Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Ange marie Joseph GOUIN

GOUIN Ange-Marie (1877 - 1946) [2639] GOUIN Ange-Marie, Joseph, est né le 7 décembre 1877 à Maxent, au diocèse de Rennes (Ille et Vilaine) d'une famille aisée, très chrétienne. Il fit ses études au Petit Séminaire de Saint Méen. Entré laïc aux Missions Etrangères, il est ordonné prêtre le 22 juin 1902 et part pour le Laos le 23 juillet de la même année.
Add this
    GOUIN

    Ange-Marie

    (1877 - 1946)

    [2639] GOUIN Ange-Marie, Joseph, est né le 7 décembre 1877 à Maxent, au diocèse de Rennes (Ille et Vilaine) d'une famille aisée, très chrétienne. Il fit ses études au Petit Séminaire de Saint Méen. Entré laïc aux Missions Etrangères, il est ordonné prêtre le 22 juin 1902 et part pour le Laos le 23 juillet de la même année.

    Son évêque, Mgr. Cuaz, le confie au Père Guégo, à Siengvang, où il reste trois ans pour l'étude de la langue, avec fonction de vicaire. Début 1906, il est nommé adjoint au Père Combourieuc à Thaeré, où il dessert les postes annexes. En 1922, il passe sur la rive française du Mékhong pour devenir curé de Kengsadok, au Sud de Paksane.

    Peu après son arrivée, le 27 avril 1922, il est nommé vicaire apostolique, évêque d'Orcisto, succédant à Mgr. Prodhomme décédé, puis il est sacré le 1er octobre 1922 à Nongseng par Mgr. Perros, assisté de Mgrs. Bouchut et Quinton.

    De nature très gai, avec un tempérament actif et une vie spirituelle profonde, il donne une forte impulsion au développement de sa mission qui passe de 10.000 à 22.000 chrétiens avec une augmentation du nombre des prêtres laotiens.

    Il revient en France par deux fois : d'abord pour l'Assemblée générale des Missions Etrangères de 1930, puis en 1938 pour un congé de santé.

    De retour au Laos, début 1939, il se trouve immédiatement mêlé aux troubles très graves consécutifs à l'état de guerre où est plongée la France. Le Siam en profite pour ouvrir les hostilités et les missionnaires, avec leur évêque, sont chassés de la rive siamoise de la mission. Mis en cage de fer avec quelques confrères, Mgr. Gouin a vécu la ruine de sa mission avant d'être expulsé sur la rive française : cathédrale, évêché, séminaire, tous les bâtiments sont détruits, églises expropriées et incendiées, nombreux chrétiens massacrés.

    De 1940 à 1943, Mgr. Gouin continue son apostolat à Thakhek, sur la rive partie Est de la Mission du Laos (alors française) ; mais vaincu par la fatigue et la maladie, il donne sa démission qui est acceptée par Rome le 1er juillet 1943. Il se met alors tout simplement à la disposition du nouveau vicaire apostolique, Mgr. Thomine, qui le charge de la Procure, d'une aumônerie et du cathéchisme.

    Le 9 mars 1945, les Japonais, après avoir envahi le Laos, renversent l'administration en place et internent tous les Français dans des camps de concentration. Mgr. Gouin est arrêté avec Mgr. Thomine et le Père Thibaud, ainsi que plusieurs fonctionnaires français. Liés les uns aux autres, ils sont menés à Nakay, à environ 80 kms de Thakhek, où ils sont sauvagement fusillés par les Japonais, le 21 mars. Les corps, laissés cinq jours à découvert sont inhumés sur place, puis ramenés à Takhek où des funérailles solennelles ont lieu en mai 1946.





    Références biographiques
    AME 1902 p. 326. 1906 p. 353. 1921 p. 95. articles : 1925 p. 21. 86. 191. 192. 215. 216. 1928 p. 38. 126. 1930 p. 203. photo p. 202. 1932 p. 139. 1933 p. 94. 1935 p. 52. 234. 1936 p. 92. 237. 1937 p. 106. 1938 p. 105. 106. photo p. 188. 221. 1939 p. 43. CR 1902 p. 301. 1905 p. 237. 1906 p. 223. 1910 p. 252. 1914 p. 117. 1915 p. 138. 1916 p. 159. 1917 p. 130. 1922 p. 121. 138-141. 1923 p. 150-156. 1924 p. 117. 121. 1925 p. 128-131. 1926 p. 115. 143-146. 226. 227. 1927 p. 142-146. 1928 p. 121. 145-148. 1929 p. 191-197. 302. 303. 1930 p. 214. 219. 220. 244. 1931 p. 233-240. 1932 p. 260-267. 1933 p. 221-223. 1934 p. 198-204. 257. 1935 p. 156. 204-210. 1936 p. 195-200. 249. 1937 p. 199-202. 236. 237. 1938 p. 200. 203. 204. 1939 p. 140. 186-191. 1940 p. 102-105. 138. 139. 1947 p. 88. 149 notice. 229. 282. 283. 285. 1948 p. 127. 171. 172. 173. 175. 1952 p. 57. 1954 p. 56. BME 1922 p. 316. 381. 447. 576. 699. 1923 p. 61. 1925 p. 245. 246. 507. 1926 p. 258. 320. 777. photo p. 298. 1927 p. 389. 517. 576. 645. 1928 p. 124. 377. 416. 439. 695. photo p. 257. 384. 641. 1929 p. 566. 637. 697. 763. photo p. 720. 1930 p. 250. 274. 379. 383. photo p. 748. 1931 p. 76. 233. 385. 914. photo p. 235. 1933 p. 272. 621. 634. 718. 942. 957. photo p. 452. 1934 p. 135. 841. 1935 p. 899. photo p. 57. 1936 p. 73. 394. 1937 p. 524. 528. photo p. 244. 461. 1938 p. 411. 482. 553. 1939 p. 222. 366. 587. 595. 806. 874. photo p. 804. 1941 p. 53. 60. 199. 1948 p. 359. 361. 362. 363. 365. 1950 p. 467. 1951 p. 765. 1952 p. 575. 1953 p. 674. 1954 p. 806. 1956 p. 283. 661. 1095. 1096. 1958 p. 785. R. MEP. 1961 N° 116 p. 7. 8. EC RBac N° 13. 22. 193. 195. 202. 208. 382. 393. 394. 397. 404. 405. 427. 428. 435. 436. 437. 439. 441. 671.

    • Numéro : 2639
    • Année : None