Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Pierre IRIGOYEN (1856-1935)

[1560] IRIGOYEN Pierre Missionnaire Cochinchine Orientale - Kontum ------------- [1560] Pierre HIRIGOYEN naquit le 21 Novembre 1856, à MONTORY, petit village aux confins du Béarn et du pays basque, dans le diocèse de BAYONNE, département des Pyrénées Atlantiques. L'attention de son curé se porta rapidement sur lui, et il l'envoya au Petit Séminaire d'Oléron. Puis, Mr. IRIGOYENl commença ses études écclésiastiques au Grand Séminaire de BAYONNE.
Add this

    [1560] Pierre HIRIGOYEN naquit le 21 Novembre 1856, à MONTORY, petit village aux confins du Béarn et du pays basque, dans le diocèse de BAYONNE, département des Pyrénées Atlantiques. L'attention de son curé se porta rapidement sur lui, et il l'envoya au Petit Séminaire d'Oléron. Puis, Mr. IRIGOYENl commença ses études écclésiastiques au Grand Séminaire de BAYONNE.

    Le 22 Juillet 1880, il entra  laïque au Séminaire des Missions Etrangères. Il reçut la Tonsure  le 24 Septembre 1881, et les Ordres Mineurs  le 4 Mars  1882. Sous-diacre le 23 Septembre  1882, diacre le 17 Février 1883, il fut ordonné prêtre par Mgr. de Briey le 18 Mai 1883, et. reçut sa destination pour le vicariat apostolique de la Cochinchine Orientale. Il quitta Paris le 29 Juin 1883, et le 8 Juillet suivant  s'embarqua à Marseille pour rejoindre sa mission.

    Arrivé  le 23 Août  1883 en Annam, M. IRIGOYEN alla s'initier  à la langue viêtnamienne dans la chrétienté de  DIM-DIN. Le 15 Décembre  1884, il partit pour KONTUM, chez les Bahnars,  pour prendre la place de  Mr. IRIBARNE, son compatriote. A peine arrivé à son poste, il dut remplacer Mr. VERDIER qui venait de mourir dans la force de l'âge.

    La persécution  s'était déchainée sur la Cochinchine Orientale : 24.000 chrétiens périrent dans la tourmente, huit missionnaires furent massacrés dont Mr. IRIBARNE.  Privés de tout, complètemnt isolés  les trois missionnaires qui composaient alors tout le personnel de la mission Bahnar vécurent dans un dénuement absolu.  La persécution passée, le blocus du pays montagnard prit fin. À cette époque, la Mission Bahnar  ne comptait que 4 villages, 1200 chrétiens, et elle se trouvait entourée de populations belliqueuses . Aussi ne faut il pas s'étonner de l'accueil empressé fait au Baron de MEYRENA qui venait, muni de recommandations et de documents officiels, fonder sous l'égide de la France, un royaume en pays montagnard !.Mr. IRIGOYEN et  ses confrères crurent voir dans cet aventurier, un homme providentiel ! Ils se trompèrent mais ....ils avaient été  trompés!

    Dès 1888,  les conversions se multiplièrent, et le travail missionnaire commença.  M.IRIGOYEN reçut alors Mr.KEMLIN comme premier vicaire . En  1901, l'un et l'autre se trouvèrent mêlés à l'affaire du "poste ROBERT". L'administration française à ATTOPEU décida la création d'un poste militaire  sur la rive droite  du fleuve POKO, au point de confluent avec la rivière PXI, sur les frontières du Pays SEDANG.  Un garde principal, Mr. ROBERT fut  chargé de cette  mission.  Ce poste de milice fut trouvé gênant par les  Sedangs mécontents, par les pillards, et les trafiquants d'esclaves. Ils résolurent donc de mettre à mort le chef de poste. Mr. IRIGOYEN eût vent du complot et s'empressa d'avertir ce dernier. qui n'en tint pas compte.  Le 17 Mai  1901, une centaine de guerriers Sedangs donnèrent l'assaut , blessèrent à mort Mr.ROBERT, et s'enfuirent dans la forêt. Les gardes survivants emportèrent leur chef gravement atteint. Guidé par les coups de fusils, sans souci du danger, durant toute la nuit, Mr. IRIGOYEN se mit à la recherche du blessé qu'il trouva étendu sur un brancard. Il le fit évacuer sur KONTUM. C'est là que mourut en paix Mr. ROBERT, malgré les soins dévoués de Mr. GUERLACH.

    En  1903, sur l'ordre de ses Supérieurs, Mr.IRIGOYEN épuisé, alla se reposer à HONG-KONG. Ce fut la seule fois qu'il quitta l'Indochine. Après un court séjour à Béthanie, il regagna sa :mission  où  de nouvelles épreuves l'attendaient.

    Un jour, voulant s'opposer au sacrifice d'un buffle offert aux génies du village.il fut entouré par une foule hostile et menaçante. En 1912, un représentant de l'administration française à KONTUM s'efforçait de faire apostasier les  chrétiens. Défenseur de son troupeau, Mr. IRIGOYEN  accueillit  en des termes dépourvus d'aménité les miliciens envoyés par ce fonctionnaire. Ce dernier fit comparaitre devant son tribunal Mr IRIGOYEN  qui , pour sa défense, se contenta de  déclarer : " Je préfère ne pas répondre". Dépité, le fonctionnaire leva la séance, Mr.IRIGOYEN  repartit dans son district, sans condamnation.

    En 1920, il résigna la charge de son district montagnard, et devint curé de la paroisse viêtnamienne de  PHUONG-HOA, à deux kms de KONTUM.  Il lui fut difficile de s'adapter à la mentalité de ses nouvelles ouailles. Ses outrances épistolaires étaient légendaires, mais personne ne s'en formalisait.Son  accueil  était  fraternel !

    Sans les désirer, il avait obtenu plusieurs décorations, mais il ne voulut jamais remplir les formalités pour les recevoir. L'originalité de son caractère était lié à une haute dignité de vie,à une grande délicatesse, à une étroite union à Dieu. À 75ans, il commença la construction d'une belle et grande église. Il s'occupait activement de son district, tout en ayant en charge une léproserie. Il avait entrepris  la fondation d'une nouvelle paroisse.

    Indépendamment d'un volumineux Dictionnaire Sedang-Reungao, il a laissé de nombreux manuscrits où l'on peut glaner les idées personnelles, pensées profondes, images suggestives, sages conseils.

    Atteint d'une mauvaise grippe, fatigué, il alla administrer les derniers sacrements à un lépreux. Il comprit alors que sa fin était proche. Après plusieurs jours de souffrance, et une longue agonie, le jour de Pâques 21 Avril 1935,  en présence de son Evêque et de Mr.  DECROUILLE,  Mr. IRIGOYEN entra doucement  dans  l'Eternité !

    Références biographiques

    AME 1897 p. 705. 1902 p. 107. 108. 293. 1907 p. 182. 1921 p. 146. 148. 1923 p. 61. 1933 p. 22. 216. 231. 1937 p. 137. 139.

    CR 1883 p. 115. 1891 p. 159. 291. 1896 p. 208. 209. 1898 p. 160. 1901 p. 286. 1904 p. 188. 1912 p. 208. 1914 p. 90. 1917 p. 96. 1925 p. 170. 1933 p. 273. 1934 p. 171. 176. 1935 p. 242. 320.

    BME 1925 p. 54. 1932 p. 214. 1933 p. 552 sq. 629. 1934 p. 430. 500. 585. 724. photo p. 225. 1935 p. 371. 372. 519. 817.

    RHM.  1932 p. 271.

    EC1 N°  313.

     

     

     


     

     

    • Numéro : 1560
    • Pays : Vietnam
    • Année : 1883