Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean Baptiste GOUTELLE

[543]. GOUTELLE, Jean-Baptiste, naquit à La Borgia, commune de Saint-Christo-en-Jarret (Loire), le 29 juillet 1821. Il fit ses études au petit séminaire de Saint-Jodard, au séminaire de philosophie à Alix, et entra tonsuré au Séminaire des M.-E. le 5 novembre 1845. Ordonné prêtre le 29 mai 1847, il partit le 16 septembre suivant pour le Se-tchoan. Il débuta à Fou-tcheou en 1850, fonda plusieurs stations, et détermina un certain nombre de conversions.
Add this
    [543]. GOUTELLE, Jean-Baptiste, naquit à La Borgia, commune de Saint-Christo-en-Jarret (Loire), le 29 juillet 1821. Il fit ses études au petit séminaire de Saint-Jodard, au séminaire de philosophie à Alix, et entra tonsuré au Séminaire des M.-E. le 5 novembre 1845. Ordonné prêtre le 29 mai 1847, il partit le 16 septembre suivant pour le Se-tchoan. Il débuta à Fou-tcheou en 1850, fonda plusieurs stations, et détermina un certain nombre de conversions. C'est alors que, pour se familiariser avec la langue chinoise, il traduisit en chinois le dictionnaire français de l'académie (900 à 1 000 pages in-4) ; ce travail est resté manuscrit. En 1856, lors de la division du Se-tchoan en plusieurs vicariats, il fit partie du Se-tchoan oriental.
    En 1858, il devint missionnaire du Thibet, réussit à se rendre à Ta-tsien-lou et à y faire l'achat d'une maison.
    Après le traité de 1860, qui ouvrait, croyait-on, le Thibet à l'évangélisation, il s'installa d'abord à Kiang-ka, ensuite à Bonga, puis à Aben. Retourné à Kiang-ka et chassé par les lamas, il se fixa à Ta-tsien-lou. Nommé provicaire en 1863, il gouverna la mission depuis le départ pour Pékin et la France de Mgr Thomine-Desmazures, jusqu'à l'arrivée de Mgr Chauveau (1863-1864). En 1867, il résigna ses fonctions de provicaire, et s'établit à Bathang, où, après beaucoup de difficultés, il acheta un terrain et construisit un presbytère et un oratoire. Expulsé de nouveau par les lamas en 1873, il y revint l'année suivante, le vice-roi du Se-tchoan ayant ordonné à ses agresseurs de reconstruire la résidence des missionnaires. En 1875, il fonda définitivement la station d'A-ten-tse, et s'y maintint jusqu'en 1887. Chassé encore par les lamas, il essaya vainement, pendant plus de six ans, d'obtenir justice. En 1894, il se rendit à Ouy-sy. Il y mourut le 26 juillet 1895.
    C'était un missionnaire de grand zèle et de profonde humilité. En 1878, il écrivait à son nouvel évêque, Mgr Biet, ces paroles que sa vie réalisa : \ Vous pouvez être convaincu que je suis tout entier à votre disposition. Envoyez-moi en haut, envoyez-moi en bas, placez-moi à droite, placez-moi à gauche, vous serez obéi aussitôt que vos ordres me seront connus. Je n'ai d'autre volonté que la vôtre. "
    Notes bio-bibliographiques. - C.-R., 1874 (déc.), pp. 10, 12 ; 1875, p. 15 ; 1878, p. 62 ; 1879, p. 27 ; 1881, p. 36 ; 1882, p. 34 ; 1884, p. 56 ; 1885, p. 52 ; 1886, p. 51 ; 1887, p. 86 ; 1889, p. 86 ; 1893, p. 122 ; 1896, p. 118.
    A. P. F., xxvi, 1854, p. 372 ; xxxvi, 1864, Mort de M. Renou, p. 327 ; xxxvii, 1865, p. 436. - A. S.-E., xvii, 1865, p. 19. - M. C., iv, 1871-72, p. 562 ; xiv, 1882, p. 221 ; xxvii, 1895, pp. 552, 563. - A. M.-E., 1910, p. 269. - Sem. rel. Lyon, 1896, 1er sem., p. 42.
    Hist. gén. Soc. M.-E., Tab. alph. - Hist. miss. Thibet, Tab. alph. - Les Bx de la Soc. M.-E., p. 14. - Les miss. franç. au Thibet, p. 23.
    Notice nécrologique. - C.-R., 1880, p. 109.


    Bibliographie:
    GOUTELLE Jean-Baptiste (1821-1895)

    [Dictionnaire français-chinois] / J. -B. Goutelle. - [185-]. - [1.000] p. ; 4°.
    Traduction manuscrite du Dictionnaire de lAcadémie.




    "
    • Numéro : 543
    • Année : None