Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Ernest Emilejoseph GIRARD

[1306] GIRARD Ernest, Emile, Joseph Missionnaire Cochinchine Septentrionale - Hué -------- Ernest, Emile, Joseph GIRARD naquit le 16 août 1851, à La Garnache, diocèse de Luçon, département de la Vendée. De ses années de jeunesse et de formation nous ne savons presque rien, car il était un homme très discret.
Add this

    [1306] GIRARD Ernest, Emile, Joseph

    Missionnaire

    Cochinchine Septentrionale - Hué

    --------
    Ernest, Emile, Joseph GIRARD naquit le 16 août 1851, à La Garnache, diocèse de Luçon, département de la Vendée. De ses années de jeunesse et de formation nous ne savons presque rien, car il était un homme très discret.

    Minoré le 30 mai 1874, dans son diocèse, il entra au séminaire des Missions Etrangères le 25 septembre 1874. Sous-diacre le 10 octobre 1875, diacre le 11 mars 1876,il fut ordonné prêtre le 23 septembre 1876, et reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique de la Cochinchine Septentrionale (Hué) qu'il partit rejoindre le 30 novembre 1876. avec M.Pierre Guillot destiné à la même mission.

    Arrivé dans sa mission, dans les derniers jours de mars 1877, il fut envoyé dans la chrétienté de Bô-Liêu, pour s'initier à la langue viêtnamienne, puis en juillet de cette même année, il fut nommé professeur au petit séminaire d'An-Ninh.

    En Septembre 1885, il fut l'âme de la résistance qu'opposa aux \Lettrés" le petit séminaire d'An-Ninh assiégé, où s'étaient réfugiés MM.Dangelzer, curé de Di-Loan et Closset, cinq prêtres viêtnamiens, sept séminaristes, soixante religieuses,et plus de quatre mille chrétiens des environs. Du 8 septembre au 4 octobre 1884, ils repoussèrent les assauts des dix mille rebelles qui avaient mis à feu et à sang presque toutes les chrétientés de la province de Quang-Tri. Pour avoir été l'un des principaux organisateurs de la défense,et pour avoir maintenu chez tous courage et confiance, les chrétiens et leurs enfants considérèrent M.Girard comme leur sauveur. Une petite brochure: "Une page de l'Histoire de Quang-Tri" (sept.1885), par Jabouille, résident de France, fait ressortir le rôle joué par M.Girard, lors de ces évènements.

    En août 1891, M.Girard, supérieur du petit séminaire fut placé à la tête du grand séminaire, avec M.Ruel, un ancien missionnaire de Canton, pour collaborateur. En septembre 1893,il céda cette charge à M.Renauld, et il revint comme supérieur au petit séminaire d'An-Ninh qu'il ne quitta plus jusqu'à sa mort.

    M.Girard a consacré les 47 ans de sa vie missionnaire à la formation des séminaristes. Esprit parfaitement équilibré, il enseigna et donna l'exemple dans la vie commune.Tout entier à ses élèves qu'il aimait profondément, il préparait ses classes.avec sérieux. Il sut leur faire partager aussi son amour pour la liturgie. Il eût soin de poursuivre l'étude de la théologie. Son avis en la matière, avait du poids Pour ses collaborateurs,il fut un modèle de vie régulière.toujours respectueux de l'autorité. Malgré son caractère naturellement vif, il eût avec tous d'excellentes relations.

    Il ne négligea pas le côté matériel de l'établissement. Il commença par bâtir une belle chapelle à peine terminée en 1885. En 1905, il y avait 75 élèves au petit séminaire, et le 21 novembre de cette même année, eût lieu la bénédiction d'un bel édifice à étage, comprenant trois dortoirs, une salle d'étude, et quatre chambre de professeur. Il continua les travaux d'assainissement et d'embelissement et éleva des bâtiments où professeurs et élèves étaint bien logés.

    En novembre 1923, une première attaque l'obligea à se faire hospitaliser à Hué. A peu près remis, il retourna à An-Ninh et peu à peu reprit ses cours. Le dimanche 27 janvier 1924, survint une seconde attaque .Transporté à l'hôpital de Hué le 30 janvier, il fut emporté par une crise d'urémie le 9 février 1924, à 6 heures 45 du soir. M.Kaichinger l'assista en ces derniers moments.

    Ses obsèques, présidées par Mgr. Allys, furent célébrées le 11 février 1924, au grand séminaire, puis le corps fut descendu en barque pour être emporté à An-Ninh,et placé dans la chapelle du petit séminaire où se déroulèrent des funérailles solennelles suivies de l'inhumation. M.Girard repose au milieu du cimetière, entouré de plusieurs de ses anciens confrères et de quelques uns de ses élèves.


    GIRARD

    Ernest

    (1851 - 1924)

    [1306]

    Références biographiques
    AME 1911 p. 29. 1926 p. 122. 1924 p. 179. CR décembre 1876 p. 46. 1885 p. 99. 146. 147. 1890 p. 262. 1894 p. 225. 1905 p. 187. 1906 p. 179. 1914 p. 148. 1918 p. 86. 1922 p. 193. 195. 1924 p. 174. 1932 p. 367. 1936 p. 270. BME 1922 p. 36. 1923 p. 740. 806. 1924 p. 54. 185. 266. 740. 1926 p. 254. 1933 p. 433. 580. EC1 N° 56.


    Septembre 1994
    Mémorial GIRARD Ernest, Emile, Joseph page


    "
    • Numéro : 1306
    • Année : None