Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Robert JUIGNER (1917-2013)

[3699]. JUIGNER Robert (1917-...) né le 23 dé-cembre 1917 à Angers (M.-et-L.), ordonné prêtre le 29 juin 1943, reçoit son affectation pour la mission de Kweiyang, mais, en raison de la guerre, il ne peut partir quen 1946. Après létude de la langue à Kweiyang, il est vicaire à Anshun, jusquà son expulsion de Chine en 1952. Il est alors affecté au diocèse de Tokyo. Il étudie le japonais à Kiyose, puis est nommé à Tokuden, dabord comme vicaire fin 1952, puis comme curé en 1956. Il devient ensuite curé dAkitsu (Tokyo) en 1962, et curé de Yakumo (Hokkaido) en 1972.
Add this

    JUIGNER Robert, né le 23 décembre 1917 à Angers (M.-et-L.), ordonné prêtre le 29 juin 1943, reçoit son affectation pour la mission de Kweiyang, mais, en raison de la guerre, il ne peut partir qu’en 1946. Après l’étude de la langue à Kweiyang, il est vicaire à Anshun, jusqu’à son expulsion de Chine en 1952. Il est alors affecté au diocèse de Tokyo. Il étudie le japonais à Kiyose, puis est nommé à Tokuden, d’abord comme vicaire fin 1952, puis comme curé en 1956. Il devient ensuite curé d’Akitsu (Tokyo) en 1962, et curé de Yakumo (Hokkaido) en 1972. Il revient ensuite à Tokyo en 1994. Puis il est nommé, en 1995 , aumônier à la léproserie du Fukusei, à Gotemba. En 2007, le Père Juigner quitte le Japon, pour se retirer définitivement en France, dans son Anjou natal afin d’être auprès de sa famille. Après avoir séjourné dans la maison pour prêtres âgés Saint Michel à Beaupréau, il entre en avril 2009 à la maison de retraite de Sainte Marie la Forêt, à Angers. Puis il souhaite retrouver des confrères des Missions Etrangères et demande à entrer dans la maison Saint Raphaël de Montbeton. Il s’y installe en novembre 2012. Au printemps de 2013, sa santé se dégrade fortement et il décède le 13 mai 2013.

    • Numéro : 3699
    • Pays : Japon
    • Année : 1946