables. Au cours de l'année 1946, la situation politique devint de plus en plus tendue, et en arriva à l'issue dramatique du 19 décembre 1946. Sous la direction de M.Seitz, il travailla dans les deux centres de réfugiés, créés par ce dernier et regroupant quelque deux mille personnes. Il s'occupa aussi à enterrer les nombreux morts que la guerre avait faits

    Vers la mi-février 1947, M. Laurent fut mobilisé comme soldat de seconde classe. Il n'avait jamais fait de service militaire. Peu après, assimilé au grade d'adjudant, il fut affecté comme aumônier militaire à la 2ème Compagnie du Quartier Général à la citadelle de Hanoï. La ville de Nam-Dinh reprise, il fut nommé aumônier militaire du 1er Bataillon du 6ème Régiment d'Infanterie Coloniale Il participa, à ce titre, aux opérations militaires, assistant les mourants, aidant à l'évacuation des blessés, s'imposant à tous par son courage et son intelligence. Il obtint deux citations à l'Ordre de la Division et du Corps d'Armée, avec attribution de la Croix de guerre avec étoile d'argent et étoile de vermeil

    Dégagé de ses obligations militaires, à la supplication de ses chefs, il accepta de repartir en opération. Le 9 octobre 1947, il quitta Hanoï, avec la troupe et arriva le 14 octobre 1947 à Tuyên-Quang. Le 9 novembre 1947, le bataillon reprit sa marche, atteignit Bac-Nung, pour traverser la Rivière Claire, afin de gagner Hung-Di. Le 12 novembre 1947 vers 8 heures du matin, en se portant au secours de l'officier, chef de la section de tête, il fut atteint par une balle un peu au dessus de l'aîne droite. Ramené à Hung-Di, c'est là qu'il s'éteignit le 12 novembre 1947, vers 18 heures.
    Références bibliographiques

    CR 1947 p. 126. 373. 1948 p. 226 (notice). BME 1948 p. 59. 60. 235. 1950 p. 591. 1952 p. 570. ECM 1947 p. 160. 1948 p. 136 (art.). EC1 N° 439. 444. 459.

    "
    • Numéro : 3720
    • Année : None