Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Henri HERBRETEAU (1898-1926)

[3286] HERBRETEAU Henri, Marcel, Jean Missionnaire Canton ----------- Henri, Marcel, Jean HERBRETEAU, avant-dernier de six enfants, naquit le 31 janvier 1898, à Chavagnes-en-Paillers, diocèse de Luçon, département de la Vendée. A l'âge de trois ans, il perdit sa mère, à 7 ans, la mort de son père le laissa orphelin. Il fut confié à une pieuse tante, établie au village de La Gendrelière, sur la paroisse les Brouzils..
Add this

    Henri, Marcel, Jean HERBRETEAU, avant-dernier de six enfants, naquit le 31 janvier 1898, à Chavagnes-en-Paillers, diocèse de Luçon, département de la Vendée. A l'âge de trois ans, il perdit sa mère, à 7 ans, la mort de son père le laissa orphelin. Il fut confié à une pieuse tante, établie au village de La Gendrelière, sur la paroisse les Brouzils..

     

    Il avait commencé ses études primaires à Chavagnes, il les continua aux Brouzils. Dans cette paroisse, il fit sa première communion, le 6 juin 1909. A la cure des Brouzils, il prit ses premières leçons de latin, ce qui lui permit, en octobre 1910, de se diriger vers le petit séminaire de Mirville à la Roche-sur-Yon où il passa quatre ans; il acheva ses humanités, en 1916, au séminaire de Chavagnes.

     

    En octobre 1916, il prépara sa seconde partie du baccalauréat à l'Institution Richelieu, mais il fut mobilisé avant la fin de l'année scolaire. Le sergent Herbreteau monta en ligne au printemps de 1918; le 27 mai 1918, il fut fait prisonnier Son bel exemple de bravoure et de sang-froid lui valut une citation. Après quelques jours de dure captivité, il obtint d'entrer au séminaire Notre Dame de la Merci reconstitué à Limbourg, (Belgique) où professeurs et élèves étaient prisonniers. L'armistice de 1918 le ramena à la caserne de La Roche-sur-Yon. En octobre 1920, il rentra au grand séminaire de Luçon.où il se montra séminariste brillant, et habile argumentateur.

     

    Le 13 septembre 1922, il arriva, minoré, au séminaire des Missions Etrangères. Ordonné prêtre le 6 juin 1925, il reçut sa destination pour le vicariat apostolique de Canton  qu'il partit rejoindre le 21 septembre 1925. Il s'embarqua à Marseille le 25 septembre 1925.

     

    Arrivé à Hong-Kong, pourrait-il entrer dans sa mission, car Canton et sa région étaient troublées par les grèves et la révolution au point que les communications entre ces deux villes s'en trouvaient interrompues? M. Herbreteau reçut une lettre de Mgr. Fourquet. Son évêque l'autorisait à se mettre en route, à condition de laisser ses bagages sur la concession française de Shameen, chez son confrère M.Laurent. En effet, en sortant de Shameen, tout étranger se trouvait soumis à un examen très rigoureux au sujet des objets sortant de la Concession. Enfin, le 30 octobre 1925, M. Herbreteau arriva à Canton.

     

    Il commença aussitôt l'étude de la langue; Au bout de trois mois, et pour sa formation pastorale, Mgr. le confia aux soins de M. Pierrat. M.Herbreteau célébra les fêtes de Pâques 1926, à la léproserie de Sheklung, et y revint le dimanche 6 juin suivant pour une fête de Première Communion. Il y prononça son premier sermon en chinois.

     

    Le 8 juin 1926, dans l'après-midi, il alla se baigner dans la rivière. A peine entré dans l'eau, il appela au secours. M. Lévêque se jeta dans une barque et se dirigea vers lui. Au moment où ce dernier s'apprêtait à le saisir, M.Herbreteau disparut emporté par le courant. Les recherches furent vaines. Le vendredi 11 Juin 1926, son corps fut retrouvé à un kilomètre en aval de la léproserie. Les funérailles eurent lieu le soir même à la léproserie de Sheklung.

     

    Références biographiques

     

    AME 1925 p. 196. 1926-27 p. 160. 1939 p. 154.

    CR 1925 p. 74. 148. 1926 p. 77. 78. 228.

    BME 1925 p. 712. 714. 774. 1926 p. 50. 445. 522.

    EC1 N°  88. 94. 110.

     

    • Numéro : 3286
    • Pays : Chine
    • Année : 1925