Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

François GUILLERM

GUILLERM François (1894-1983) [3305] GUILLERM François est né le 5 juin1894 à Saint Méen, dans le diocèse de Quimper (Finistère). Il fit ses études primaires à l'école communale de Saint Méen. Désirant devenir prêtre, il entra au Collège de Lesneven, où il fit de brillantes études. Puis, il entra au Grand Séminaire de Quimper en 1911, fut mobilisé durant la guerre de 1914; il fut promu sous-lieutenant. Il reçut la Légion d'honneur, plus tard, récompense de son courage et de son sang-froid dans des occasions particulièrement dangereuses.
Add this
    GUILLERM François

    (1894-1983)


    [3305] GUILLERM François est né le 5 juin1894 à Saint Méen, dans le diocèse de Quimper (Finistère). Il fit ses études primaires à l'école communale de Saint Méen. Désirant devenir prêtre, il entra au Collège de Lesneven, où il fit de brillantes études. Puis, il entra au Grand Séminaire de Quimper en 1911, fut mobilisé durant la guerre de 1914; il fut promu sous-lieutenant. Il reçut la Légion d'honneur, plus tard, récompense de son courage et de son sang-froid dans des occasions particulièrement dangereuses.

    Une fois libéré en 1919, il revint finir ses études au Grand Séminaire et fut ordonné prêtre, le 25 juillet 1921. Il fut professeur au Collège Saint Yves à Quimper pendant un an, et fut désigné, en 1922, pour le collège N-D. de Bon Secours à Brest. Pendant les trois années qu'il passa à Brest, il prépara une licence de lettres. Il passa cet examen avec succès à Paris, en 1926.

    Il entra au Séminaire des Missions Étrangères le 14 septembre 1925. Il reçut sa destination pour la mission de Pondichéry le 12 septembre 1926 et arriva à Pondichéry le 5 octobre suivant. Il se mit aussitôt à l'étude du tamoul, à Pondychéry d'abord, puis dans la paroisse de Chetpet, ensuite sous la direction du Père Paul Arokiam.

    Rappelé à Pondichéry, il fut nommé professeur au Petit Séminaire-Collège, dirigé par le Père Escande. À la mort de celui-ci, en janvier 1934, il devint supérieur. Il resta dans cette école 21 ans et il donna un élan tout particulier aux études, ajoutant à la section française, une section anglaise et une section tamoule. Il veilla à la discipline, se montra parfois sévère, au point qu'on finit par l'appeler \le tigre de Pondy", mais il fit preuve d'un grand dévouement pour les élèves et pour ses professeurs. Il alla même jusqu'à assurer une pension vieillesse à tout le personnel de l'établissement.

    En janvier 1949, il fut affecté au Grand Séminaire régional de Bangalore. Pour les jeunes séminaristes, il fut surtout "l'homme du latin". En effet, ces séminaristes venaient de divers petits séminaires dont les programmes étaient différents, et pour beaucoup la connaissance du latin était insuffisante. Alors, le Père Guillerm, avec beaucoup de compétence et de dévouement, fit de ses élèves de bons latinistes. Bien sûr, il travailla toujours pour une stricte discipline, mais se montra un bon Père pour tous, montrant de l'affection non seulement aux séminaristes de Pondichéry, mais aussi aux autres qu'il savait aider discrètement.

    Quand il arriva à Bangalore, une petite communauté des Soeurs de St Joseph de Cluny venait de s'installer. Le Père Guillerm fut leur aumônier et leur conseiller spirituel. En quittant Bangalore, il alla s'installer, le 22 avril 1957, sur la montagne Yerkaud, près de Salem, pour être aumônier des Soeurs de Saint Joseph de Cluny et de leur noviciat. Il resta là 26 ans, jusqu'à sa mort, oeuvrant à la formation des novices par des instructions soigneusement préparées et ses conseils spirituels.

    Le 8 novembre 1983, à l'occasion de la visite de la Mère générale, il donna la bénédiction du Saint Sacrement, mais se prit fâcheusement les pieds dans la chape et tomba en se cassant le col du fémur. C'est ce que la radio détecta. La jambe fut plâtrée et on ramena le Père dans sa chambre. Malgré les soins qu'on lui prodigua, il expira le 17 novembre. Les obsèques furent présidées par le Père Salomon, vicaire général de Salem. Les Soeurs chantèrent les hymnes de la Messe en latin -ce latin si cher au Père-. L'inhumation eut lieu dans le cimetière du couvent de Yerkaud. La spiritualité du Père Guillerm fut surtout marquée par la fidélité aux exigences de sa vocation missionnaire.

    Promotions et jubilés :
    Réception des Palmes académiques, Chevalier de la Légion d'honneur le 4 avril 1934, Officier de la Légion d'honneur le 15 juin 1973. Jubilé d'or sacerdotal 1971, jubilé de diamant 1981, jubilé d'argent comme chapelain du noviciat. Jubilé d'or comme chapelain des Soeurs de Saint Joseph de Cluny à Pondichéry, Bangalore et Yerkaud. Membre honoraire de la Congrégation des Soeurs de Saint Joseph de Cluny, depuis le 21 juin 1962.



    Références bibliographiques

    AME 1926-27 p. 197. 1934 p. 139. 236. CR 1926 p. 167. 1932 p. 270. 1933 p. 227. 1934 p. 207. 1936 p. 203. 1948 p. 130. 135. 1957 p. 79. 1961 p. 86. 1962 p. 99. 1963 p. 110. 1964 p. 68. 1966 p. 175. 179. 1967 p. 120. 1969 p. 139. 141. 1974-76 p. 189. AG80-81 p. 204. 82 p. 206. 85 p. 217. BME 1925 p. 714. 1926 p. 520. 1933 p. 229. 1934 p. 441. 1935 p. 610. 1938 p. 557. 786. 1949 photo p. 336. 1951 p. 153. 1952 p. 639. 1953 p. 212. 1955 p. 262. 263. 794. 1957 p. 657. 1959 p. 880. 1961 p. 394. 946. EPI 1965 p. 567. HIR 124. 140. EC1 N° 92. 95. 111. 115. NS 7P221. 43P211. 44P226. 49P53. 59P16. 17. 60P46. 104P42. 106P116. 177/627. 180/C3. MEM 1983 p. 143.

    "
    • Numéro : 3305
    • Année : None