Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Léon JUGE (1877-1911)

[2494]. JUGE, Léon-Louis, vit le jour le 24 novembre 1877 à Auberives-en-Royans (Isère). Il étudia au petit séminaire de l'Argentière (Rhône), et appartint au diocèse de Lyon. Il se présenta laïque, le 23 septembre 1895, au Séminaire des M.-E. L'onction sacerdotale lui fut donnée le 24 juin 1900, et le 25 juillet suivant, il partit pour le Laos qui avait été érigé en vicariat apostolique le 4 mai 1899, par le bref In principis Apostolorum (Analecta Ecclesiæ, 1900, viii, p. 396).
Add this

    [2494]. JUGE, Léon-Louis, vit le jour le 24 novembre 1877 à Auberives-en-Royans (Isère). Il étudia au petit séminaire de l’Argentière (Rhône), et appartint au diocèse de Lyon. Il se présenta laïque, le 23 septembre 1895, au Séminaire des M.-E. L’onction sacerdotale lui fut donnée le 24 juin 1900, et le 25 juillet suivant, il partit pour le Laos qui avait été érigé en vicariat apostolique le 4 mai 1899, par le bref In principis Apostolorum (Analecta Ecclesiæ, 1900, viii, p. 396). Après s’être familiarisé avec la langue à Nong-seng, il acheva sa formation de missionnaire dans le district de Bassac, où il releva la chrétienté de Tha-tëng. Mgr Cuaz lui confia ensuite le poste de Ban-uet où il éleva un presbytère.

    Après un court séjour à Sieng-vang, il alla diriger l’importante chrétienté de Done-dône. Il y triompha des difficultés que suscitent les différentes races réunies en ce lieu, et devint bientôt assez influent pour être choisi par les chrétiens et les païens comme arbitre dans leurs conflits. Il répara l’église de sa résidence, rendit l’école prospère, et construisit une chapelle dans un des villages voisins. Malade à la suite d’une expédition dans les montagnes, il mourut quelques semaines plus tard, le 16 septembre 1911, à Nong-seng où il fut inhumé.

    Notes bio-bibliographiques

    C.R., 1906, p. 221­ ; 1910, p. 252­ ; 1911, p. 227.

     

     

    • Numéro : 2494
    • Pays : Laos Thailande
    • Année : 1900