Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

René Jacques GRAVIER

GRAVIER Jacques (1922-1977) [3847] GRAVIER Jacques, naquit le 19 juin 1922 aux Charbonniers, hameau qui dépend de la commune de St Maurice sur Moselle (Vosges). Il fit ses études primaires à Saulcy sur Moselle, et ses études secondaires au Petit Séminaire d'Autrey. Il entra alors au Séminaire des Missions Étrangères, le 29 septembre 1942. Il fut ordonné prêtre le 29 juin 1948. Affecté à la mission de Salem, il s'embarqua pour l'Inde le 15 décembre 1948.
Add this
    GRAVIER Jacques

    (1922-1977)


    [3847] GRAVIER Jacques, naquit le 19 juin 1922 aux Charbonniers, hameau qui dépend de la commune de St Maurice sur Moselle (Vosges). Il fit ses études primaires à Saulcy sur Moselle, et ses études secondaires au Petit Séminaire d'Autrey. Il entra alors au Séminaire des Missions Étrangères, le 29 septembre 1942. Il fut ordonné prêtre le 29 juin 1948. Affecté à la mission de Salem, il s'embarqua pour l'Inde le 15 décembre 1948.

    À Salem, il commença l'étude du tamoul et de l'anglais, et fut envoyé à Elathagiri, où était curé le Père Hourmant, un père français, vrai connaisseur de la langue tamoule.

    En octobre 1951, l'évêque eut besoin d'un père pour la direction de l'école industrielle de Salem, et le Père Gravier fut nommé à ce poste. Il n'y resta que quelques mois; à son grand plaisir, il est enfin nommé curé de paroisse. En février 1952, il devint curé de Christupalayam, dans le nord du diocèse. Après deux ans à ce poste, il dut aller à Madagoundapally, puis à Kunnamalai. Enfin, il devint curé d'Attur, où il resta 15 ans.

    En mars 1976, on fit appel à lui pour aller s'occuper du Sanatorium St Théodore, sur les Montagnes bleues. Il fallait en effet quelqu'un qui fut accueillant et dévoué. On pensa donc au Père Gravier. Il quitta donc Attur pour les Nilgiris en mars 1976. Là-haut, dans cette grande maison d'accueil, et dans cette grande propriété comprenant de nombreux eucalyptus et une grande plantation de thé, il fit son travail avec entrain, selon son habitude : économat de la région, administration de la maison, accueil des visiteurs, surveillance des travaux dans la plantation. Le Père Gravier semblait être l'homme de la situation.

    Vers la fin de juillet 1977, il commença à avoir mal dans la poitrine. Il décida alors d'aller à Kotagiri, à environ 15 km du Sanatorium, pour consulter un docteur à l'hôpital et faire les examens nécessaires. Il fut hospitalisé et bien soigné. Toutefois, il eut une nouvelle crise, et s'éteint paisiblement dans la soirée du 13 août 1977.

    Le Père Gravier fut un excellent missionnaire : fidélité à la prière, à l'Eucharistie, fidélité à l'étude, spécialement de la langue tamoule. Dans les paroisses, il avait un vrai talent pour régler les problèmes les plus épineux. Ferme, mais toujours d'une grande bonté, ce qui prévalut chez lui, c'est une joie débordante et un grand dynamisme et il put accomplir ainsi un ministère fructueux, tout en se sacrifiant dans l'obéissance et la disponibilité. Il fut enterré dans sa paroisse d'Attur, et ses obsèques furent suivies par des milliers de chrétiens et de non chrétiens. Tous pleuraient leur bon pasteur.



    Références bibliographiques

    CR 1948 p. 150. 1949 p. 147. 1951 p. 110. 1952 p. 86. 1958 p. 80. 1960 p. 83. 1961 p. 88. 1962 p. 84. 100. 1963 p. 110. 1964 p. 69. 1965 p. 134. 1966 p. 179. 180. 1967 p. 125. 126. 1969 p. 141. 142. 144. 145. 146. 1974-76 p. 192. 196. BME 1948 p. 187. 1949 p. 190. 191. 787. 1951 p. 194. 244. 508. 774. 1952 p. 121. 122. 146. 486. 703. 1953 p. 496. 500. 600. 796. 907. 1954 p. 373. 582. 694. 1955 p. 286. 463. 797. 804. 1002. 1956 p. 381. 1957 p. 377. 378. 775. 1098. 1100. 1959 p. 552. 1961 p. 595. 688. 693. 948. EPI 1962 p. 944. 1963 p. 722+photo. 725. 1965 p. 553. 554. 1969 p. 508 (art). Enc. PdM. 4P4. 12P3. R.MEP 1964 n°134 p. 78. EC1 N° 431. 463. 466. 659. 669. 697. 742. 777. NS 1P27. 4P125. 7P193. 221. 11P345. 346. 348. 20P187. 59P20. 62P113. 73P114. 74/C2. 81/C2. 96P145. 98P215. 111/C3. 112P312. 115P58. MEM 1977 p. 67.

    • Numéro : 3847
    • Année : None