Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Georges LAGRÈVE

LAGRÈVE Georges (1902 -1982)
Add this
    LAGRÈVE Georges

    (1902 -1982)


    [3268] LAGRÈVE Georges, Clément, est né le 24 avril 1902 à Fougerolles-du-Lessis, au diocèse de Laval (Mayenne). Ses études primaires terminées, il entra au Grand Séminaire diocésain : il y reçut les ordres mineurs et fut ordonné sous-diacre en la fête de la Sainte Trinité, en 1923. Il demanda son admission aux Missions Étrangères le 21 août 1923 et, devenu aspirant le 11 septembre, il termina ses études théologiques en juin 1924. À cause de son âge, il dut attendre un indult de Rome, et il fut ordonné prêtre seulement le 20 décembre 1924. Destiné à la mission de Nagasaki, il s'embarqua le 20 avril 1925.

    Dès son arrivée, le 6 juin, il fut envoyé à Matsushiro pour étudier la langue. Et il y resta tout juste une année. En effet, en 1926, son évêque le nomma vicaire à l'importante paroisse de Urakami, à Nagasaki même. Cependant, en 1927, le diocèse de Nagasaki ayant été divisé, Mgr. Thiry, évêque du nouveau diocèse de Fukuoka, appela le Père Lagrève à Kokura dans le Kitakyushû, où travaillait déjà le Père Bertrand. Celui-ci demanda au jeune Père de fonder une desserte à Yahata. En 1932, Mgr. Breton le nomma dans le secteur de Shindenbaru. Il venait en effet d'y implanter un hôpital, un dispensaire et une école maternelle. Un contingent important de chrétiens originaires de Nagasaki venait d'arriver à Shindenbaru dans le but de défricher des terres que la municipalité cédait à bon marché. Par ailleurs, une communauté de Trappistes s'était fondée dans ce même secteur. De nombreuses vocations sacerdotales et religieuses naquirent de cette paroisse de Shindenbaru.

    Après la guerre, en 1947, le Père Lagrève passa à la paroisse de Shindenbaru, puis en 1948 à celle d'Imamura, dans le district de Tachiarai. En 1950, une maison commune pour les pères du district du Kitakyushû fut construite à Yahata : on demanda au Père Lagrève d'en assurer la mise en marche. L'année suivante il fut nommé collaborateur du Père Roullier, à l'orphelinat de Seikozaki. Puis de là, sa santé s'affaiblissant, il alla à la paroisse de Yugawa : il y resta neuf ans. En 1962, le Père Lagrève se retira à Moji, chez les Soeurs de Notre Dame des Anges. Enfin, en 1982, on dut l'hospitaliser à l'hôpital des Soeurs de la Visitation à Shindenbaru. Le 25 juillet 1982, il s'endormait dans la paix du Seigneur.



    Références biographiques

    AME 1925 p. 118. CR 1925 p. 148. 1928 p. 8. 9. 1929 p. 12. 1930 p. 10. 12. 1931 p. 16. 1932 p. 19. 1933 p. 9. 1934 p. 14. 1936 p. 10. 11. 1937 p. 12. 13. 1938 p. 12. 1939 p. 11. 1940 p. 2. 1949 p. 18. 1950 p. 13. 14. 1953 p. 15. 1956 p. 18. 1958 p. 22. 1960 p. 33. 1961 p. 31. 1962 p. 41. 1963 p. 50. 1964 p. 23. 1965 p. 39. 1966 p. 41. 42. 1968 p. 124. 1969 p. 28. 32. 1974-76 p. 39. AG80-81 p. 51. 80-82 p. 44. BME 1923 p. 746. 1925 p. 178. 252. 442. 314. 758. 1928 photo p. 160. 1929 p. 359. 676. 1930 p. 725 (art). 1931 p. 812. 818. 889. photo p. 868. 1932 p. 119. 926. 1933 p. 362. 524. 922. 1934 p. 701. 1938 p. 316. 1939 photo p. 77. 1948 p. 161. 1949 p. 173. photo p. 504. 1950 p. 52. 256. 1952 p. 477. 1953 p. 189. 1954 p. 887. 1118. 1955 p. 239. 1956 p. 419. 421. 1957 p. 850. 851. 1079. 1958 p. 168. 356. 742. 1961 p. 70. 488. 742. EPI 1962 p. 594. EC1 N° 46. 79. 84. 281. 294. NS. 14P434. 21P211. 44P232. 49P49. 58P330. 66P243. 72P89. 73P118. 76P212. 96P148. 142P211. A82/78ss.

    • Numéro : 3268
    • Année : None