Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Joachim JUGUET (1744-1774)

[232]. JUGUET, Joachim-Pierre, est, d'après plusieurs catalogues, originaire de la ville même de Saint-Malo ; cependant nos recherches dans les registres de cette ville n'ont pas réussi à y retrouver son nom ; en tous cas, il paraît bien être né vers 1744 dans le diocèse de Saint-Malo. En septembre 1763, étant sous-diacre, il demanda et obtint son admission au Séminaire des M.-E. ; il n'y arriva qu'en 1769 au mois de juillet ou d'août.
Add this

    [232]. JUGUET, Joachim-Pierre, est, d’après plusieurs catalogues, originaire de la ville même de Saint-Malo­ ; cependant nos recherches dans les registres de cette ville n’ont pas réussi à y retrouver son nom­ ; en tous cas, il paraît bien être né vers 1744 dans le diocèse de Saint-Malo. En septembre 1763, étant sous-diacre, il demanda et obtint son admission au Séminaire des M.-E.­ ; il n’y arriva qu’en 1769 au mois de juillet ou d’août. Le 9 février 1771, il partit pour la mission de Cochinchine, et se dévoua à l’œuvre des baptêmes d’enfants de païens en danger de mort­; il réussit à en baptiser ou à en faire baptiser près de 3 000.

    En 1773, il quitta Prambey-chhom pour entreprendre une expédition chez les Stiengs. Il se rendit d’abord à Chlong ou Chelong où il comptait prendre des renseignements et faire ses derniers préparatifs. Dans ce village il ne trouva personne qui consentît à lui servir de guide. Il partit quand même, accompagné d’un jeune Cambodgien. Ils marchèrent pendant quatre jours, et le cinquième jour arrivèrent sains et saufs au premier village des Stiengs nommé Saat. Sept jours de pourparlers avec les sauvages n’aboutirent à aucun résultat­ ; Juguet dut se contenter d’observer soigneusement ce qu’il voyait et entendait, et revint sur ses pas. Il était déjà trop tard, car, selon une relation des missionnaires, les eaux de la rivière de Chlong l’avaient empoisonné. Il reçut à Prambey-chhom, province de Kandal, les soins de Levavasseur. C’est là qu’il mourut le 28 janvier 1774, et il fut selon toute probabilité enterré dans l’église, auprès de Mgr Piguel.

    Notes bio-bibliographiques.

    N. L. E., vi, pp. 261 et suiv., 275 et suiv.

    A. M.E., 1913, p. 259.

    Voy. dans l’Indo-Ch., p. 224.

    • Numéro : 232
    • Pays : Vietnam
    • Année : 1771