Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Joseph Michel LANDAIS

[849]. LANDAIS, Joseph-Michel, vint au monde le 17 juillet 1839 à Courbeveille (Mayenne), fit ses études au petit séminaire de Précigné, 1854-1857, et se présenta laïque au Séminaire des M.-E. le 15 septembre 1860. Prêtre le 10 janvier 1864, il partit le 15 mars suivant à destination du Thibet ; mais, devant l'impossibilité de pénétrer dans cette mission où la persécution sévissait, on l'envoya dans le Tonkin occidental.
Add this
    [849]. LANDAIS, Joseph-Michel, vint au monde le 17 juillet 1839 à Courbeveille (Mayenne), fit ses études au petit séminaire de Précigné, 1854-1857, et se présenta laïque au Séminaire des M.-E. le 15 septembre 1860. Prêtre le 10 janvier 1864, il partit le 15 mars suivant à destination du Thibet ; mais, devant l'impossibilité de pénétrer dans cette mission où la persécution sévissait, on l'envoya dans le Tonkin occidental. Il fit ses premiers essais de ministère chez les Muongs de la province de Ninh-binh, administra le district de Kim-son en 1866, puis un autre plus vaste composé des provinces de Son-tay, Tuyen-quang, Hung-hoa, et y resta jusqu'à la fin de 1873. Il dut alors se retirer, les Pavillons-Noirs envahissant le pays ; il y revint en 1876, et réorganisa les chrétientés dévastées.
    Entre temps, il avait été chargé du poste de Hanoï, et y avait rendu de sérieux services à la cause française, lors de la période de troubles qui suivit l'expédition de F. Garnier ; il y retourna au début de 1878 et y conquit l'estime générale. Les officiers français et les autorités annamites lui témoignèrent toujours une grande confiance, et recoururent souvent à ses soins obligeants. Le 13 mai 1883, sa résidence fut attaquée par les Pavillons-Noirs ; il la défendit bravement avec ses néophytes et repoussa les assaillants. Ces derniers renouvelèrent leur tentative dans la nuit du 15 au 16 mai de la même année et furent encore contraints à la retraite, grâce au concours de cinq marins envoyés par le commandant Rivière.
    En 1884 et en 1885, Landais se surmena pour assurer le service religieux de la paroisse et de l'hôpital militaire ; il tomba malade et alla se reposer au petit séminaire de Hoang-nguyen, où il s'éteignit le 31 août 1885.
    Bibliographie. - . (Vie dévote, par saint François de Sales). - Imprimerie de la mission, Ke-so, 1907, in-8, pp. 467.
    Id. - Imprimerie de la mission, Ninh-binh, 2 vol., pp. 360.
    Notes bio-bibliographiques. - C.-R., 1879, p. 86. - M. C., xi, 1870, p. 588 ; xvii, 1885, p. 563. - Sem. rel. Laval, 1885-86, p. 37.
    Le Tonk. de 1872 à 1886, pp. 314, 419. - Hist. miss. Thibet, Tab. alph.
    Notice nécrologique. - C.-R., 1885, p. 252.


    • Numéro : 849
    • Année : None