Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean de Antoine LA COURT

[153]. LA COURT (DE) ou DELACOURT, Jean-Antoine, né à Vienne (Isère) le 1er avril 1706, fit à Saint-Sulpice ses études philosophiques et une partie de ses études théologiques ; il y commença ces dernières le 10 octobre 1725. Après un assez bref séjour au Séminaire des M.-E., il partit en 1729 pour l'Extrême-Orient, et s'embarqua à Lorient en octobre de cette même année. Ordonné prêtre à Juthia le 12 mai 1731, il se rendit ensuite en Cochinchine.
Add this
    [153]. LA COURT (DE) ou DELACOURT, Jean-Antoine, né à Vienne (Isère) le 1er avril 1706, fit à Saint-Sulpice ses études philosophiques et une partie de ses études théologiques ; il y commença ces dernières le 10 octobre 1725. Après un assez bref séjour au Séminaire des M.-E., il partit en 1729 pour l'Extrême-Orient, et s'embarqua à Lorient en octobre de cette même année. Ordonné prêtre à Juthia le 12 mai 1731, il se rendit ensuite en Cochinchine.
    Des difficultés s'étant élevées entre l'évêque de Nabuce, de Alexandris, et les missionnaires français, il alla les exposer à Rome où il était en 1735, ayant avec lui un séminariste annamite. Ses démarches contribuèrent à la résolution que prit le Pape d'envoyer en Cochinchine, en qualité de délégué apostolique, Mgr des Achards de La Baume, évêque d'Halicarnasse. De La Court repartit avec lui pour la Cochinchine. Il combattit avec vigueur pour la cause des prêtres français, en particulier pour de Flory, et prouva par plusieurs mémoires combien il était utile d'assigner des districts particuliers à chaque Congrégation de missionnaires.
    Les actes officiels de la visite apostolique de Mgr de la Baume en Cochinchine renferment de nombreuses dépositions faites par lui.
    Il délivra d'une possession un jeune annamite, dans des circonstances extraordinaires, dont il raconta les détails, sur la demande des directeurs du Séminaire des M.-E.
    Il fut nommé provicaire, travailla dans la province de Thua-thien, spécialement dans la chrétienté de Phu-cam où il mourut le 10 décembre 1746.
    Bibliographie. - Lettre de M. de La Court, prêtre, missionnaire apostolique dans la Cochinchine, à M. Winblow, docteur en médecine de Paris, de l'Académie des sciences, au sujet d'un Cochinchinois possédé du démon, 25 novembre 1738. - [s. l. n. d.] in-4.
    Notes bio-bibliographiques. - A. M.-E., 1905, p. 160.
    Lett. édif. et cur., i, pp. 91 et suiv., 103, 131, 148 et suiv., 210 et suiv., 228, 262, 267 ; iii, p. 153. - Liste des anc. élèv. du Sém. de Saint-Sulpice, n° 2879, p. 189.


    • Numéro : 153
    • Année : None