Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Marius JEAN (1874-1963)

[2275]. JEAN Marius (1874-1963) né le 11 septembre 1874 à Aspères (Gard), admis au Séminaire des M.-E. en 1892, ordonné prêtre le 13 mars 1897, partit pour la Cochinchine orientale le 5 mai suivant. Il fut dabord envoyé à l'orphelinat de Go-thi pour étudier la langue, puis, en 1899, fut nommé curé de Hoa-vong, dans le Phu-yên. De 1911 à 1915, il fut professeur au sé-minaire de Lang-song, puis fut procureur de la mission. De 1919 à 1926, il fut chargé de la pa-roisse de Mang-lang avant de faire un second séjour à la procure de la mission, de 1926 à 1930.
Add this

    [2275] Marius, Julien JEAN, fils de Jules JEAN et de Marie JEANJEAN, vint au monde le 11 Septembre 1874, à ASPERES, diocèse de NIMES, département du GARD. La famille vint s'installer à MONTPELLIER , dans l'HERAULT,sur le LEZ. C'est dans cette ville universitaire, près de l'Evêché, qu'il passa son enfance et son adolescence. Les Frères des Ecoles Chrétiennes assurèrent son instruction primaire, Il fit ses études secondaires d'abord à la Maitrise, puis au Petit Séminaire de MONTPELLIER.

     

    Le 10 Septembre 1892, laïque, il entra au Séminaire des Missions Etrangères. Tonsuré le 25 Septembre 1893, il reçut  les ordres mineurs le 22 Septembre 1894 ; Sous-diacre le 21 Septembre 1895, Diacre le 27 Septembre  1896, il fut ordonné prêtre le 13 Mars  1897, et reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique de COCHINCHINE ORIENTALE  (QUINHON).  Il partit le 05 mai suivant et arriva à QUINHON  le 07 Juin  1897.

     

    Accueilli par Mgr. VAN CAMELBEKE, témoin de la persécution de 1885, M. JEAN fut envoyé à l'orphelinat de GOTHI, à une vingtaine de kms de QUINHON, pour l'étude de la langue. Il fit de rapides progrès. En mars 1898, il devint vicaire de M. MATHEY, dans le district  de XON-NAM.  Un an après (Mars 1899), il fut nommé curé de  HOA-VONG, dans la province de PHU-Y+N, où il resta jusqu'en 1910.

     

    Après  un ministère de un an (1910-11) comme curé de KIEN-DONG, dans la province de BINH-DINH, il devint professeur au  Petit Séminaire de LANG-S_NG, près de Quinhon, pendant quatre ans.  En 1915, Il fut nommé Procureur de la Mission. De Mai  1919 à Décembre  1926, il fut curé de  MANG-LANG,la plus importante paroisse de la province de PHU-Y+N ; En 1924, un violent typhon détruisit sa belle église ; avec patience et persévérance, il la reconstruisit. De 1926 à 1930, il fit un second séjour à la Procure de la Mission ;  puis il reprit du ministère actif pendant deux ans (1930-mars 1932) comme curé de CU-VA, dans la province de QUANG-NGAI. En  mars 1932, après 35 années de mission, il décide d'aller revoir ses garrigues du Midi.

     

    À son retour, en 1933, il fut nommé curé de  PHU-HOA, à une quinzaine de kms de CU-VA. Il y resta jusqu'en Juillet 1937.  Il reprit alors, pour la troisième fois, le poste de Procureur qu'il garda jusqu'à sa retraite en Mars 1953. Vicaire Délégué en 1942, en 1943,  Mgr. PIQUET le nomma Provicaire de la Mission,  charge qu'il  conserva jusqu'au début de l'année 1948.

     

    En mars 1953, M. JEAN se retira à la villa CUENOT, sur le bord de la mer, s'interessant à toutes les activités de la  Mission, heureux de recevoir des visites. Naturellement gai, d'humeur toujours égale,d'un parler énergique et imagé, doué d'une étonnante mémoire, il pouvait vous entretenir sans jamais vous lasser.

     

    En 1947, suite à une chute, il se cassa le col du fémur, et la soudure des os se fit mal. La marche lui devint pénible. Puis la vue baissa d'une façon inquiétante.

     

    En octobre 1963, le bras gauche commença à se paralyser. Le vendredi 08 Novembre 1963, il perdit l'usage de la parole. M.VALOUR, procureur, lui donna les derniers sacrements. Dès le mardi 12 Novembre 1963, il entra dans le coma, le15, la respiration devint plus difficile et à vingt heures il s'éteignit comme une lampe qui n'a plus d'huile. Il était âgé de 89 ans, 2 mois,et 3 jours.

     

    Le lendemain dimanche, à 15 heures, M. JEANNINGROS,Supérieur Local, célébra la messe d'enterrement,dans la petite chapelle de la maison de retraite ; une vingtaine de prêtres français et viêtnamiens, de nombreuses religieuses, le représentant du Consul de France et  quelques chrétiens étaient présents.  M. GAUTHIER, Vicaire Général donna l'absoute.  L'inhumation  eût lieu au cimetière paroissial de BINH-CANG à 6 kms de la ville où une foule nombreuse de fidèles s'était rassemblée. Après les dernières prières,  le P. NGHI, Vicaire Général, rappela les actvités apostoliques du défunt qui reste une belle figure de missionnaire.

     


    Références biographiques

    AME 1894 p. 723.

    CR 1897 p. 277. 1898 p. 163. 1899 p. 195. 1903 p. 191. 347. 1905 p. 159. 1907 p. 409. 1914 p. 92. 1911 p. 103. 1925 p. 102. 1926 p. 112. 1933 p. 357. 1948 p. 155. 1953 p. 50. 1961 p. 52. 1962 p. 63.

    BME 1927 p. 185. 1929 photo p. 464. 1932 p. 949. 969. 1933 p. 319. 377. 379. 1934 p. 720. 1935 photo p. 297. 1937 p. 656. photo p. 429. 1941 p. 563. 1960 p. 362. 939. 1961 p. 232.

    EPI 1962 p. 595. 596. 1964 p. 386. 727.

    R. MEP.  122P41. 127P45. 118P30.

    ECM janvier/février 1946 p. 28.

    EC1 N°  243. 252. 261. 619. 736.

     

     

     


    • Numéro : 2275
    • Pays : Vietnam
    • Année : 1897