Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Nicolas LAMBERT DE LA BOISSIÈRE

[23]. LAMBERT DE LA BOISSIÈRE, Nicolas, était le frère de Mgr Lambert de La Motte, évêque de Bérythe, vicaire apostolique de la Cochinchine. Il naquit à La Boissière (Calvados) vers 1634, et fut reçu directeur du Séminaire des M.-E. le 10 mars 1664. Invité par son frère à le rejoindre, il accepta. Le 7 novembre 1665, il fit don au Séminaire des M.-E. de 400 livres de rente à prendre sur sa terre et seigneurie de La Boissière. Le lendemain, 8 novembre, il quitta Paris pour l'Extrême-Orient.
Add this

    [23]. LAMBERT DE LA BOISSIÈRE, Nicolas, était le frère de Mgr Lambert de La Motte, évêque de Bérythe, vicaire apostolique de la Cochinchine. Il naquit à La Boissière (Calvados) vers 1634, et fut reçu directeur du Séminaire des M.-E. le 10 mars 1664. Invité par son frère à le rejoindre, il accepta. Le 7 novembre 1665, il fit don au Séminaire des M.-E. de 400 livres de rente à prendre sur sa terre et seigneurie de La Boissière. Le lendemain, 8 novembre, il quitta Paris pour l'Extrême-Orient. Avant de s'embarquer à La Rochelle, il fit, le 5 mars 1666, son testament dans lequel il demandait 1 000 messes, \ dont je remets, disait-il, l'application entre les mains très pieuses de la sacrée Vierge, digne Mère de Dieu ".
    En mer, " il fut attaqué d'une fièvre continue qui l'emporta en peu de jours. M. de Bourges qui estoit sur un autre vaisseau, fut averti de l'extrémité de son mal vers les côtes de Guinée [d'autres récits disent du Brésil], où une partie de la flotte rejoignit l'autre après plus de quinze jours de séparation ; il trouva ce malade à l'agonie, hors de toute espérance, et le lendemain, jour du très Saint-Sacrement [24 juin 1666], il mourut, laissant tous ceux de la flotte, et principalement M. de Bourges et les autres prestres français, dans une extrême douleur de sa perte. Ce pieux ecclésiastique avait signalé son zèle par tous les emplois de sa profession, surtout aux missions de la campagne, qui luy ont servi de disposition pour former le dessein de se consacrer au salut des infidelles. "
    Notes bio-bibliographiques. - Sem. rel. Bayeux, 1866, p. 394. - Relat. des miss. des evesq., p. 22. - Ann. Cong. M.-E., Sa mort, p. 149.
    Docum. hist., Tab. alph. - Hist. de l'ét. du Christ., ii, p. 20. - La Coch. rel., i, p. 285. - Descrip. du roy. Thai, ii, pp. 137 et suiv.


    "

    • Numéro : 23
    • Pays : France
    • Année : None