Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

François Joseph louis GUIBAL

GUIBAL François (1872-1939) [2316] GUIBAL François, Joseph, Louis, est né le 17 juillet 1872 à Gaillac, dans le diocèse de Rodez (Aveyron). Il fit ses études primaires dans sa paroisse et entra au Petit Séminaire de Rodez. Sa réthorique terminée, il entra au Séminaire des Missions Étrangères le 2 septembre 1892. Il fut ordonné prêtre le 27 juin 1897 et reçut sa destination pour la mission de Coïmbatore.
Add this
    GUIBAL François

    (1872-1939)


    [2316] GUIBAL François, Joseph, Louis, est né le 17 juillet 1872 à Gaillac, dans le diocèse de Rodez (Aveyron). Il fit ses études primaires dans sa paroisse et entra au Petit Séminaire de Rodez. Sa réthorique terminée, il entra au Séminaire des Missions Étrangères le 2 septembre 1892. Il fut ordonné prêtre le 27 juin 1897 et reçut sa destination pour la mission de Coïmbatore.

    Quelques mois après son arrivée à Coïmbatore, un de ses confrères, le Père Petit, vint le rejoindre. Tous deux se mirent ardemment à l'étude des langues, anglais et tamoul, s'aidant mutuellement. D'ailleurs, Mgr. Bardou était là pour les encourager et les initier à la vie apostolique.

    En 1899, Mgr. Bardou confia la formation apostolique du jeune missionnaire au Père Lefrançois, curé d'une paroisse située à l'extrémité du diocèse de Salem, à Mettour. Il eut là une bonne occasion, sous la direction du curé, prêtre normand un peu original, mais apôtre zélé et méthodique, de s'exercer au ministère et au langage parlé du pays.

    En 1902, Mgr. Bardou l'envoya comme curé dans la paroisse avoisinante de Nagalur, où la mission avait fondé la colonie agricole de Michaelpalayam pour y établir des familles d'anciens orphelins et de nouveaux chrétiens. Il se dévoua corps et âme aux besoins spirituels et temporels de ses chrétiens. Ceux-ci devaient défricher et cultiver les terrains qui leur étaient alloués. L'administration de cette colonie fut pour le Père Guibal semée de difficultés, et il lui fallut apaiser beaucoup de querelles, dues à la jalousie ou à la mauvaise gestion de certains cultivateurs.

    Fatigué par les soucis, le Père Guibal dut prendre un repos relatif. Mgr. Roy le nomma à Érode, grande ville et centre ferroviaire, mais petite chrétienté. Il devait s'occuper de plusieurs villages dispersés dans le district. Il le fit avec régularité, voyageant parfois en charette à boeufs, tantôt à bicyclette.

    En 1920, son état de santé exigea un repos en France, où il passa deux ans. À son retour en mission, en 1922, il fut nommé assistant du Père Gaucher, curé de Karamathampatty. Il n'y resta pas longtemps, et fut envoyé comme curé de Piliakulam, dans la banlieue de Coïmbatore. Il trouva là un centre de pélerinage à St Antoine, saint très populaire en Inde. Il eut aussi à s'occuper de la petite école primaire, et de lui ajouter une école de filles, que vinrent diriger les Soeurs indiennes de la Présentation de Coïmbatore. Grâce à un don de Mgr. de Guébriant, il put bâtir les locaux nécessaires à cette école et également bâtir un couvent. Il resta curé de Piliakulam de 1922 à 1937. Un jour, il se trouva subitement privé de l'usage de la parole. On craignit une attaque de paralysie. Il se remit de cette attaque, mais en 1937, une faiblesse générale ne lui permit plus de continuer son ministère. Il se retira alors à l'évêché de Coïmbatore, à l'infirmerie près du couvent de l'Immaculée Conception et fut soigné par les Soeurs franciscaines missionnaires, qui avaient là dispensaire et infirmières.

    Après un été très chaud et éprouvant, il reçut les derniers sacrements au début de septembre 1939 et le 14 septembre, il expira doucement, âgé de 67 ans. Le Père Guibal fut un aimable missionnaire, un prêtre zélé, pieux et fidèle au devoir. Il a passé sa vie simplement et sans bruit au service de la Mission et de l'Église.



    Références bibliographiques

    AME 1897 p. 772. 1939 p. 268. CR 1897 p. 278. 1907 p. 297. 1930 p. 227. 1939 p. 220. 278. BME 1924 p. 680. 807. 1929 photo p. 80. 1931 p. 313. 1934 p. 361. 592. 1935 p. 68. 1936 p. 144. 311. 385. 1937 p. 604. 55. 596. 730. 1939 p. 732. 1940 p. 219. EC1 N° 44. 47. 62. 67. 68. 410.

    • Numéro : 2316
    • Année : None