Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean Baptiste HARMANDON (1908-1996)

[ 3482 ] HARMANDON Jean-Baptiste, Marie, Stanislas Missionnaire Maïssour ---------
Add this

    Jean-Baptiste, Marie, Stanislas HARMANDON naquit le 15 mars 1908, au Mas-Blanc, commune d'Aigremont, canton de Lédignan, diocèse de Nîmes, département du Gard. Il était le sixième d'une famille rurale de racines lozériennes qui comptait quatre filles et trois garçons. Sa plus jeune sœur mourut postulante du Carmel d'Uzès (Gard). Un de ses oncles était frère enseignant. Sa mère était la sœur de Mgr. Jean-Baptiste Chabalier, vicaire apostolique de Phnom-Penh.

    Après ses études primaires à Savignardes, il fit son cycle secondaire, de 1921 à 1925, au Collège du Sacré-Cœur à Langogne (Lozère), où il prit contact avec M.Depierre, chargé de conférences sur les missions dans les établissements scolaires de cette région.

    Le 7 octobre 1925, M. Harmandon rentra au séminaire des Misions Etrangères. En 1928, il fit son service militaire au 81ème de ligne, à Montpellier; il en profita pour passer avec succès la seconde partie du baccalauréat. De retour à Paris en mai 1929, il fut envoyé à Rome, en octobre 1929, pour y continuer ses études ecclésiastiques couronnées, en juin 1931, par un Doctorat en philosophie de l'Académie de Saint-Thomas, et par une licence en théologie avec mention "bene", en juin 1932. Sous-diacre le 27 septembre 1931, diacre en décembre 1931, ordonné prêtre le 24 septembre 1932, il reçut, le 2 juillet 1933, sa destination pour le diocèse de Maïssour (Mysore) qu'il partit rejoindre le 18 septembre 1933. Il s'embarqua à Marseille à bord de l'Athos II, le 22 septembre 1933.

    Le 9 octobre 1933, M. Harmandon débarqua à Colombo, gagna le continent indien et fut accueilli à Bangalore; après quatre jours passés en cette ville, il fut envoyé à Shimoga, chef lieu de district à 250 kms au nord-ouest de Bangalore, pour apprendre le tamoul, et faire sa formation missionnaire sous la direction du P. de Souza. Tout en étudiant le tamoul, il s'interessa à une annexe paroissiale, en plein développement : Bhadravati, à 15 kms de Shimoga.

    Aux premiers jours de janvier 1935, M. Harmandon fut nommé professeur au St. Peter's Semanary, à Bangalore. On lui confia le cours de théologie dogmatique qu'il enseigna d'abord en latin, puis en anglais. En 1937, Il passa ses vacances d'été à Settihalli et s'initia à la langue kannada. Le 24 février 1938, il assista à Phnom-Penh au sacre épiscopal de son oncle et parrain, Mgr.Jean.Baaptiste Chabalier, puis prêcha une mini-mission aux communautés tamoules de Phnom-Penh et de Saïgon.

    En 1939, M. Harmandon fut mobilisé sur place au séminaire régional de Bangalore. En 1940, il se mit à la disposition du P. Mateo Crawley qui donna trois retraites spirituelles au séminaire. Vers 1941,les bâtiments du séminaire ayant été réquisitionnés pas l'armée britannique, le séminaire se transporta à Salem, dans les locaux du petit séminaire. A la fin de 1945, fatigué, il prit une année de congé en Inde.

    Au début de juillet 1947, il quitta l'Inde et s'embarqua pour la France où il arriva le 29 juillet 1947, afin de refaire sa santé. L'Inde devenue indépendante, le 15 août 1947, ferma sa porte à l'entrée des missionnaires. M. Harmandon travailla dans le service de l'Information Missionnaire, sous la direction de M. H.Prouvost Il s'installa à la résidence de Beaugrand, dans le Rhône, et rayonna sur les 25 diocèses du sud-est de la France, de Clermont-Ferrand à Pamiers, et d'Autun à Nice.

    Au mois de juin 1961, ayant obtenu, à titre exceptionnel, un visa comme "spécialiste en Théologie", il rejoignit Bangalore, mais trouva au séminaire régional un environnement tout différent de celui qu'il avait connu avant son départ. Malgré quelques difficultés à s'adapter à cette situation, mais excellent professeur de dogme, il redevint un directeur très estimé. Avec un grand sens de fidélité à l'Eglise, il accueillit les enseignements et les orientations du Concile Vatican II.

    En 1973, il quitta le séminaire St.Pierre, et devint aumônier du noviciat des Sœurs Salésiennes Missionnaires de Marie Immaculée à Nirmala Girl, près de Kengiri, à 18 kms du centre de Bangalore. Outre ses fonctions ordinaires, il assurait aussi une formation théologique et spirituelle à ces religieuses qu'il connaissait chacune par son nom. De plus, il allait rendre service à d'autres maisons religieuses, en particulier chez les Petites Sœurs des Pauvres.

    Après un congé en France, du 14 mai 1975, au 18 octobre 1975, M. Harmandon regagna sa mission, et reprit ses fonctions d'aumônier. En mai 1994, en raison de sa santé, il résigna cette charge, et se retira sur place. En février 1996, il accepta de rejoindre l'une des chambres mises à la disposition des prêtres âgés dans l'enclos de l'hôpital Sainte Marthe à Bangalore. Au mois de mai 1996, il fut accueilli chez les Petites Sœurs des Pauvres. C'est là qu'il mourut le 14 août 1996.

    Ses obsèques, présidées par Mgr. l'Archevêque de Bangalore assisté de l'évêque de Shimoga, furent célébrées en l'église du Sacré-Cœur. Conformément à son souhait, il fut inhumé dans l'enclos du noviciat de Nirmala Girl, où il avait choisi l'emplacement de sa tombe.

     

    Réf. biographiques.

    AME 1931 p. 177, 230, 1933 p. 200-37 ph , 1937 p. 169A.

    CR 1931 p. 272, 1932 p. 309, 1933 p. 234-55, 1934 p. 213, 1948 p. 133, 1949 p. 140, 1950 p. 119, 1957 p. 91, 1961 p. 91, 1962 p. 101, 1963 p. 111, 1964 p. 140, 1966 p. 185, 1968 p. 67, 1969 p. 151-53, 1974-76 p. 198/AG80-1 p. 210, 1982 p. 215, 1985 p. 223.

    BME 1925 p. 714, 1931 p. 619-94, 1932 p. 724, 1933 p. 720-24, 882, 954-56-59, 961, 1938 p. 342-48, 1950 p. 592, 1956 p. 813, 1959 p. 96, 1961 p. 507.

    MEP n° 115 p. 46, 116 p. 45.

    EC1 n° 92, 223-25-48-70-72-75, 603-50-92-96-98 ;

    NS n° 8 p. 253, 34 p. 246-47, 57 p. 312, 87C2, 91 C2, 141 p. 183. 182/80.

    HIR n° 124.

     

    • Numéro : 3482
    • Pays : Inde
    • Année : 1933