Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abel HOUGARD (1891-1912)

HOUGARD Abel (1891-1982)
Add this

    [3330]  HOUGARD Abel, est né le 27 novembre 1891 à Colleret, dans le diocèse de Cambrai (Nord). Il fit ses études primaires à Jeumont. Il entreprit des études commerciales et exerça la profession d'expert-comptable jusqu'à son service militaire, qui durait alors trois ans. La guerre fut déclarée en août 1914 : il fut mobilisé. Il termina la guerre comme lieutenant. Puis, il entra à l'école apostolique St Antoine aux Essarts, près de Rouen. C'est en juillet 1921, qu'il fit sa demande d'entrée aux Missions Étrangères. Tombé malade, il retourna dans sa famille, et put revenir à la rue du Bac, le 7 octobre 1924. Il fut ordonné prêtre le 18 décembre 1926, et partit pour la mission de Pondichéry le 24  avril 1927.

     

    Il arriva à Pondichéry le 17 mai 1927. Il se mit avec ardeur à l'étude du tamoul, mais son âge déjà avancé (33 ans), ne lui permit pas de maîtriser cette langue. Toutefois, il apprit suffisament cette langue pour les besoins de son ministère sacerdotal. Vicaire dans plusieurs paroisses, il fut bientôt appelé à l'évêché comme procureur intérimaire de 1933 à 1935. Il quitta alors la Procure pour devenir vicaire du P. Blaise, à la paroisse N-D. des Anges, appelée aussi "paroisse blanche", car elle était la paroisse des Européens et des fonctionnaires indiens qui se servaient de la langue française. Après le Père Blaise, il collabora avec le Père Trideau, puis à la démission de celui-ci en janvier 1945, le Père Hougard devint curé de la paroisse. Il assuma cette fonction jusqu'en juillet 1958, date à laquelle il dut rentrer en France à cause de sa santé.

     

    Le 15 novembre 1958, il fut nommé aumônier des Soeurs de St Joseph à Cluny. Il resta dans ce poste jusqu'à sa mort en 1982. Vers la fin de sa vie, il était devenu pratiquement aveugle, mais les Soeurs tinrent à le garder et à le soigner. Il mourut le 30 septembre 1982 à Cluny et fut inhumé le 2 octobre.

     

    Comme missionnaire, il laissa un profond souvenir surtout parmi les paroissiens de N-D. des Anges à Pondichéry. Il était à l'aise avec les grands de ce monde, mais il fut surtout le père des pauvres. Il n'a jamais ménagé sa peine pour aider et dépanner les malheureux. Il porta une attention spéciale à l'orphelinat tenu par les Soeurs de Cluny. Il visitait facilement les personnes âgées, les malades, soit à domicile, ou dans les hôpitaux. Prêtre d'abord, il fut très dévoué aux intérêts spirituels de ses chrétiens, mais il fut aussi un travailleur social émérite et efficace.

     

    Il eut toujours une grande dévotion pour la Vierge Marie. À Pondichéry, pour l'année mariale de 1954, il fit circuler une petite statue N-D. de Lourdes dans toutes les familles de sa paroisse, ce qui provoqua souvent des réconciliations et des retours à Dieu.

     

    Références bibliographiques

     

    AME 1926-27 p. 358. 1930 p. 218. 1934 p. 139.

    CR 1927 p. 167. 1932 p. 272. 1958 p. 78.

    BME 1924 p. 808. 1927 p. 191. 261. 455. 709. 1929 p. 445. 1931 p. 460. 540. 921. 1932 p. 475. 963. 1933 p. 389. 1935 p. 374. 1936 p. 605. 1937 p. 69. 539. 1940 p. 434. 1941 p. 637. 1949 p. 187. 1951 p. 148. 1953 p. 500. 1955 p. 798. 1957 p. 663. 1958 p. 877. 887. 1961 p. 947.

    HIR 114.

    EC1 N°  70. 125. 130. 358. 462. 467. 645.

    NS. 7P221. 96P146. 101P313. 104P50. 51. 106P117. 115P61. 124P342. A 82/104 ss. 140P153.

     

    • Numéro : 3330
    • Pays : Inde
    • Année : 1927