Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Joseph Victor GROSJEAN

GROSJEAN Joseph (1859 - 1914) [1541] GROSJEAN Joseph, Victor, est né le 15 juin 1859 à Servance (Haute-Saône). Il fit ses études secondaires au Petit Séminaire de Luxeuil et sa philosophie à Vesoul. Entré aux Missions Etrangères le 13 septembre 1879, il fut ordonné prêtre le 23 septembre 1882 et partit le 8 novembre suivant pour la Cochinchine septentrionale (Huê).
Add this
    GROSJEAN

    Joseph

    (1859 - 1914)

    [1541] GROSJEAN Joseph, Victor, est né le 15 juin 1859 à Servance (Haute-Saône). Il fit ses études secondaires au Petit Séminaire de Luxeuil et sa philosophie à Vesoul. Entré aux Missions Etrangères le 13 septembre 1879, il fut ordonné prêtre le 23 septembre 1882 et partit le 8 novembre suivant pour la Cochinchine septentrionale (Huê).

    Aussitôt arrivé, il fut nommé professeur au Petit Séminaire de An-Ninh ; là, tout en apprenant le viêtnamien, il enseigna les humanités, le chant et la musique. En août 1885, il est procureur de la Mission à Huê. Un mois après éclata la grande persécution, mais la province de Huê fut préservée grâce à la présence des troupes françaises. L'évêque avait rassemblé à Huê les religieuses Amantes de la Croix qui avaient pu se sauver, et en 1886, le Père Grosjean en devint l'aumônier et le prédicateur. En août 1888, il fut chargé de relever les chrétientés détruites dans le Quang-Tri. Avec un vicaire, il se fixa à Nhut-Dong, où il groupa quelques 1.200 fidèles. Il réorganisa les postes et fonda une douzaine de stations dans le Thanh-Huong. En 1891, se sentant fatigué, il prit quelques mois de repos à Hong-Kong.

    A son retour avant la fin de l'année, il fut nommé Supérieur du Petit Séminaire de An-Ninh, mais deux mois plus tard, il fut appelé à Paris comme directeur au Séminaire des Missions Etrangères. Reçu officiellement directeur le 16 mai 1892, il fut chargé de la Procure des commissions et du cours d'Ecriture Sainte. Le 1er juillet 1895, il fut nommé procureur du Séminaire, et il le resta pendant douze ans. Le 27 juin 1904, il fut élu assistant du Supérieur, et accompagna un groupe de 36 aspirants qui allaient terminer leurs études à Penang. Libre en juillet 1907, il se rendit à Huê et rentra en France en octobre. Le 27 juin 1910, il fut nommé à Rome assistant du procureur général auquel il succéda le 29 septembre 1912.

    Au début de juin 1914, il tomba gravement malade et vint à Paris. Il mourut le 12 septembre 1914.





    Références biographiques
    AME 1900 p. 165. 1901 p. 213. 220. 1902 p. 199. 1908 p. 260. 263. 305. 1909 p. 72. 216 sq. 1913 p. 157 sq. 1915 couv. CR 1882 p. 103. 1889 p. 173-175. 1890 p. 138-140. 1892 p. 255 sq. 1897 p. 275. 1898 p. 264. 1901 p. 273. 275. 1902 p. 311. 1904 p. 288 sq. 306 sq. 1905 p. 181. 295. 1905 p. 342. 1909 p. 253. 1910 p. 294. 1911 p. 281. 323 sq. 1912 p. 313. 342-344. 1913 p. 306-308. 1914 p. p. VIII. 140. 1923 p. 120. 1940 p. 194. BME 1955 p. 10. 1956 p. 181. Miss. Cath. 1884 p. 220. 1897 p. 517. 602. 1898 p. 26. 1914 p. 480. 1924 p. 247. Miss. QUINHON Mém. 1905 p. 39. 1906 p. 52. 1907 p. 6. 68 sq. 75. 79. 1908 p. 33. 106. 1909 p. 123. 1911 p. 6. Sem. Rel. Besançon 1894 p. 187. 1897 p. 538. An. Ste. Enf. 1890 p. 27. 1891 p. 305. Echo. N-D de la Garde 1886 p. 146. Ass. Anc. pt. Sem. Luxeuil 1897 p. 259. 1909 p. 15.

    Notice nécrologique
    CR 1914 p. 145.

    Bibliographie
    \Apologétique de Tertullien" traduit en viêtnamien, Huê.
    "Méthode d'Harmonium", Huê.

    "
    • Numéro : 1541
    • Année : None