Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eugène GRABER

[3107] GRABER Eugène Missionnaire Mandchourie Septentrionale -------- Eugène GRABER naquit le 4 octobre 1887, à Saint-Jean-des-Choux (St. Johann-bei-Zabern, actuellement: St.Jean Saverne), diocèse de Strasbourg, Basse-Alsace, Allemagne (actuellement: département du Bas Rhin, France.).
Add this
    [3107] GRABER Eugène

    Missionnaire

    Mandchourie Septentrionale

    --------

    Eugène GRABER naquit le 4 octobre 1887, à Saint-Jean-des-Choux (St. Johann-bei-Zabern, actuellement: St.Jean Saverne), diocèse de Strasbourg, Basse-Alsace, Allemagne (actuellement: département du Bas Rhin, France.).

    Le 15 septembre 1907, il entra laïque, au séminaire des Missions Etrangères. Tonsuré le 27 septembre 1908, minoré le 26 septembre 1909, sous-diacre le 17 décembre 1910, diacre le 11 mars 1911, ordonné prêtre le 23 septermbre 1911, il reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique de la Mandchourie Septentrionale qu'il partit rejoindre par le transsibérien le 18 novembre 1911.

    En 1911-1912, M.Graber étudia la langue à l'évêché de Kirin. De 1912 à 1914, il fut professeur au petit séminaire de Siao-pa-kia-tzé. En 1915, il fut chargé des districts de Si-ki-tchang et de Pa-ien-sou, au sud est de Pei-lin-tzé, une des villes les plus importantes de la province de Tsi-tsi-kar, dans le nord de la mission. En 1916, la chrétienté de Pa-ien-sou regroupait un millier de chrétiens environ et un deuxième couvent de religieuses autochtones du Sacré-Cur de Marie qui comptait 24 professes ou novices, y était établi.

    M.Graber administra, en 1918-1919, le district de Ache-Keu, (Ache-heu); puis le centre chrétien de Siao-pa-kia-tzé, avec ses 1.265 fidèles, lui fut confié entre 1919-1920. Ensuite, laissant cette charge aux mains de M.Joseph Guérin, il devint procureur de la mission, à Kirin. En 1923, durant la semaine de la Pentecôte, un congrès scolaire se tint à Kirin réunissant les élèves des quatre écoles primaires de la région. Celle de Changchun, sous la haute direction de M. Graber y était représentée.

    En 1923, vers la fin de l'année, M. Graber prit un congé en France; de retour dans sa mission, à la fin d'avril 1925, il fut nommé titulaire du district de Siao-pa-kia-tsé. Dans cette grande chrétienté, la ferveur des fidèles, et la présence des Surs autochtones du Saint Cur de Marie rendirent sa vie très occupée. A la fin de l'automne 1925, un matin après la messe, la foudre tomba sur son église. Grâce à sa présence d'esprit, un commencement d'incendie fut vite maitrisé, mais la flèche frappée par la foudre fut endommagée.

    En 1927, M. Graber fut contraint à aller se reposer d'abord à Shanghai, puis à Hong-Kong. En 1928, sa santé ne s'améliorant pas, les médecins jugèrent qu'un retour en France, était indispensable. Il fut remplacé à Siao-pa-kia-tsé par M.Alphonse Revaud aidé de M. Pierre Duhart.

    En 1931, M. Graber se soignait à Montbeton. Il assura divers ministères intermittents en France, ainsi à Rennes, vers avril 1934. Enfin, il se retira à Montbeton où il décéda le 31 janvier 1966.

    (3107) GRABER, Eugène, 1887-1966

    Réf. biographiques. - AME 1912 p. 43, 1924 p. 137, 1936 p. 286. CR 1911 p. p. 271, 1914 p. 159, 1915 p. 54, 1916 p. 58, 1920 p. 20, 1921 p. 41, 1923 p. 50-203, 1925 p. 48, 1926 p. 36, 1927 p. 37, 1940 p. 21. BME 1923 p. 797, 1925 p. 363 p, 771, 1928 p. 305, 1931 p. 741, 929, 1934 p. 409-46, 1935 p. 214, 874, 1936 p. 508. EPI 1962 p. 87, 1966 p. 453. MEP n° 144 p. 54. MEM 1961-69 p. 34. EC1 n° 54, 55, 65, 77, 81, 180, 210-30-79-88, 303, 761.


    • Numéro : 3107
    • Année : None