Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Alcide Emile LAURENT

[ 3005 ] LAURENT Alcide, Emile Missionnaire Malacca ------------
Add this

    [ 3005 ] LAURENT Alcide, Emile

    Missionnaire

    Malacca

    ------------

    Alcide, Emile LAURENT naquit le 21 mai 1884, à Bléquin, diocèse d'Arras, département du Pas-de-Calais. Il était le seul garçon dans une famille qui comptait 7 ou 8 filles. Après ses études primaires, il parcourut le cycle des études secondaires au petit séminaire et se dirigea ensuite vers le grand séminaire diocésain où il fut minoré le 9 juillet 1905. Sa mère et son médecin s'opposèrent à son départ d exteros", tellement, il était faible. Il obtint une place de surveillant dans un orphelinat situé à la campagne; sa santé se fortifia et il prit la route vers Paris.

    Le 15 septembre 1906, M. Alcide Laurent entra au séminaire des Missions Etrangères. Sous-diacre le 21 décembre 1907, diacre le 14 mars 1908, ordonné prêtre le 27 septembre 1908, il reçut sa destination pour le diocèse de Malacca, qu'il partit rejoindre le 2 décembre 1908.

    Arrivé à Singapore, afin de se familiariser avec la langue anglaise, il resta plusieurs mois à l'évêché; en 1909, il fut envoyé à Serangong, à sept milles de la ville de Singapore, pour étudier le chinois et faire sa formation missionnaire sous la direction de M. Casimir Saleilles. En 1911, la maladie obligeant ce dernier à rentrer en France, il lui succéda comme titulaire dans la charge des chrétientés de Serangong et de Pongol, annexe située à trois milles sur le détroit de Johore. En 1913, il entreprit la construction d'une grande bâtisse solide et spacieuse pour servir de maison de doctrine et d' école pour les garçons, l'ancien local scolaire étant réservé aux filles. En 1914, la chrétienté de Serangong comptait 1.100 fidèles.

    Mobilisé lors de la première guerre mondiale, M. Alcide Laurent s'embarqua pour la France, le 25 octobre 1915. Affecté comme brancardier à une compagnie de mitrailleuse, il remplissait en même temps les fonctions d'aumônier de bataillon. Après un long séjour aux tranchées avec son régiment, il se trouvait au repos dans un village souvent bombardé par les Allemands. Dans l'après-midi du 1er août 1916, il fut blessé très grièvement par un obus: sa jambe gauche était broyée, et la droite brisée en plusieurs endroits.

    Transporté à l'ambulance voisine, assisté à ses derniers moments par M.L Tournier, missionnaire de Coïmbatore, mobilisé lui aussi, il s'entretint avec lui de sa mission. Puis à 21 heures, en ce 1er août 1916, il rendit le dernier soupir pendant la récitation des prières des agonisants.

    Ses funérailles eurent lieu le lendemain 2 août 1916. Il repose dans un village de la Somme, à Harbonnières, au milieu de ses camarades qu'il aimait tant.


    (3005) LAURENT Alcide, Emile

    Notices biographiques. - AME 1909 p. 53. 1914 p. 77. 1015-1916 p. 180. 1917-18 p. 287-92, 346. - CR 1908 p. 287. 1909 p. 204. 1915 p. 121. 1916 p. 141-42, 248.


    "
    • Numéro : 3005
    • Année : None