Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Joseph marie LAUCAIGNE

[820]. LAUCAIGNE, Joseph (Marie), vit le jour le 13 mai 1838 à Gardères (Hautes-Pyrénées). Il fit ses études au petit séminaire de Saint-Pé, et, après une année passée au grand séminaire de son diocèse, il entra laïque au Séminaire des M.-E. le 4 novembre 1859. Ordonné prêtre le 20 décembre 1862, il fut envoyé au Japon le 16 mars 1863, étudia la langue à Yokohama, puis, au milieu du mois de novembre 1864, fut placé à Nagasaki. Après la découverte des chrétiens en 1865, il aida Petitjean à relever les ruines des anciennes chrétientés.
Add this
    [820]. LAUCAIGNE, Joseph (Marie), vit le jour le 13 mai 1838 à Gardères (Hautes-Pyrénées). Il fit ses études au petit séminaire de Saint-Pé, et, après une année passée au grand séminaire de son diocèse, il entra laïque au Séminaire des M.-E. le 4 novembre 1859. Ordonné prêtre le 20 décembre 1862, il fut envoyé au Japon le 16 mars 1863, étudia la langue à Yokohama, puis, au milieu du mois de novembre 1864, fut placé à Nagasaki. Après la découverte des chrétiens en 1865, il aida Petitjean à relever les ruines des anciennes chrétientés. Sa prudence lui permit de visiter, malgré les difficultés d'alors, un assez grand nombre de paroisses nouvelles : Sainte-Claire, Notre-Dame de l'Epiphanie, Saint-François-Xavier, dans la vallée d'Urakami ; il voyageait, prêchait, confessait et célébrait les saints mystères pendant la nuit.
    Devenu évêque, Petitjean le choisit en 1866 pour provicaire, et lui laissa la direction de la mission, quand il dut se rendre à Rome, en 1869, pour le concile du Vatican. En 1870, le séminaire se trouvant en danger par suite de la persécution qui sévissait contre les chrétiens du Japon, Laucaigne emmena quelques élèves à Hong-kong ; l'année suivante, il rentra à Nagasaki et reprit ses travaux.
    Deux ans plus tard, choisi comme auxiliaire par Mgr Petitjean, il fut nommé, le 3 octobre 1873, évêque d'Apollonie par le bref Quæ catholico (Jus Pont. de Prop. Fid., vi, 2e part., p. 202), et sacré le 22 février 1874 à Nagasaki ; il ajouta alors à son prénom celui de Marie. Il continua sa vie très laborieuse et très mortifiée, mais il ne parut pas avoir les qualités d'un chef de mission. Lors de la division du Japon, en 1876, Petitjean ayant été nommé vicaire apostolique du Japon méridional, Laucaigne demeura son auxiliaire.
    En 1880, il se fixa à Osaka et acheva d'y user ses forces. A la mort de Petitjean, le 7 octobre 1884, il devint administrateur de la mission. Quelques mois plus tard, le 18 janvier 1885, il mourut à Osaka, laissant la réputation d'un missionnaire modeste, pieux, austère. \ Ses veilles étaient continuelles, à peine accordait-il à la nature trois heures de repos chaque nuit ; il jeûnait presque tous les jours et consacrait à la prière le temps qui n'était pas absorbé par le travail. " Ses restes reposent dans l'église d'Osaka.
    Armes. - D'or à la croix de passion de gueules.
    Devise. - Per signum crucis.
    Notes bio-bibliographiques. - C.-R., 1874, p. 42 ; 1875, p. 7 ; 1884, pp. 175, 204. - A. P. F., xl, 1868, p. 287 ; xli, 1869, p. 442 ; xlii, 1870, pp. 226, 308, 355 ; xlvi, 1874, p. 68 ; lvii, 1885, p. 263. - M. C., ii, 1869, Persécution, pp. 281, 297, 389 ; iii, 1870, p. 9 ; Ib., Enlèvement des chrétiens d'Ourakami, p. 75 ; Ib., pp. 129, 136 ; Ib., Persécution, pp. 139, 176 ; iv, 1871-72, p. 297 ; v, 1873, pp. 314, 555 ; vi, 1874, p. 3 ; vii, 1875, pp. 2, 3, 97 ; xvii, 1885, pp. 59, 82. - Rev. cath. Tarbes, 1873, pp. 877, 897 ; 1885, p. 56. - Annuair. petit sém. Saint-Pé, 1884, p. 57 ; 1885, p. 172 ; 1886, pp. 216, 264, 330, 332 ; 1887, p. 213.
    Le culte de N.-D. de Lourd., pp. 29, 30, 32. - Hist. gén. Soc. M.-E., Tab. alph. - La Rel. de Jésus, i, pp. 401, 413, 457 et suiv., 477, 492 et suiv., 518, 530 et suiv., 557, 566 et suiv., 582, 583, 621 ; ii, pp. 8, 28, 56 et suiv., 67, 72, 94, 125 et suiv., 148, 166, 173, 177, 193, 202 et suiv., 260, 272 et suiv., 328, 330, 331 et suiv., 358 et suiv., 425, 428, 477 et suiv., 496 et suiv., 515. - Les miss. cath. franç., iii, pp. 445, 447, 459. - Arm. des Prél. franç., p. 162.
    Collect., 2 avril 1884 : n° 1996.
    Notice nécrologique. - C.-R., 1885, p. 145.
    Portrait. - M. C., xvii, 1885, p. 82. - La rel. de Jésus, ii, p. 272.


    "
    • Numéro : 820
    • Année : None