Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Philomène GEX

GEX Georges (1858 - 1916) [1503] GEX Georges, Philomène, Marie, est né le 20 décembre 1858 au hameau de Favasset à St Pierre d'Albigny, diocèse de Chambéry (Savoie) et fut baptisé le même jour. Il était le 6ème des 8 enfants de Pierre Gex et de Marie Gavillet, cultivateurs aisés et très croyants. Cinq de leurs huit enfants se consacrèrent au service du Seigneur (François comme moine à l'Abbaye N.D de Haute Combe; Joseph comme prêtre à Barberaz; André comme missionnaire au Dahomey et Mélanie, missionnaire au Brésil).
Add this
    GEX Georges

    (1858 - 1916)

    [1503] GEX Georges, Philomène, Marie, est né le 20 décembre 1858 au hameau de Favasset à St Pierre d'Albigny, diocèse de Chambéry (Savoie) et fut baptisé le même jour. Il était le 6ème des 8 enfants de Pierre Gex et de Marie Gavillet, cultivateurs aisés et très croyants. Cinq de leurs huit enfants se consacrèrent au service du Seigneur (François comme moine à l'Abbaye N.D de Haute Combe; Joseph comme prêtre à Barberaz; André comme missionnaire au Dahomey et Mélanie, missionnaire au Brésil).
    Georges entra, avant d'avoir 10 ans, le 28 octobre 1868, au Petit Séminaire St Pierre d'Albigny, fondé et dirigé par son grand oncle. Puis il entra au Séminaire de Chambéry où il fit une année de Philosophie, sous la conduite des Jésuites. Ensuite, c'est au Séminaire des Missions Étrangères qu'il continua sa formation, à partir du 8 septembre 1877. Il y retrouva un bon nombre de Savoyards, tels que les PP. Bonne, Choulet, Combas, Depierre, Puthod et Quemard. Nommé maître des cérémonies à la fin de 1878, il fut tonsuré diacre le 12 mars 1881 et prêtre le 24 septembre 1881. Entre temps, Georges Gex avait été emmené à la Procure de Rome avec un de ses confrères, par le Père Delpech; il y passa 8 mois, à partir du 24 octobre 1878, en raison de l'avance qu'il avait prise dans ses cours de théologie.

    Sa destination en mission étant le service des Procures; le Père Georges Gex s'embarqua pour Hongkong le 26 octobre 1881 et y arriva le 24 décembre suivant. Il y fit d'abord un stage de quelques mois avant de se rendre à la Procure de Shanghai où il travailla un an.

    Le 28 avril 1884, le Père s'installa à la Procure de Singapour où il allait travailler pendant une trentaine d'années.

    Entre temps, appelé par le service des Procures à Hongkong, en 1887, il y tomba gravement malade (crachements de sang) en décembre 1887, et revint à Singapour en février 1888. Là il finit par se rétablir. Pourtant, son activité était loin d'être de tout repos : correspondance, tenue de livres, courses en villes et aux bateaux, sans négliger pour autant sa vie spirituelle. Sa détente était son jardin où il aimait à cultiver les fleurs et à soigner les abeilles.

    Il jugeait inutile les promenades et les voyages, mais il ne manquait ni une retraite du mois, ni la retraite annuelle, ni les neuvaines aux grandes fêtes.

    Mais voilà qu'un jour, au lendemain de la retraite annuelle de 1915 -qu'il faisait toujours commencer le dernier dimanche après la Pentecôte, pour la terminer au premier dimanche de l'Avent- le Père Gex commença à ressentir un violent mal de tête. Sentant la gravité de son état, après avoir célébré la messe de la fête de St François-Xavier, il demanda à aller se faire soigner dans la clinique du Docteur Augier à Saïgon. Heureux de se retrouver \en terre française", le malade ne se faisait guère plus d'illusions quant à son état; les médecins jugèrent son cas désespéré.

    S'en remettant timidement à la volonté de Dieu, le Père Georges Gex rendit son âme au Seigneur, le 6 janvier 1916, à 8h30 du soir. Une vingtaine de confrères accompagnèrent ses restes au cimetière de Mgr d'Adran, à Saïgon.


    Références bio-bibliographiques

    CR 1881 p. 104. 1916 p. 175. 217. 1926 p. 223. BME 1930 p. 413.

    "
    • Numéro : 1503
    • Année : None