Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Louis Marie joseph GRANDJANNY

GRANDJANNY Louis (1871-1942) [2238] GRANDJANNY Louis, Marie, Joseph, est né le 18 mai 1871 à Lyon (Rhône). Après ses études au Collège St Bonaventure, il entra au Grand Séminaire de Lyon. Il reçut les Ordres Mineurs et entra au Séminaire des Missions Étrangères, le 13 septembre 1893. Ordonné prêtre le 2 juin 1896, il partit pour la mission de Pondichéry, le 26 août 1896.
Add this
    GRANDJANNY Louis

    (1871-1942)


    [2238] GRANDJANNY Louis, Marie, Joseph, est né le 18 mai 1871 à Lyon (Rhône). Après ses études au Collège St Bonaventure, il entra au Grand Séminaire de Lyon. Il reçut les Ordres Mineurs et entra au Séminaire des Missions Étrangères, le 13 septembre 1893. Ordonné prêtre le 2 juin 1896, il partit pour la mission de Pondichéry, le 26 août 1896.

    Il fut nommé au Collège colonial, alors dirigé par les Missions Étrangères. Il y resta très peu de temps. Il fut alors envoyé à Cheyur, comme chef de district. C'est là qu'il passa la plus grande partie de sa vie apostolique. Au cours de ces années, il fit de Cheyur un chef-lieu de district avec une belle église, bijou d'architecture, un beau presbytère, des écoles, un couvent avec dispensaire confié aux Soeurs de Saint Joseph de Cluny.

    Il fut aussi un convertisseur : les catéchumènes ne tardèrent pas à être nombreux. Il leur donnait une solide formation religieuse pendant de longs mois, avant de les baptiser. Ainsi, Cheyur qui ne comprenait que 300 chrétiens à son arrivée, en compta bientôt 2300. Dans les villages de son district, il bâtit des chapelles, où il donnait les sacrements et pouvait séjourner pour vivre au milieu de ses chrétiens. Pour ses chrétiens de caste, il établit une colonie agricole en leur louant des terrains. Il eut beaucoup de difficultés à les faire payer régulièrement, mais au moins, ses chrétiens avaient de quoi vivre.

    Il avait l'avantage d'appartenir à une famille fortunée et charitable. Quant à lui, il désira vivre pauvrement, au milieu des pauvres et employa les dons reçus pour l'extension de la mission. Comme il risquait de devenir aveugle et que ses forces diminuaient, il quitta Cheyur, et on l'envoya dans un autre district, à Chinna Salem. Là, la mission avait acheté un terrain, une chapelle et un centre pour le rassemblement de ses nouveaux chrétiens.

    À Chinna Salem, il consacra toutes ses forces, toute son énergie, toute son âme d'apôtre. Après avoir mis la dernière main à ses bâtisses, il demanda à son archevêque de se retirer à l'hôpital Ste Marthe de Bangalore. Quelques mois plus tard, la fièvre typhoïde le força à s'aliter, mais grâce aux soins dévoués des Soeurs du Bon Pasteur, il se rétablit assez vite. Il voulut alors revoir son dernier champ d'apostolat. Le Père Peyroutet, curé de Chinna Salem, le reçut avec plaisir et le soigna avec un dévouement tout fraternel. Mais le 3 février 1942, il se trouva indisposé et dans la nuit, il s'affaissa et mourut. Mgr. Colas vint pour présider les funérailles. Le Père Grandjanny fut inhumé à l'ombre de la chapelle qu'il avait construite à Chinna Salem. Il fut un missionnaire de grande qualité.



    Références bibliographiques

    AME 1896 p. 580. 1901 p. 216 (art). 1903 p. 23. 1912 p. 27. 1919 p. 186. 1923 p. 160. CR 1896 p. 332. 1898 p. 239. 1899 p. 259. 1900 p. 221. 1901 p. 236. 238. 1902 p. 266. 267. 1903 p. 258. 1904 p. 251. 1905 p. 250. 1906 p. 234. 235. 1907 p. 276. 1908 p. 244. 1912 p. 286. 1914 p. 165. 166. 1922 p. 145. 1927 p. 149. 1934 p. 208. 1935 p. 213. 215. 1936 p. 206. 1938 p. 211. 1947 p. 250. 1950 p. 143. 162. BME 1924 p. 466. 1925 p. 376. 1927 p. 190. 1931 p. 922. 1932 p. 236. 310. 391. 562. 1933 p. 83. 313. 390. 1934 p. 441. 1935 p. 292. 1937 p. 891. 1938 p. 64. 491. 785. 1939 p. 151. 152. 297. 441. 1941 p. 62. 119. 1956 p. 487. 1958 p. 487. 879. EC1 N° 232. 236. 237. 240. 243. 254. 256. 259. 430.

    • Numéro : 2238
    • Année : None