Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

André Félix Chrysostome Joseph GENNEVOISE

[801]. GENNEVOISE, André-Félix-Chrysostome-Joseph, né le 30 novembre 1835 dans la paroisse Saint-Etienne, à Lille (Nord), fit ses études classiques à Marcq-en-Barœul, sa théologie à la Sapience à Rome, fut ordonné prêtre à Saint-Jean-de-Latran le 9 avril 1859, et passa ses examens de docteur en théologie. Après un pèlerinage à Jérusalem, il entra le 5 novembre 1860 au Séminaire des M.-E., et partit le 31 mars 1862 pour la mission du Kouang-tong et Kouang-si.
Add this
    [801]. GENNEVOISE, André-Félix-Chrysostome-Joseph, né le 30 novembre 1835 dans la paroisse Saint-Etienne, à Lille (Nord), fit ses études classiques à Marcq-en-Barœul, sa théologie à la Sapience à Rome, fut ordonné prêtre à Saint-Jean-de-Latran le 9 avril 1859, et passa ses examens de docteur en théologie. Après un pèlerinage à Jérusalem, il entra le 5 novembre 1860 au Séminaire des M.-E., et partit le 31 mars 1862 pour la mission du Kouang-tong et Kouang-si. Il fit naufrage dans les mers de Chine, et après avoir, avec ses compagnons, erré sur les flots pendant quinze jours, il aborda à Macao (Voir CAMBIER).
    Chargé d'abord du district de Nam-hiong, il fonda la station de Kin-kiang et y construisit un oratoire. Il fut, en 1865, envoyé au Kouang-si par son préfet apostolique Mgr Guillemin. Il s'y rendit par le Fleuve Bleu et par le Kouy-tcheou, et arriva le 30 novembre 1867 à Si-lin hien, lieu du martyre du Bx A. Chapdelaine sur lequel il prit de nombreux renseignements. Il acheta une petite maison à Chang-tsin, et retourna à Canton rendre compte à l'évêque de la situation.
    L'année suivante, il quitta le Kouang-tong pour s'agréger à la mission du Se-tchoan oriental, fut envoyé dans le district de Yeou-yang en 1869, après le massacre de J. Rigaud, et faillit y être empoisonné, puis massacré : \ Une fois entre autres, raconte-t-il, on entra dans ma chambre ; un soldat mit le sabre sur mon cou en disant : "Tu vois bien que je puis te tuer." Quand je sentis le froid de l'acier, j'écartai doucement le bras du soldat : "Si tu savais, lui dis-je, quel bonheur je désire te procurer, et combien peu je tiens à la vie d'ici-bas, tu n'agirais pas ainsi." Il se rendit en 1870 à Pékin, et se retira de la Société des M.-E. la même année.
    Il alla ensuite à Rome où il publia plusieurs opuscules instructifs. En 1875, le 21 juillet, il entra chez les Chartreux, et reçut le nom de Félix-Marie. Son curriculum vitæ fut le suivant : profès à la Chartreuse de Valbonne (Gard) le 22 juillet 1876 ; grand profès le 22 juillet 1880 ; envoyé à Montreuil (Pas-de-Calais), maître des novices, du 22 août 1880 au 22 juin 1881 ; coadjuteur en mai 1884 ; vicaire à la Chartreuse de Bosserville près de Nancy en automne 1890 ; prieur à Vauclaire, commune de Ménestérol-Montignac (Dordogne) le 9 décembre 1891 ; prieur à Vedana non loin de Bellune (Italie) en 1894 ; convisiteur d'Italie en 1896 ; prieur de Sélignac, commune de Simandre (Ain) en 1897, et de Mougères (Hérault) en 1899. Il mourut dans ce dernier couvent, le 31 mai 1901.
    Bibliographie. - Les opuscules suivants, sauf exception que nous indiquons, ont été imprimés à l'imprimerie de la S. C. de la Propagande, Rome.
    Le Memorandum chinois ou violation du traité de Péking. Exposé et réfutation par un missionnaire de Chine. - 1872, in-8, pp. 74.
    Souvenirs de Chine par un missionnaire. - 1872, in-8, pp. 100 + tab. ; 2e édit., 1873, in-8, pp. 93 + tab.

    Id., 3e édit. - Imprimerie Notre-Dame-des-Prés, Montreuil-sur-Mer, 1892, in-8, pp. 124 + tab.
    Aperçu historique sur la Chine, par un missionnaire. - 1873, in-8, pp. 125 + tab.
    Le cardinal Barnabo. - 1874, in-8, pp. 7.
    Confucius. Essai historique, par un missionnaire. - 1874, in-8, pp. 124 + tab.
    La Propagande. Notice historique, par un missionnaire. Ouvrage orné de gravures. - 1875, in-8, pp. 78 + tab.
    Comp.-rend. : M. C., vii, 1875, p. 83.
    Notes bio-bibliographiques. - A. P. F., xxv, 1853, pp. 59, 63 ; xxxv, 1863, p. 54. - A. S.-E., xv, 1863, p. 242 ; xvi, 1864, Cérémonie du mariage, p. 298. - M. C., i, 1868, Voyage au Kouang-si, p. 35 ; iii, 1870, Libelle contre les chrétiens, p. 29 ; Ib., pp. 49, 229 ; Ib., Séjour chez les rebelles, pp. 253, 263 ; iv, 1871-72, Réfutation du Memorandum chinois, pp. 185, 197 ; vi, 1874, Notice sur la Propagande, pp. 427, 439, 450. - A. M.-E., 1910, p. 321.
    Hist. miss. Kouang-si, Tab. alph. - Hist. miss. Kouy-tcheou, Tab. alph.

    "
    • Numéro : 801
    • Année : None