Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Hubert JACQUES (1909-1994)

[3523]. JACQUES Hubert (1909-1994) né le 18 mars 1909 à Cirez-sur-Velouze (Meurthe-et-Moselle), fut admis au Séminaire des Missions Étrangères en 1931, ordonné prêtre le 1er juillet 1934, et partit pour la mission de Hanoï le 16 septembre 1934. Après létude de la langue vietnamienne à Ha-dong, il fut envoyé dans le district de Xuan-mai, puis, en 1945, dans le district de Thuong-lam. Après les Accords de Ge-nève, il quitta le Nord-Vietnam, puis il fut affecté, en 1955, au diocèse de Kontum et chargé de la procure de la mission, poste quil assuma pendant dix-huit ans.
Add this

    [3523]  JACQUES Hubert, Émile, Louis, Joseph, est né le 18 mars 1909 à Cirez sur Velouze, diocèse de Nancy (Meurthe et Moselle). Il fit ses études primaires à Nemours, et ses études secondaires au Collège de Malgrave. Il entra au Grand Séminaire de Bosserville. Il fit son service militaire à l'École du Service de Santé de Vincennes où il servit comme sous-lieutenant à Toul. Il entra au Séminaire des Missions Étrangères le 20 octobre 1931. Ordonné prêtre le 1er juillet 1934, il fut destiné à la Mission de Hanoi et il partit pour l'Indochine le 16 septembre 1934.

     

    Sitôt arrivé à Hanoi, on l'envoie dans la petite ville de Ha-Dong, où réside l'ancien provicaire, le Père Aubert, vieux et infirme. L'endroit est agréable, mais les deux hommes ne s'entendirent pas. Le Père Jacques s'initia à la langue vietnamienne, mais il ne put rester.

     

    Des événements autrement plus graves allaient se charger de dénouer la situation. En 1939 commença la grande guerre en Europe. Le Père fut mobilisé et on l'affecta au Service de Santé au grand hôpital de Hanoi. Après la démobilisation, on envoya le Père Jacques dans le district de Xuan-Mai, chez les Muong, une minorité ethnique habitant les montages en bordure du delta du Fleuve Rouge. Il se mit au travail, allant visiter ses chrétiens dans les villages de la jungle. Il embellit sa modeste chapelle et ainsi vécut là une vraie vie missionnaire.

     

    Le 9 mars 1945, le Père Jacques doit retourner à Hanoi, car l'armée japonaise prend le pouvoir et rassemblent les étrangers dans les grands centres. En 1944, le Père Jacques retourna en France pour son congé régulier.

     

    À son retour, les choses vont mieux. Il est nommé au district de Thouong Lam, où il se retrouve avec d'autres jeunes missionnaires. Il mena là une vie ordonnée, se dévoua auprès des malades, exerçant son ministère à la limite du Fleuve Rouge entre la zone tenue par l'armée française et l'armée Viêt-minh. Il fallut compter avec les attaques de postes, les patrouilles des Viêt-minh, les mines et les routes peu sûres.

     

    En mai 1954, ce fut la défaite franco-vietnamienne de Dien Bien Phu. Les accords de Genève créent deux zones, coupées par le 17ème parallèle. Le Père Jacques quitte définitivement le Tonkin pour arriver à Saïgon le 5 août 1954. Le 17 septembre, il partit pour la France, où il prit un repos bien mérité.

     

    À Kontum.

     

    La Mission de Kontum, dans les montagnes de l'ouest, est en pleine expansion. Mgr Seitz, ME, est heureux d'accueillir plusieurs missionnaires du Tonkin : les Pères Vacher, Carat, Simonnet, Faugère, Desroche, Radelet, Bourgault. Le Père Jacques, de retour de France, arriva à Kontum en mai 1955. L'évêque le nomma procureur de la Mission, poste dans lequel il restera dix-huit ans. Il eut à faire de grandes dépenses, car l'évêque avait besoin d'un bâtiment pour une école de catéchistes, d'un Couvent, d'écoles et d'un hôpital. En bon trésorier, il donna des conseils judicieux et géra les finances de la Mission de main de maître. Les confrères l'appelèrent "la providence des broussards". En effet, il était bon et chercha toujours à rendre service. Il avait un coeur tendre et généreux, au point qu'on l'appelait "la châtaigne".

     

    En 1956, le jour du Têt vietnamien, les Viêt-cong déclenchèrent une attaque violente. Pendant deux mois, la ville de Kontum fut encerclée, bombardée, terrifiée. Le Père Jacques dut aller se réfugier dans notre maison de Société, un peu plus sûre, et là il put continuer son travail de procureur. Cette année-là fut également une année de consolations, car la Mission de Kontum fut divisée pour donner naissance à la nouvelle Mission de Ban Me Thuot, toujours en milieu montagnard.

     

    Il aida de son mieux les pionniers de cette jeune fondation. Entre 1965 et 1975, beaucoup de jeunes coopérants étaient venus au service de la Mission de Kontum et le Père Jacques savait les recevoir avec joie et les conseiller de son mieux.

     

    En 1972, son évêque lui demanda d'aller se soigner à Saïgon. Mais quand il fut guéri, il ne put revenir à Kontum, attaqué par les Viêt-cong. Alors il rentra en France définitivement.

     

    En France.

     

    Il retrouva un peu de santé et il fut nommé à Chatou dans les Yvelines, aumônier des Soeurs du Bon Sauveur de Caen. Après la scission de quelques soeurs qui devinrent Oblates de Marie, il suivit ces dernières à Créteil, et devint leur aumônier jusqu'à sa mort.

     

    Le 29 juin 1994, il avait décidé de venir à la rue du Bac fêter le 60ème anniversaire de son ordination. Mais ce jour-là, il eut une crise cardiaque et fut hospitalisé à l'hôpital Mondor de Créteil. Son état s'aggrava peu à peu et il mourut le 26 août 1994, après avoir reçu le sacrement des malades. Après la messe de sépulture dans la chapelle de la rue du Bac, il fut inhumé au cimetière de Montparnasse. Nul doute que cet excellent missionnaire prie maintenant au Ciel pour son cher Vietnam.

     

     

     

    Références bio-bibliographiques

    AME 1931 p. 178. 1934 p. 187. 240. photo p. 282.

    CR 1934 p. 233. 1935 p. 119. 1938 p. 119. 1951 p. 36. 37. 1952 p. 31. 1954 p. 37. 1957 p. 51. 1962 p. 62. 1965 p. 71. 72. 1967 p. 63. 65. 1969 p. 73.

    BME 1931 p. 695. 1934 p. 659. 600. 813. 892. 1935 p. 198. 437. 597. 598. 741. 1936 p. 452. 1938 photo p. 253. 1939 p. 658. 731. 868. 1940 p. 205. 417. 1941 p. 481. 557. 1949 p. 591. 1950 p. 337. 566. 689. 1951 p. 125. 1952 p. 183. 1953 p. 486. 708. 1954 p. 266. 267. 358. 785. 1053. 1145. 1955 p. 280. 664. 1959 p. 278.

    EPI 1966 p. 134.

    EC1 N°  224. 293. 449. 469. 564. 565. 572. 580. 654. 729. 735.

    EC2 N°  12P381 - 16P57 - 20/C2 p. 172 - 26/C2 p. 22 - 44P239 - 53P177 - 54/C2 - 81P18 - 84P101 - 181/60.

     

    • Numéro : 3523
    • Pays : Vietnam
    • Année : 1934