Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Joseph Léon GUÉRIN

GUÉRIN Joseph (1877 - 1946) [2724] GUÉRIN Joseph, Léon, est né le 5 octobre 1877 à St Julien Chapteuil, diocèse du Puy (Haute-Loire). Il fit ses études primaires au Petit Séminaire de la Chartreuse, et il entra aux Missions Étrangères le 9 septembre 1898. Il fut ordonné prêtre le 21 juin 1903. Il partit pour la Mandchourie septentrionale le 22 juillet 1903.
Add this
    GUÉRIN Joseph

    (1877 - 1946)


    [2724] GUÉRIN Joseph, Léon, est né le 5 octobre 1877 à St Julien Chapteuil, diocèse du Puy (Haute-Loire). Il fit ses études primaires au Petit Séminaire de la Chartreuse, et il entra aux Missions Étrangères le 9 septembre 1898. Il fut ordonné prêtre le 21 juin 1903. Il partit pour la Mandchourie septentrionale le 22 juillet 1903.

    À Kirin, il se mit à l'étude de la langue chinoise, et pendant 7 ans, il se dévoua à l'évangélisation des campagnes. Vint la terrible épidémie de peste pulmonaire de 1911. Le Père était alors en charge du district de Payen-sou-sou. Ses trois voisins et confrères furent emportés par la maladie, et le Père Guérin se retrouva seul dans son quartier. Il fut épargné par l'épidémie, et, en 1920, il fut nommé à Kharbine, où il dut se dévouer de nouveau au soin des pestiférés.

    Quelques années plus tard, son nouvel évêque, Mgr. Gaspais, lui demande de venir à Kirin, pour prendre la charge de la Procure de la Mission, et de s'occuper également de la paroisse de Chengchin, où les Soeurs Franciscaines missionnaires de Marie dirigeaient plusieurs Oeuvres. Puis, il fut mis à la tête du district de Houlan. Mais quatre ans après, il fut de nouveau nommé à Kharbine. Il eut là un travail considérable à faire, pour le service de ses chrétiens dispersés et pour l'évangélisation des païens. Sa santé se détériora et Mgr. Gaspais, en janvier 1946, songea à lui envoyer un auxiliaire. Le Père Guérin, quant à lui, tenait à assurer les messes et à confesser. En fait, c'est au confessionnal qu'un jour il ressentit les premiers symptômes du typhus. Un jour, à bout de forces, il voulut quand même finir sa messe et distribuer la communion à ses paroissiens. Ce fut sa dernière messe. Il fut transporté à l'hôpital des Soeurs, où il reçut le sacrement des malades. Malgré les soins des Soeurs infirmières, il expira le 25 avril 1946, et rendit paisiblement son âme à Dieu. Il mourut au moment où la ville de Kharbine était occupée par les troupes rebelles, et toutes communications étaient coupées avec le reste du pays. Mgr. Gaspais lui-même ne connut la maladie et la mort de son missionnaire que quatre jours plus tard. Les chrétiens de la paroisse organisèrent les obsèques. Après la messe d'enterrement, le cortège funèbre, composé de groupes d'enfants vêtus en blanc, des Religieuses chinoises et européennes, et de la foule des fidèles chinois, coréens, polonais et russes, se déroula entre deux haies de païens attentifs. M. Guérin avait demandé à être enterré au milieu de ses enfants, ce qui lui fut accordé. M. Guérin fut un apôtre zélé et généreux, et un très regretté confrère.



    Références biographiques

    AME 1903 p. 378. 1915-16 p. 93. 107. 1928 p. 43. 1934 p. 32. CR 1903 p. 306. 1905 p. 54. 1906 p. 75. 1907 p. 92. 1908 p. 66. 1909 p. 83. 1910 p. 75. 1912 p. 363. 1913 p. 90. 1921 p. 40. 41. 43. 1923 p. 49. 50. 1924 p. 224sq. 1925 p. 42. 43. 1926 p. 37. 1927 p. 37. 1928 p. 38. 1929 p. 61. 1930 p. 59. 1932 p. 71. 1933 p. 52. 1934 p. 44. 1936 p. 43. 1937 p. 42. 1938 p. 41. 1947 p. 18. 325. BME 1923 p. 510. 1924 p. 527. 1929 p. 44. 171. 677. 1930 p. 804. 1931 p. 407. 439. 1933 p. 925. 1935 p. 260. 1936 photo p. 586. 1938 p. 462. 1940 photo p. 118. 1941 p. 323. EC1 N° 446.

    • Numéro : 2724
    • Année : None