Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean JACQUET (1925-1989)

JACQUET Jean (1925 - 1989)
Add this

    [3990] JACQUET Jean, Joseph, Ernest, est né le 15 février 1925 à Genval dans la banlieue de Bruxelles. Il fréquenta l'école primaire de son village, allant chaque dimanche au patronage. En 1936, il entra au Petit Séminaire de Floreffe, dans la vallée de la Sambre. En 1939, il passa au Collège secondaire Cardinal Mercier, à Braine l'Alleud, où il étudia jusqu'en 1943. Puis, en septembre 1948, il fut admis aux Missions Etrangères. Ordonné prêtre le 30 mai 1954, il reçut sa destination pour la Mission de Mysore. Il partit pour l'Inde le 25 octobre 1954. Il partit en avion, en compagnie du Père Rossignol et du Père Roland Lefèvre, et arrivèrent à Bombay, en plein milieu des fêtes du Deepavali (fête des lumières et des pétards !). Il se dirigea vers Madras, s'arrêta quelques jours au centre de formation de catéchistes de Tindivanam, et gagna Pondichéry où il arriva le 28 octobre 1955, juste avant que les Comptoirs français soient rendus à l'Inde. Il dut rester deux années à l'évêché, près de Mgr. Colas, pour apprendre l'anglais et le tamoul.

     

    Le 1er décembre 1957, il put rejoindre le diocèse de Mysore. Nommé à l'équipe presbytérale de la Cathédrale, on lui donna la charge du pensionnat de garçons, près de l'école secondaire Sainte Philomène. Il fut heureux au milieu des enfants, et il organisa même une fanfare, qui étonna tout le monde le jour du Jubilé sacerdotale de Mgr. Feuga. Il apprit là la langue kanara, dont il aura besoin dans son ministère.

     

    En juillet 1961, il fut nommé curé de Kothanur, dans le district de Kollégal. Ce poste avait été organisé par le Père Louis d'Hendecourt (du diocèse de Cambrai) qui avait installé en 1955 six familles kannadigas. Le Père Jacquet construisit une chapelle en janvier 1962, une école primaire qui devint "Middle School" et établit un internat pour les enfants des catéchumènes des villages voisins. En plus de ses activités religieuses, il fit là un travail social considérable. En avril 1967, il commença une nouvelle colonie à Mariapura où il installa une dizaine de nouvelles familles chrétiennes.

     

    Il fut alors nommé curé du village de Thomayarpalayam. C'était une nouvelle paroisse d'un millier d'anciens chrétiens, vivant au milieu de 15.000 non-chrétiens. Le Père Jacquet, toujours préoccupé des non-chrétiens et surtout des pauvres, voulut faire monter dans l'échelle sociale les parias de différentes sous-castes, même la plus basse, celle des "sakkilis" ou vidangeurs. Il les fit devenir propriétaires d'un puits et d'un arpent de terre, ce qui n'était pas du goût des gens de caste, devenus jaloux. D'où insultes et grossièretés, et comme réponse silencieuse du Père : un bâtonnet d'encens allumé en face d'une icône de la Vierge Marie.

     

    En 1971, les Soeurs Franciscaines Missionnaires de Marie vinrent ouvrir un convent et un dispensaire. Elles partagèrent avec le Père le travail d'action sociale, tandis que le Père, lui, faisait creuser des puits pour ses chrétiens de toutes castes pour l'irrigation de leurs champs. Il resta dix ans dans cette paroisse et fut nommé à Nagavalli, près de Chamarajnagar en mai 1978.

     

    Cette paroisse, avec plusieurs dessertes, comprenait environ 700 nouveaux chrétiens kanaras. Elle était administrée par le curé de la Cathédrale de Mysore, et le Père Audiau eut à Nagavalli plusieurs vicaires, résidant sur place, y compris le Père Mathias Fernandes, qui devint, après la mort de Mgr. Feuga, le premier évêque indien de Mysore. Fidèle à son charisme pour l'action auprès des non-chrétiens, le Père Jacquet fut le curé de tout le monde, des chrétiens, des hindous et des musulmans de la région. Il attirait surtout les jeunes hindous de castes des villages voisins. Sans doute ne fit-il pas beaucoup de conversions, mais il voulait faire rayonner le Christ auprès de tous. Il eut à subir beaucoup d'incompréhensions de la part de ses confrères, et de vexations de la part de certains chrétiens. Il resta toujours doux comme un agneau. Il voulut même commencer un "ashram" à Mariavadi. L'ashram était destiné à tous les hindous de bonne volonté, désirant faire une retraite de quelques jours.

     

    En juin 1987, il dut quitter ce poste pour aller dans une autre région, à Besagarahalli, près de Maddur, dans le district de Mandya, sur la route Mysore/Bangalore. Dans ce nouveau centre, dont il fut le premier curé, il avait environ 500 chrétiens, tous des pauvres. Beaucoup étaient endettés, à la merci des usuriers. Il ouvrit une école du soir, sous les arbres, pour les enfants de sa paroisse.

     

    Le 1er décembre 1989, dans la soirée, il se rendait à l'église de Besagarahalli pour y célébrer la messe. En arrivant à l'entrée de l'église, il se plaignit de fortes douleurs dans la poitrine. S'acheminant doucement vers l'arrière de l'église, il s'allongea sur les fondations de la future sacristie en attendant d'être transporté chez lui en auto-rickshaw, car il avait loué un appartement dans le village de Maddur. En arrivant à la maison, il remit le prix de la course à son fidèle serviteur qui était à son côté, inclina la tête et expira.

     

    Dans sa grande dévotion à la Vierge Marie, il avait rêvé de mourir à Ephèse. La mort l'a surpris au milieu de ses chers Indiens, avec qui il avait passé une vie de pauvreté, et qu'il avait aidé matériellement et spirituellement en bon prêtre et en zélé missionnaire.

     

    Références biographiques

    CR 1954 p. 88. 1958 p. 81. 1960 p. 87. 1961 p. 88. 89. 1962 p. 104. 1963 p. 107. 1964 p. 71. 1965 p. 136. 1966 p. 182. 1967 p. 128. 1969 p. 146. 147. 1974-76 p. 195. AG80-81 p. 213. 1982 p. 212. 1985 p. 224.

    BME 1948 p. 377. 1954 p. 817. 1145. 1955 p. 72. 565. 1003. 1956 p. 466. 467. 1957 p. 658. 1958 p. 655. 884. 1959 p. 887. 1961 p. 770.

    Hir.  N° 243.

    EC RBac N° 560. 567. 726. 733.

    NS 8P250. - 14P448. - 28/C2. - 35/C2. - 36P309. - 66/C2. - 67/C2. - 103/C2. - 104/C2. - 109/C2. - 169/C2. - 182/79. - 281/C2.

    • Numéro : 3990
    • Pays : Inde
    • Année : 1954