Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Cyprien HUC (1905-1992)

[ 3413 ] HUC Cyprien, René, Pierre Missionnaire Lan-long (An-long) - Hong-Kong - Malacca - Singapore -------------
Add this

    Cyprien, René, Pierre HUC naquit le 18 septembre 1905, à Clavel, un lieu- dit de la commune de Miolles, à 30 kms au nord est d'Albi, département du Tarn, diocèse d'Albi. Ses parents, Joseph et Marie Rabaud, étaient agriculteurs. Cyprien, deuxième enfant d'une famille de six, fréquenta l'école communale jusqu'à l'âge de douze ans. Il fit son cycle d'études secondaires à l'institution Saint Etienne, collège-petit séminaire du diocèse d'Albi. En octobre 1924, il se dirigea vers le grand séminaire diocésain, où il passa deux ans et fut fait portier-lecteur, le 24 juin 1926. Il fit ensuite un an de service militaire.à Alger, caporal au 9ème régiment de Zouaves.

     

    Le 3 novembre 1927, il entra au séminaire des Missions Etrangères. Le 29 juin 1928, il reçut les seconds ordres mineurs; sous-diacre le 29 juin 1929, diacre le 21 décembre 1929, ordonné prêtre par Mgr. de Guébriant le 29 juin 1930, il reçut sa destination pour le vicariat apostolique de Lan-long (An-long) qu'il partit rejoindre le 8 septembre 1930. Il embarqua à Marseille, à bord du "Chenonceaux", le 11 septembre 1930,

     

    Le 10 octobre 1930, il ariva à Hai-phong, puis emprunta la ligne de chemin de fer Hainoï-Kunming distance couverte en trois jours, en raison de l'insécurité sur le territoire chinois. Le 14 novembre 1930, à Kunming, il se joignit à une caravane composée d'une quinzaine de chevaux yunnanais ou de mulets, et à pied, à cheval traversa les montagnes du Yunnan et du sud-Kwei-chow. Après six jours de chevauchée, il parvint à Houang-tsao-pa, chez le premier confrère de sa mission, M.François Richard. Guidé par ce dernier, et après quatre jours de voyage, M.Cyprien Huc fut accueilli à la porte de la ville de Lan-long par Mgr. Alexandre Carlo accompagné de trois prêtres et des élèves du probatorium. C'était le 4 décembre 1930. Il reçut alors son nom chinois " Hoù chen foù".

     

    Pendant une année à Lan-long, M.Huc s'initia au mandarin, auprès d'un séminariste chinois qui lui parlait en latin. En octobre 1931, il fut envoyé à Tchen-fong d'abord comme vicaire de M. Joseph Esquirol, à Hin-jen (Sin-tchên) ensuite "un pays tout en montagnes, un district d'environ un millier de chrétiens, dont seulement dix à quinze familles en ville". Grand voyageur, en novembre 1932, malgré l'insécurité des routes, et le brigandage il parcourut la région du Pougan-Ganlan. En 1933, il fit deux fois la visite des chrétiens, "même dans les stations qui se trouvent à cinq ou six étapes de la résidence".

     

    En décembre 1934, M.Huc remit à M. Cheilletz son district de Sin-tchên, et fut nommé procureur de la mission et curé de la cathédrale de Lan-long, "une baraque en planches, au toit de tôle". Le 28 avril 1935, devant l'avance rapide des troupes communistes, il se réfugia à Yunnanfu, ainsi que Mgr. Carlo, et MM. Williatte, Richard, Signoret et Malo. Après un mois d'angoisses, il revint à Lan-long, le 15 mai 1935, où il retrouva la mission entièrement pillée. En avril 1936, en raison de nouvelles annonçant une prochaine invasion communiste, il déménagea sur le Kwang-si, les biens les plus précieux de la mission.

     

    En 1937, à ses charges de curé-procureur, directeur de l'école de catéchistes, il ajouta une heure de doctrine par semaine dans les prisons; le 2 octobre 1939, il se rendit en toute hâte auprès de M.Heyraud atteint du choléra, et il l'assista à ses derniers moments. Le 5 mai 1946, en allant à bicyclette, porter secours à des blessés dont le camion s'était renversé dans un ravin, il fut victime d'un accident et eut les jambes fracturées. Après six mois de souffrances, il put enfin, appuyé sur des béquilles, et accompagné de M. Régis Mourgue, partir en avion pour la France où il arriva en janvier 1947. M. Signoret le remplaça à la procure.

     

    Ré-opéré; M. Huc passa à Marseille le temps de sa convalescence et de sa ré-éducation, puis après un séjour en famille, il repartit pour la Chine, le 30 avril 1948, arriva à Hong-Kong le 3 juin 1948, et peu après sa mission, où il ajouta la charge de vicaire général à ses activités de procureur, de curé de la cathédrale, d'aumônier de la prison.

     

    A la fin de 1949, l'arrivée des communistes marqua le début des ennuis. Après un jugement populaire, M. Huc quitta Anlong (Lan-long) le 15 décembre 1951 avec Mgr. Carlo et M.Van Gaver. Ils arrivèrent à Kweiyang, le 23 décembre 1951. Le 10  janvier 1952, Mgr. Carlo, malade, dut s'aliter; et il décéda vers 18h30, le samedi soir 25 janvier 1952. M.Huc fut autorisé à célébrer les funérailles de son évêque à la cathédrale de Kweiyang où la chrétienté locale manifesta une très grande sympathie. Puis, emmené en camion à Chung-king, il arriva à Hong-Kong le 1 mai 1952.

     

    Nommé supérieur de Béthanie, à Hong-Kong, M.Huc entra en charge le 5 juillet 1952. Il se familiarisa avec le cantonnais, et se mit au service de la paroisse voisine. Le 1er novembre 1953, les maisons de Nazareth et de Béthanie ayant été fondues en une seule, il fut affecté à l'archidiocèse de Malacca, où il arriva en décembre 1953..

     

    Il prit un temps de repos à Cameron Highlands,se mit à l'étude de l'anglais, puis fut nommé à l'église du Sacré-Coeur à Singapore, où il passa une année environ; de 1954 à avril 1957, il fut vicaire à la nouvelle paroisse de N.D. de la Paix, s'initia au malais, tout en assurant l'aumônerie des soeurs Canossiennes. En mai 1957, il devint curé de cette paroisse, succédant à M.Dupoirieux. Aidé de deux vicaires, il travailla en lien avec la légion de Marie, visitant et catéchisant, donnant la priorité aux non-chrétiens.

     

    Après un congé en France du 3 avril au 3 novembre 1962, M. Huc fut nommé vicaire à la nouvelle paroisse de Saint François Xavier de Serangoon Garden Estate à Singapore, (3000 âmes). En 1964, lors du congé de M.Challet, il en devint le curé. Dans cette communauté anglophone, composée d'enseignants, de fonctionnaires, il travailla au développement de l'action catholique, tout en se sentant un peu mal à l'aise dans ce milieu. De plus, l'asthme le fit de nouveau souffrir. En septembre 1966, il partit à Mandai, dans la partie nord de l'île tout près de la Malaisie. Près de là, la nouvelle ville de Woodlands se développant rapidement, il regroupa les chrétiens nouvellement installés, et jeta les bases d'une nouvelle paroisse.  En 1968, il prit un congé de six mois en Asie, allant en Thailande, au Viêtnam, à Taiwan. A son retour, son évêque lui demanda de continuer à Mandai.

     

    En 1980, à l'occasion de ses noces d'or sacerdotales, il fut fait chevalier de l'ordre du Mérite. En 1982, il laissa la direction de la paroisse au P. John Khoo, un Teochew de Serangoon, mais continua à faire des visites, à assister à des réunions charismatiques, à animer la légion de Marie, et à rendre service.

     

    En février 1989, hospitalisé d'urgence, il se laissa convaincre de rentrer à Béthanie, maison de retraite tenue par les Petites Soeurs des Pauvres, où il célébra son jubilé de diamant. Une de ses grandes joies fut de planter un arbre sur le site de la future église de Woodlands. Le 29 novembre 1991, une hémorragie cérébrale  immobilisa son côté droit, et le priva de la parole. Après plusieurs semaines de demi-coma, il s'éteignit, chez les Petites Soeurs des Pauvres, le dimanche 29 mars 1992.

     

    Ses obsèques, présidées par Mgr.l'Archevêque entouré de plus de soixante dix prêtres, furent célébrées à Mandai. M. Huc repose auprès de ses amis, MM. Jégo et Dupoirieux, tout à côté de M.Abrial qu'il aimait taquiner.

     

    Références bio-bibliographiques

    AME 1930 p. 180. 217.

    CR 1930 p. 249. 1931 p. 112. 1932 p. 127. 128. 1933 p. 94. 98. 1936 p. 87. 266. 1937 p. 91. 1938 p. 89. 90. 1947 p. 38. 1951 p. 28. 1952 p. 94. 1962 p. 84. 1963 p. 21. 1964 p. 60. 1965 p. 118. 1966 p. 161. 162. 1969 p. 128. 130. AG80-81 p. 83. 84 - AG82 p. 17 - AG85 p. 193.

    BME 1927 p. 582. 1930 p. 592. 757. 1931 p. 65. 149. 371. 904. 1933 p. 58. 126. 620. 776. 1935 p. 53. 124. 427. 432. 593. 1936 p. 449. 853. 1937 p. 869. 1938 p. 45. 46. 539. 1939 p. 48. 50. 863. 1941 p. 331. 1948 p. 22. 26. 180. 233. 1949 p. 263. 518. 520. 705. 1952 p. 54. 200. 423. 579. 1953 p. 1009. 1954 p. 83. 691. 1955 p. 935. 1958 p. 269. 822.

    EPI 1962 p. 696. 1963 p. 869. 871.

    EC1 N°  134. 201. 205. 451. 454. 462. 511. 513. 519. 522. 547. 715. 723.

    EC2 N° 57P306 - 83P85 - 133P265.

    • Numéro : 3413
    • Pays : Chine Malaisie Singapore
    • Année : 1930