Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Alphonse HERZOG (1876-1914)

HERZOG Alphonse (1876 - 1914) [2438] HERZOG Alphonse, naquit le 28 mars 1876 à Niedersteinbrunn, au diocèse de Strasbourg (Haut-Rhin) dans une de ces familles aisées et profondément chrétiennes, si nombreuses dans cette belle province. Après avoir fait ses études primaires et secondaires dans un lycée d'Etat, le Père Herzog commença des études de médecine à l'Université de Fribourg-en-Brisgau. Il ne fit qu'y passer. Sans avertir sa famille, il prit la direction de Paris et vint frapper à la porte des Missions Etrangères.
Add this

    [2438] HERZOG Alphonse, naquit le 28 mars 1876 à Niedersteinbrunn, au diocèse de Strasbourg (Haut-Rhin) dans une de ces familles aisées et profondément chrétiennes, si nombreuses dans cette belle province.

     

    Après avoir fait ses études primaires et secondaires dans un lycée d'Etat, le Père Herzog commença des études de médecine à l'Université de Fribourg-en-Brisgau. Il ne fit qu'y passer. Sans avertir sa famille, il prit la direction de Paris et vint frapper à la porte des Missions Etrangères.

     

    À Paris, Alphonse Herzog se fit remarquer par une brillante intelligence. Il fut ordonné prêtre le 25 juin 1889, et un mois plus tard, il partait pour sa mission, la Birmanie méridionale (Rangoon).

     

    À son arrivée à Rangoon, il fut envoyé dans le district d'Henzada, à Mittagon-Zaundaung. Il se mit de suite à l'étude du birman. Après la mort de son curé en 1904, il devint curé de Zaundaung. Tout en administrant ses 2.500 chrétiens répartis autour de 12 chapelles, il se fit ingénieur pour construire une digue et rendre aux paysans leurs rizières détruites par les inondations. Il fut l'architecte pour achever l'église commencée par son prédécesseur. Il fut même un artiste pour en décorer l'intérieur.

     

    Après Pâques 1914, le Père est appelé au secours d'un malade. Après lui avoir rendu tout ce qu'il pouvait lui rendre, le Père Herzog revient chez. Nous sommes en avril, il fait chaud, en cours de route, le Père est atteint d'une insolation et resta sujet à des accès de fièvre journaliers. Fin avril 1914, il se fait soigner à Henzada. Puis on lui conseille d'aller à Rangoon afin de recevoir des soins plus appropriés. Il arrive à Rangoon le 27 avril et se repose quelque peu à l'évêché. Suite à une consultation plus approfondie, on décèle une maladie incurable. Il retourne à l'hôpital de Rangoon, mais les soins qui lui furent prodigués n'apportèrent qu'un mieux apparent. Entouré de son évêque et des confrères de la ville, le Père Herzog décéda le samedi 16 mai 1914 à 5 heures du soir. Ses obsèques eurent lieu à la Cathédrale, et maintenant le Père repose dans le petit cimetière au milieu des confrères décédés, en particulier aux côtés du Père Rouyer qui venait de le précéder dans la tombe et qui avait été son voisin de district.

     

    Ainsi s'achevait la vie missionnaire du Père Herzog. Depuis ce jour, Zaundaung s'est aggrandi, le poste à souffert mais la vie chrétienne a repris sa montée.

     

    Références biographiques

    AME 1899 p. 231. 1903 p. 117-118-119A. 1912 p. 269. 270. 1914 p. 214.

    CR 1899 p. 294. 1900 p. 192. 1903 p. 832. 1904 p. 226 sq. 383. 388. 1905 p. 215. 1906 p. 203. 204. 1907 p. 238. 1908 p. 220. 221. 1909 p. 210. 1910 p. 234. 239. 240. 1911 p. 212. 321. 1912 p. 255. 1913 p. 264. 1914 p. 106. 174. 1927 p. 208.

     

    • Numéro : 2438
    • Pays : Birmanie
    • Année : 1899