Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eugène KLEINER (1841-1915)

KLEINER Eugène (1841 - 1915)
Add this

    [877] KLEINER Eugène, Louis, naquit le 5 juillet 1841 à Thionville, dans le diocèse de Metz (Moselle). Il fit ses études au Petit Séminaire de Sierck, puis au Grand Séminaire de Metz, où il reçut le sous-diaconat le 19 décembre 1863, le diaconat le 21 mai 1864. Entré aux Missions Etrangères le 27 septembre 1864, il fut ordonné prêtre le 10 juin 1865 et partit le 14 juillet suivant pour Mysore. Il s'initia au tamoul à Bangalore et à Shimoga en 1870 ; il y construisit une belle église. Son talent d'architecte lui valut d'être nommé à Bangalore en 1872, pour y bâtir une vaste église dans la paroisse de Blackpally : travail qui lui causa beaucoup de difficultés et de soucis. Il n'oubliait cependant pas ses devoirs de pasteur. Possédant bien le tamoul, le kanara et l'anglais, il préparait toujours avec grand soin ses catéchèses et ses sermons. En 1879, il dut aller refaire ses forces au pays natal. Après son retour en 1880, il activa l'achèvement de son église, surmontée d'un clocher : elle fut consacrée en 1886.

    En 1888, il était nommé vicaire général. En 1890, il fit un second voyage en France, où il apprit sa nomination d'évêque de Lyrba et de coadjuteur de Mysore le 20 juin 1890. Il devenait évêque de Mysore par la mort de Mgr. Coadou, le 14 septembre 1890. Il fut sacré, avec Mgr. Mutel (Séoul) le 21 septembre de cette même année, dans l'église des Missions Etrangères par le Cardinal Richard, assisté de Mgr. Larue (Langres) et de Mgr. Vic (Kouangsi).

    À Mysore, il encouragea les bâtisseurs et fit construire l'école et la chapelle des Soeurs de Saint Joseph de Tarbes, ainsi que l'église du Sacré Coeur. Il sut aussi intéresser la baronne de Gargan à la fondation du Sanatorium de Saint Théodore, dans les Nilgiris. Mais après 1900, ses forces déclinèrent peu à peu. Le 5 mai 1903, il repartit pour la France, avec l'espoir de se remettre. Mais entretemps sa maladie de coeur s'aggrava ; en 1905, il demanda un coadjuteur et se retira à Niederfeulen, dans le Luxembourg, où la société avait préparé une maison comme refuge éventuel pour les hôtes de Montbeton. Il donna sa démission le 2 juin 1910 et fut nommé évêque de Tloé le 17 juin 1910. Après l'abandon de Niederfeulen en 1911, il fut reçut dans un couvent à Montigny-les-Metz. La cécité vint bientôt alourdir ses épreuves ; puis la guerre de 1914 l'obligea à se réfugier à Metz. C'est là qu'il mourut le 19 août 1915.

    Mgr. Kleiner fut remarquable par sa bonté et la dignité de sa vie, par sa prudence et sa discrétion.

     

    Références biographiques

    AME 1890 p. 258. 1891 p. 299. 300. 301. 1893 p. 22. 27. 1894 p. 236. 1896 p. 515. 552. 1898 p. 277. 1900 p. 103. 138. 1902 p. 178. 1904 p. 60. 293. 294. 367. 1905 p. 57. 65. 1906 p. 49. 122. 1912 p. 38. 1937 p. 150. 1938 p. 102.

    CR 1886 p. 130. 136. 1890 p. 186. 188. 191. 209. 210. 211. 1891 p. 219-227. 295. 1892 p. 239-245. 1893 p. 250-253. 344. 1894 p. 277-286. 406. 1895 p. 308-315. 1896 p. 307-311. 1897 p. 253-265. 1898 p. 247-254. 1899 p. 273-280. 286. 337. 1900 p. 224-32. 312. 1901 p. 244-251. 302. 303. 305. 1902 p. 267. 1903 p. 303. 317. 322. 379. 380. 382. 1904 p. 255. 259. 290. 1905 p. 344. 1907 p. 281. 285. 385. 1909 p. 287. 1910 p. 261. 1912 p. 364. 366. 445. 446. 1913 p. 393. 1915 p. 3. 143. 170 (notice). 175. 177. 178. 179. 1916 p. 255. 1919 p. 129. 1934 p. 238. 1935 p. 282. 1947 p. 234. 1951 p. 146.

    BME 1951 p. 97. 99. 1953 p. 524.

    EC RBac N° 178. 668.

     

    • Numéro : 877
    • Pays : Inde
    • Année : 1865