Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Laurent IMBERT (1796-1839)

[338]. IMBERT, Laurent-Joseph-Marius, évêque de Capse, martyr en Corée, vint au monde le 23 mars 1796, dans la ferme Bricart, à Marignane (Bouches-du-Rhône). Ses parents habitaient ordinairement le hameau de Callas, commune de Cabriès, dans le même département. Il fit ses études à Aix, au pensionnat de la Retraite chrétienne, où, raconte-t-on, il fabriquait des chapelets pour payer ses vêtements et ses fournitures classiques. Après un séjour de quelques années au grand séminaire d'Aix, il entra minoré au Séminaire des M.-E. le 8 octobre 1818.
Add this

    [338]. IMBERT Laurent (1796-1839), né à Marignane (Bouches-du-Rhône) le 23 mars 1796, entra au Séminaire des M.-E. en 1818, fut ordonné prêtre le 18 novembre 1819 et partit pour le Se-tchoan le 20 mars 1820. Après un bref séjour à Singapore et à Pinang, il arriva à Macao, le 10 février 1822, mais ce fut seulement en mars 1825 qu’il put atteindre sa mission. Il resta douze ans au Se-tchoan. Nommé vicaire apostolique de la Corée et évêque de Capse le 26 avril 1836, il fut sacré le 14 mai 1837. Le 18 décembre suivant, il franchissait heureusement la frontière coréenne. Du 20 décembre 1838 au 30 janvier 1839, il visita les chrétientés voisines de Séoul. Ayant été dénoncé, il fut arrêté et condamné à mort. Il fut décapité le 21 septembre 1839 à Saï-nam-hte,  en même temps que ses confrères Chastan et Maubant. Laurent Imbert a été béatifié le 5 juillet 1925, et canonisé le 6 mai 1984.

    • Numéro : 338
    • Pays : Chine Corée
    • Année : 1820