Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean HERR (1863-1934)

HERR Jean (1863 - 1934)
Add this

    [1822] HERR Jean, Fridolin, est né le 6 mars 1863 à Hassinguen, dans le diocèse de Strasbourg dans une famille foncièrement chrétienne. Le jeune Herr avait sept ans quand l'Alsace fut arrachée à la France. Ses parents restèrent sur place, mais le jeune Jean fut envoyé en France pour y faire ses études. Il fit ses études au Petit Séminaire de Nancy, puis au Grand Séminaire de la même ville. Il entra aux Missions Etrangères de Paris le 13 octobre 1885. Il y resta deux ans, et fut ordonné prêtre le 22 septembre 1888 et reçut sa destination pour le Vicariat de Mandalay où il arriva vers la fin de janvier 1889. Mgr. Simon fut heureux de le recevoir car le Père Herr était vraiment le missionnaire que rêvait l'évêque.

     

    Après quelques mois durant lesquels il apprit l'anglais, le Père Herr fut envoyé à Monhla pour s'initier à la langue birmane. Peu après, nous le trouvons à Yeu avec le Père Giraud.

     

    Nous voici en 1891, il devint alors le fondateur et le premier responsable du district de Shwebo où il devait rester près de 38 ans. A son arrivée, il construisit une chapelle et une résidence en bois et bambous tressés. L'année suivante tout était détruit par un incendie. Mais un riche chrétien de Mandalay vint à son secours. Il put alors construire en dur, une Eglise et une nouvelle résidence. Il devint également aumônier militaire.

     

    En moins de 15 ans, il fonda une dizaine de chrétientés. Tout cela ne se fit pas tout seul. Que de démarches, de courses, de déboires et d'avanies mais le Père Herr continua envers et contre tout sa marche.

     

    A force de courir de-ci de-là, il tomba gravement malade. Une fièvre typhoïde le conduisit aux portes du tombeau. Mais il recouvra la santé ; un retour en France s'imposait. Il arriva en France le jour de l'Assomption 1905. En 1906, plein d'espoir, le Père est de retour à Shwebo.

     

    C'est la guerre de 1914, le Père est Alsacien, un ennemi presque. On réussit à convaincre les autorités anglaises, et le Père Herr put continuer son apostolat. Il resta donc à Shwebo jusqu'en 1928. Durant ces années les joies furent nombreuses et les peines également. Le Père Herr demeura ferme.

     

    Nous sommes maintenant en 1928, l'évêque de ce temps lui demanda alors d'abandonner Shwebo pour aller s'établir à la tête du district de Bhamo et comme vicaire forain. Il avait alors 66 ans, le sacrifice était immense. Le Père prononça son "Fiat".

     

    Il apprend alors de Katchin et la vie missionnaire recommence. Il est toujours sur les chemins, mais au cours des années, le missionnaire est fatigué. Dès le mois de juin 1934, le Père est obligé de réduire ses activités. Il continue malgré tout. Après une visite dans les postes, lorsqu'il rentre à Bhamo, une lettre de l'évêque lui ordonne de revenir à Mandalay. Il y arrive le 28 août 1934. Le Patriarche, comme on l'appelait, vaincu, peut à peine respirer. Il est admis d'urgence à l'hôpital de Maymyo. Après quinze jours de traitement il quitte l'hôpital et se retire chez le Père Jarre.

     

    Mais lors d'une sortie il est surpris par la pluie. Une pneumonie se déclare. Le voilà à nouveau à l'hôpital, cette fois sans espoir d'en sortir. A un médecin qui lui demande comment il va, il répond : "Ca va bien, je vais vers l'éternité". Puis, petit à petit ses forces diminuent. Il dicte ses dernières recommandations, donne l'adresse de ses parents et il fait ses adieux à un de ses amis intimes. Il entre alors dans le coma et expire doucement le 3 octobre 1934, fête de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus.

     

    Les obsèques ont lieu le vendredi 5 octobre à 9 heures du matin, au milieu d'une affluence considérable. Le Père repose dans le cimetière à deux pas de l'Eglise du Père Jarre.

     

    Tel il fut au Séminaire, tel il fut pendant ses quarante années de mission. Zélé, pieux, véritable apôtre.

     

     

     

     

    Références biographiques

    AME 1889 p. 36. 1934 p. 283.

    CR 1888 p. 268. 1892 p. 221. 222. 1893 p. 235. 1894 p. 262. 1895 p. 287. 288. 400. 1896 p. 278. 279. 1897 p. 232. 1898 p. 225. 1900 p. 263. 1901 p. 213. 216. 1902 p. 240. 1903 p. 241. 1904 p. 234. 1906 p. 216. 217. 1907 p. 252. 253. 1908 p. 226. 1909 p. 217. 1910 p. 244. 245. 1911 p. 223. 224. 1912 p. 268. 1913 p. 272. 273. 1914 p. 114. 1915 p. 133. 1916 p. 155. 1917 p. 127. 1918 p. 103. 1919 p. 162. 1920 p. 68. 120. 121. 1921 p. 117. 1922 p. 135. 1923 p. 146. 1924 p. 115. 218. 219. 1925 p. 125. 126. 1926 p. 140. 141. 1928 p. 143. 144. 1929 p. 87 sq. 1930 p. 273. 279. 1931 p. 230. 1932 p. 255. 258. 1933 p. 216. 217. 1934 p. 194. 234. 300. 1935 p. 199. 287. 1938 p. 198. 199. 1939 p. 182. 1947 p. 335.

    BME 1922 p. 248. 1923 p. 66. 329. 1925 p. 245. 710. 776. 1927 p. 58. 123. 258. photo p. 193. 1928 p. 317. 636. 1929 p. 60. 1931 photo p. 536. 1932 p. 66. 385. 718. 1933 p. 800. photo p. 100. 1935 p. 289. 373. 1936 p. 672. 1940 p. 144. 1951 p. 368. 1955 p. 655. 656. 1956 p. 921 sq. 939. 940. 1959 p. 646.

    EC1 N° 268. 298. 181/49.

    • Numéro : 1822
    • Pays : Birmanie
    • Année : 1888