Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Léon GUIMBRETIÈRE

[1529]. GUIMBRETIÈRE, Léon, né le 13 janvier 1849 à Montigné-sur-Moine (Maine-et-Loire), commença assez tard ses études au petit séminaire de Beaupréau, entra au grand séminaire d'Angers, et reçut la prêtrise le 18 décembre 1880. Aspirant du Séminaire des M.-E. le 9 septembre 1881, il partit le 2 août 1882 avec sa destination pour le Kouang-si. Son premier district fut celui des Cent mille monts.
Add this

    [1529]. GUIMBRETIÈRE, Léon, né le 13 janvier 1849 à Montigné-sur-Moine (Maine-et-Loire), commença assez tard ses études au petit séminaire de Beaupréau, entra au grand séminaire d'Angers, et reçut la prêtrise le 18 décembre 1880. Aspirant du Séminaire des M.-E. le 9 septembre 1881, il partit le 2 août 1882 avec sa destination pour le Kouang-si. Son premier district fut celui des Cent mille monts.
    Dès 1883, les païens le menacèrent d'expulsion, et au commencement de 1885, alors que les péripéties de la guerre franco-chinoise surexcitaient le pays, ils mirent leur projet à exécution. Le missionnaire se dirigea sur Hong-kong et y arriva dans un état d'épuisement extrême. Il revint en France, exerça les fonctions de vicaire pendant quelques mois, et mourut dans sa famille, à Montigné-sur-Moine, le 11 février 1888. Ses dernières paroles avaient été celles-ci \ : Ah ! je ne vois plus ! mon Dieu, que je vous voie toujours. "
    Notes bio-bibliographiques. - C.-R., 1883, p. 37 ; 1884, p. 83. - A. P. F., lvi, 1884, La mission des Cent mille monts, p. 27. - Sem. rel. Angers, 1885, p. 191.
    Hist. miss. Kouang-si, Tab. alph.
    Notice nécrologique. - C.-R., 1888, p. 221.


    "

    • Numéro : 1529
    • Année : None