Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Joseph KLINGLER (1853-1916)

KLINGER Joseph (1853 - 1916) [1387] KLINGER Joseph, Adolphe, est né le 4 octobre 1853 à Oberbruck, dans le diocèse de Strasbourg (Bas-Rhin). Il fit ses études à Zillisheim puis au Grand Séminaire de Strasbourg. Entré minoré au Séminaire des Missions Etrangères le 16 septembre 1876, il fut ordonné prêtre le 21 septembre 1878 et partit le 16 octobre suivant pour la Mission du Tonkin méridional (Vinh), où il arriva le 9 janvier 1879.
Add this


    [1387] KLINGLER Joseph, Adolphe, est né le 4 octobre 1853 à Oberbruck, dans le diocèse de Strasbourg (Bas-Rhin). Il fit ses études à Zillisheim puis au Grand Séminaire de Strasbourg. Entré minoré au Séminaire des Missions Etrangères le 16 septembre 1876, il fut ordonné prêtre le 21 septembre 1878 et partit le 16 octobre suivant pour la Mission du Tonkin méridional (Vinh), où il arriva le 9 janvier 1879.

    Après quelques mois d'étude de la langue, il fut chargé du district de Hatinh où il resta quatre ans. Appelé par son évêque à Xa-Doai, chef-lieu de la Mission, en 1884, il eut à organiser la résistance des chrétiens qui, dès l'année suivante, furent l'objet d'attaques et de massacres par des bandes armées, soudoyées par ceux qu'on appelait les "lettrés" et les mandarins, et dont furent victimes 10 missionnaires et plus de 60.000 chrétiens. Le Père Klingler, comme plusieurs autres missionnaires, réussit à sauver des millions de chrétiens au cours d'engagements multiples avec ces bandes. La plus célèbre fut la délivrance des chrétiens de Bao-Nham qui, réfugiés dans des grottes après l'incendie et le pillage de leur village, allaient périr dans les flammes. C'est en ax veto pour cette délivrance que le Père Klinger édifiera plus tard à Bao-Nham la magnifique église toute en pierre de taille qu'on appelle Nha-Tho-Dà.

    Après ces troubles, il fallut rassembler les chrétiens dispersés qui avaient échappé aux massacres, relever les villages en ruines , et pourvoir à l'instruction des catéchumènes qu'un extraordinaire mouvement de conversions amenait à l'Eglise. Aidé par son frère Louis qui était venu le rejoindre au Tonkin, le Père Klinger se donna tout entier à ce travail. Epuisé, il fit un court séjour à Hong-Kong en 1915, mais mourut à la tâche le 26 janvier 1916 à Bao-Nham. Il fut inhumé dans son "église de pierre".

     

    Références biographiques

    AME 1889 p. 120. 121. 180. 1892 p. 608. 1893 p. 695. 696. 1901 p. 148. 150. 154. 312. 1903 p. 114 (art.). 1906 p. 53. 1919 p. 304. 312. 1928 p. 165. 1923 p. 198.

    CR 1878 p. 55. décembre 1884 p. 95. 1885 p. 78. 79. 1886 p. 95. 184. 1887 p. 138. 1888 p. 123. 1889 p. 134 sq. 1890 p. 109. 110. 1891 p. 146. 1893 p. 185. 1897 p. 150. 1901 p. 145. 1903 p. 152. 1907 p. 174. 1909 p. 153. 155. 1911 p. 139. 1913 p. 194. 197. 1914 p. 75. 1916 p. 261. 1917 p. 160. 1919 p. 231. 232. 1929 p. 256 sq. 1934 p. 289.

    BME 1931 p. 909.

    • Numéro : 1387
    • Pays : Vietnam
    • Année : 1878