Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Antoine Dieudonné GOMBERT

[2526]. GOMBERT Antoine (1875-1950) né le 25 avril 1875 à Cambou-lazet (Aveyron), admis au Séminaire des M.-E. en 1897, ordonné prêtre le 24 juin 1900, partit le 1er août suivant pour la Corée. Après létude de la langue, il fut chargé du poste de An-Syeng, où il fonda les postes de Sou-Pa-Oui et de Kal-Tyen-I. A partir de 1930, il fut souvent appelé à prêcher des retraites. Il fut ensuite nommé directeur spirituel des petit et grand séminaires, puis, en 1949, il devint aumônier du Carmel à Séoul.
Add this
    [2526]. GOMBERT Antoine (1875-1950) né le 25 avril 1875 à Cambou-lazet (Aveyron), admis au Séminaire des M.-E. en 1897, ordonné prêtre le 24 juin 1900, partit le 1er août suivant pour la Corée. Après létude de la langue, il fut chargé du poste de An-Syeng, où il fonda les postes de Sou-Pa-Oui et de Kal-Tyen-I. A partir de 1930, il fut souvent appelé à prêcher des retraites. Il fut ensuite nommé directeur spirituel des petit et grand séminaires, puis, en 1949, il devint aumônier du Carmel à Séoul. Le 19 juillet 1950, il fut arrêté par les combattants nord-coréens et emmené avec quel-ques missionnaires dans une longue marche vers Hpyong-Yang. Il mourut dépuisement le 12 novembre 1950.






    Références biographiques

    Notice Cesselin, \Mémorial du XXè siècle"4 , "Ma Captivité en Corée" du P. Coyos.
    Références bibliographiques

    AME 1900 p. 252. 1911 p. 211. 1917-18 p. 586. 588. 1922 p. 119. 140. 198. 235. 1922 p. 140 (art). 1923 p. 38. 78. 101 (art). 183 (art). 1924 p. 128; 1925 p. 89. CR 1905 p. 38. 39. 1906 p. 51. 52. 1907 p. 70. 272. 1910 p. 54. 1916 p. 23. 1917 p. 24sq. 1922 p. 22. 1923 p. 30. 1925 p. 28. 1927 p. 20. 1928 p. 25. 1930 p. 34. 1932 p. 42. 1933 p. 26. 1936 p. 25. 1950 p. 15. 1948 p. 11. 1953 p. 17. BME 1924 p. 662. 1925 p. 495. 1930 p. 566. 1931 p. 282. 437. 592. 1932 p. 196. 360. 846. 1933 p. 365. 607. 768. 922. 1934 p. 118. 630. 874. 1936 p. 436. 805. 1937 p. 319. 727. 787. 856. 1938 p. 456. 1939 p. 113. 259. 408. 477. 1941 p. 33. 167. 170. 1949 p. 105. 1950 p. 183. 440. 441. 552. 697. 673. 731. 1951 p. 70. 137. 358. 1953 p. 138. 409. 471. 573. 1957 p. 571. 702. 774. 775. 1954 p. 381. 1955 p. 240. 380. 381. 382. 384. 1956 p. 1070. 1957 p. 541. 786. 787. MC 1922 p. 148. 1923 p. 152. EC1 N° 109. 111. 121. 124. 311. 312. 486. 487. 489. 538. NS. 95/C2.


    1 non pas 17 lis comme le dit le "Mémorial du XXè siècle", mais 170 lis, selon Dallet 1, introduction, p. XLIV, qui écrit An-seng d'ailleurs. Un proverbe coréen dit que "les lis ont tendance à s'allonger à mesure qu'on s'éloigne de Séoul!" An-song n'est pas bien loin de Séoul, mais raccourcir les lis de 170 à 17, est exagéré - ou exagérer.
    2 ce chiffre de 18 dessertes ou stations, comme dit la notice Cesselin, ainsi que le "Martyrologe du XXè siècle" qui ajoute d'ailleurs un "déjà" (déjà 18 stations) ne semble pas signifier un grand progrès, puisque dès sa formation, le poste avait 16 dessertes, selon les sources de Corée.
    3 a-t-il été mis aux arrêts, comme la plupart des confrères de Séoul en 1943-1945 ?
    4 la notice Cesselin n°1198 est peu intéressante, celle du "Mémorial du XXè siècle" est bien meilleure. La notice ci-dessus est la reprise du "Martyrologe du XXè siècle" avec quelques corrections et quelques additions solidement fondées.


    "
    • Numéro : 2526
    • Année : None