Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Joseph HUET (1882-1963)

HUET Joseph (1882 - 1963)
Add this

    [2953] HUET Joseph, Marie, est né à Bruc, dans le diocèse de Rennes, le 14 août 1882. Il étudia au Petit Séminaire de Méen. De 1902 à 1904, il fit ses études au Grand Séminaire de Rennes. Puis, le 5 octobre, il entra au Séminaire des Missions Etrangères de Paris. C'était l'époque de la loi de sémaration, et pour éviter la conscription, Joseph Marie Huet, avec plusieurs confrères, dut partir pour Penang, en Malaisie, le 6 décembre 1906. C'est là qu'il fut ordonné prêtre le 2 juillet 1907, et fut affecté à la Mission de Mysore, en Inde.

     

    Afin d'apprendre les langues, il fut envoyé dans la ville de Mysore où il séjourna jusqu'en 1908. Revenu à Bangalore, il ne tarda pas à être envoyé "dans les terres", à Shimoga, Hassan, Chikmagalur et Settihalli jusqu'en 1923. Il était heureux de faire du ministère dans ce pays kanara, mais, en 1923, son évêque le rappela à Bangalore, pour devenir aumônier du Grand Couvent du Bon Pasteur. A part un petit intervalle à Settihalli de 1935 à 1937, c'est au Bon Pasteur qu'il restera jusqu'à la fin de sa vie.

     

    Ce grand Couvent établi par les religieuses du Bon Pasteur d'Angers, était une vraie ville d'environ 1.800 âmes, y compris les jeunes filles externes. De vrais résidents permanents, il y en avait bien un petit millier : religieuses du Bon Pasteur, religieuses de Sainte Anne, congrégation auxiliaire composée d'indiennes, fondée par Mgr. Charbonneau, premier évêque du diocèse, les religieuses de Sainte Madeleine, femmes et jeunes filles du Refuge, orphelines, maîtresses d'école, pensionnaires fréquentant les écoles du Couvent, enfin, maison de retraite. Tout ce monde là parlait surtout anglais et tamoul, mais il fallait aussi savoir le malavalam, le telugu et même l'hindoustani, ainsi que d'autres langues indiennes parlées par beaucoup de résidents. Cette multiplicité de langues compliquait le ministère de l'aumônier, pour le catéchisme, la préparation au baptême, et autres sacrements. Le Père Huet, toujours calme, toujours souriant, s'acquittait quotidiennement de ses fonctions sacerdotales. Pendant de longues années, il resta seul pour cette tâche immense, jusqu'au jour où on lui donna enfin un assistant. Il ne prit qu'un seul congé en France en 1934. Au cours des années qu'il fut aumônier, il travailla en silence et fit beaucoup de bien aux âmes.

     

    En 1960, il sentit ses forces décliner, et il alla prendre une chambre aux "Priests' Quarters" de l'hôpital Sainte Marthe. À l'âge de 82 ans, après 56 ans de travail missionnaire dans le diocèse, il rendit son âme à Dieu le jour de Noël 1963.

     

    Belle vie missionnaire caractérisée par une piété profonde, une inlassable fidélité dans l'obscurité des tâches quotidiennes et un rôle remarquable pour le salut des âmes.

     

     

     

     

     

    Références biographiques

    AME 1907 p. 381.

    CR 1907 p. 326. 1948 p. 134. 135. 1958 p. 83. 1960 p. 81. 1961 p. 91. 1962 p. 102.

    BME 1923 photo p. 69. 1932 p. 387. photo p. 807. 1933 p. 718. 1934 p. 143. 209. 1950 p. 467. 1959 p. 745.

    Epi 1964 p. 286. 580.

    EC RBac N° 288. 300. 482. 738.

    NS 1934 p. 246.

     

     

    • Numéro : 2953
    • Pays : Inde
    • Année : 1907