Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

François HALLER (1912-1969)

HALLER François (1912 - 1969) [3573] HALLER François, Antoine, est né le 29 juillet 1912 à La Tour-de-Peilz, canton de Vaud, Suisse, fils de Francis Haller et de Marie Baud, mais habitant à Grenoble et rattaché à ce diocèse.
Add this

    [3573]  HALLER François, Antoine, est né le 29 juillet 1912 à La Tour-de-Peilz, canton de Vaud, Suisse, fils de Francis Haller et de Marie Baud, mais habitant à Grenoble et rattaché à ce diocèse.

    Il fait ses études primaires et secondaires au Collège St Michel à Grenoble, de 1921 à 1930, entre au Séminaire des Missions Étrangères de Paris à Bièvres en 1930, fait son service militaire d'octobre 1933 à octobre 1934, est ordonné prêtre à la rue du Bac le 5 juillet 1936 et destiné au vicariat apostolique de Séoul. Parti de Paris le 15 septembre 1936, il arrive à Séoul le 2 novembre suivant.

    Après avoir commencé l'étude de la langue coréenne à Séoul, durant la fin de 1936 et le début de 1937, il devient "vicaire" à la paroisse de Kong-sé-ri, dans le nord de la province du Choung-chong méridional en 1937-1938, puis à In-chon, à 40 km à l'ouest de Séoul en 1938-1939.

    Après avoir été nommé professeur au Grand Séminaire de Séoul, il est mobilisé pour la seconde guerre mondiale et, de ce fait, amené à séjourner parmi les montagnards de la région de Kon-tum, au Centre Viêt-nam. Libéré de ses obligations militaires, il s'empresse de revenir au Séminaire de Séoul.

    En 1949-1950, le Père Haller est professeur de dogme au Séminaire de la rue du Bac, et, à la suite de l'Assemblée générale MEP de 1950, devient troisième assistant du Supérieur général de la Société. En même temps, il devient Supérieur du Séminaire MEP de Paris.

    Mgr. Mousset, Supérieur régional MEP de Corée étant décédé en juin 1957, la grande majorité des confrères de Corée exprime le souhait que le Père Haller démissionne de sa fonction d'assistant du Supérieur général, fonction à laquelle il a été élu pour 10 ans en 1950, ce qu'il fait en août 1957, et ce qui lui permet d'être élu par les confrères et nommé par le Supérieur général à la fonction de Supérieur régional MEP en Corée pour 5 ans. Revenu en Corée comme Supérieur régional, le Père Haller se préoccupe de renouveler l'organisation matérielle de la Région : la maison régionale de Séoul a été vendue aux Dames du Sacré Coeur avant son retour en Corée, mais avec le produit de la vente, le Père Haller fait construire un "pied-à-terre" où réside l'Économe régional à Séoul, une "maison régionale" à Taejon, où réside en principe le Supérieur régional et une "maison locale" à Andong.

    La majeur partie des confrères de la Région appartient à la mission de Taejon, mais plusieurs jeunes ont été destinés au vicariat apostolique de Taegu et sont déjà au travail dans cette mission, en prévision de la création d'une nouvelle mission autour de la ville d'Andong, dans la partie nord de ce vicariat. En juin 1958, cette région est d'ailleurs érigée en vicariat forain, et, tout en étant Supérieur régional de tous les confrères de la région de Corée, le Père Haller est nommé vicaire forain d'Andong, fonction qu'il gardera jusqu'en février 1962, quand le Père Coyos devient son successeur. Le vicariat forain d'Andong recouvre 10 arrondissements du nord de la province du Kyong-sang septentrional, et a en tout trois paroisses et les oeuvres que dirige le Père Deslandes à Pohang. Le Père Haller double rapidement le nombre des paroisses dans ce "désert spirituel". Entre-temps, il participe, en 1960, à l'Assemblée générale des MEP à Paris et, atteint d'un cancer au rectum, y subit une opération chirurgicale qui réussit à enrayer les progrès de la maladie pendant quelques années.

    Lorsque son mandat de Supérieur régional se termine durant l'été de 1962, la majorité des missionnaires MEP de Corée demande que son mandat soit renouvelé et c'est ce qui est fait. C'est pourquoi le Père Haller participera aux fêtes du troisième centenaire de la Société en 1963. En 1966, il devient le curé-fondateur de la paroisse de Song-nam-dong, nouvellement érigée tout auprès de la maison régionale MEP de Taejon, sur un terrain donné à cet effet au diocèse de Taejon par la Société MEP. Il y fait construire une belle et grande église de style moderne, mais le mal dont il est atteint ne cesse de s'aggraver et les confrères renoncent à demander un troisième mandat de Supérieur régional pour le Père Haller, quand son second mandat arrive à terme durant l'été de 1967.

    En décembre 1967, il rentre en France pour une nouvelle intervention chirurgicale, qui n'aura aucun effet positif. Rentré en Corée en décembre 1968, en pleine connaissance de son état, le Père Haller décède dans sa paroisse, le 31 mai 1969, conservant jusqu'au bout la jovialité, l'optimisme et l'esprit d'indulgence pour les autres et de renoncement pour lui-même que les jeunes confrères lui avaient connu quand il était leur Supérieur de Séminaire à Paris, sans parler de la grande admiration qu'avaient pour lui les chrétiens de sa paroisse. Ses funérailles sont célébrées le 2 juin 1969 dans l'église qu'il a construite, au milieu non seulement de ses paroissiens éplorés, mais encore de nombreux prêtres et fidèles venus de Séoul et d'ailleurs, et même de protestants et de bouddhistes et de personnes sans religion, tous venus témoigner une dernière fois de l'amitié personnelle qui les liait, parfois depuis plus de 30 ans, au Père Haller. Finalement, sa dépouille est inhumée au cimetière inter paroissial de Taejon.

     

    Références biographiques


    AME 1936 p. 238. photo p. 284.

    CR 1936 p. 233. 1948 p. 11. 1949 p. 22. 149. 1950 p. 129. 1957 p. 22. 87. 1958 p. 26. 28. 29. 1960 p. 35. 1961 p. 12. 1962 p. 21. 1966 p. 49. 1967 p. 38. 40. 1969 p. 40. 41.

    BME 1930 p. 512. 1936 p. 651. 688. 922. 923. 808. 885. 1937 p. 339. 580. 645. 856. 1938 p. 40. 603. 1939 p. 782. 1940 p. 108. 191. 403. 681. 281. 283. 334. 356. 818. 1941 p. 195. 253. 540. 543. 563. 1949 p. 97. 105. 319. 372. 421. 422. 534. 727. 1950 p. 344. 466. 578. 697. photo p. 583. 1951 p. 627. 772. 910. 1955 p. 568. 1957 p. 960. 977. 1106. 1958 p. 279. 355. 449. 450. 537. 744. 746. 840. 841. 845. 969. 970. 1056. 1959 p. 66. 67. 68. 69. 163. 259. 260. 262. 344. 431. 432. 439. 532. 627. 727. 964-966. 968. 970. 1960 p. 81-83. 354. 453. 538. 558. 681. 682. 1961 p. 225. 306. 322. 571. 573. 574. 746. 930.

    EPI 1962 p. 197. 199. 484. 687-691. 1963 p. 123. 125. 585. 711. 1964 p. 118. 119. 546. 858. 859. 1965 p. 109. 835. 836.

    R.MEP 1961 n° 114 p. 46. 1962 n° 124 p. 17 (art.). 1963 n° 126 p. 47. 1964 n° 134 p. 51. 52.

    Enc.PdM 8P4 - 11P1.

    EC1 N°  198. 340. 468. 470. 472. 480. 482. 485. 539. 545. 577. 625. 628. 634. 677. 693. 721. 765. 768. 769. 778.

    EC2 N° 1P4 - 5P129 - 6P162 - 7P204 - 8P225 - 14P421. 437 - 16/C2 p. 195 - 23P257 - 46P305. 306.


     

     

     

    • Numéro : 3573
    • Pays : Corée
    • Année : 1936