Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Vincent GAZEAU

GAZEAU Vincent (1861-1927) [1792] GAZEAU Vincent, Jean, Marie, est né le 25 mai 1861 à Le Champ, dans le diocèse d'Angers (Maine et Loire). Il fait ses études au Petit Séminaire de Montgazon, et ses études supérieures au Grand Séminaire d'Angers. Ordonné prêtre le 20 décembre 1884, il est vicaire à Notre Dame d'Allençon (1885-87). Il entre au Séminaire des Missions Étrangères le 28 septembre 1887, et suit à l'Institut Catholique les cours de Droit canonique (1887-88). Il part le 22 août 1888 pour la mission de Malacca.
Add this
    GAZEAU Vincent

    (1861-1927)


    [1792] GAZEAU Vincent, Jean, Marie, est né le 25 mai 1861 à Le Champ, dans le diocèse d'Angers (Maine et Loire). Il fait ses études au Petit Séminaire de Montgazon, et ses études supérieures au Grand Séminaire d'Angers. Ordonné prêtre le 20 décembre 1884, il est vicaire à Notre Dame d'Allençon (1885-87). Il entre au Séminaire des Missions Étrangères le 28 septembre 1887, et suit à l'Institut Catholique les cours de Droit canonique (1887-88). Il part le 22 août 1888 pour la mission de Malacca.

    Il fait un stage de chinois à Singapore, après quoi il est envoyé à Taiping, où il se perfectionne en chinois et se met à l'étude de l'anglais et du malais (1889-94). Il cherche à fixer la colonie chinoise et lui bâti une chapelle avant d'être rappelé à Singapore (1894). Il est ensuite chargé de deux intérims : l'un à Ayer Salak (1896-97), l'autre à Balik Pulau (1897-98). De nouveau à Singapore, il est chargé de fonder une nouvelle paroisse chinoise pour les Cantonais et les Hakkas et achète donc le terrain nécessaire. Mais en 1898, il doit rentrer en France se refaire une santé (1899).

    De retour en mission, il doit revendre le terrain, déjà acquis, mais impropre à la construction d'une église. En 1901, un nouveau terrain est acheté mais à nouveau, la santé du Père se détériore : une forte lésion aux poumons l'oblige à un repos à Hong Kong (1904). Revenu dans sa mission, il se remet à chercer des fonds et commence la construction du presbytère orphelinat. Il pose la première pierre de l'église le 14 juin 1908; l'église est finalement bénite le 11 septembre 1910. Il en sera le curé jusqu'à sa mort. Le Père Gazeau tenait à bien former ses chrétiens, à en être le bon pasteur qui connait chacune de ses brebis, celui qui se fait l'ami de tous. Après une nouvelle crise d'albuminurie, il expire doucement au matin du 25 février 1927. Plus de 3000 personnes conduisirent son cercueil au cimetière.



    Références bibliographiques

    AME 1888 p. 6. 21. 1906 p. 234. 1914 p. 75. 76. 83. 129. 130. 1926-27 p. 319. CR 1888 p. 207. 1889 p. 191. 1890 p. 154. 1891 p. 188. 1892 p. 208. 1893 p. 220. 1897 p. 210. 1898 p. 201. 202. 1900 p. 182. 1902 p. 214. 1904 p. 222. 1905 p. 207. 1907 p. 213. 1909 p. 204. 1910 p. 224. 225. 1919 p. 93. 1920 p. 63. 1922 p. 124. 1926 p. 129. 1927 p. 124. 126. 193-197 (notice nécro.) . BME 1922 photo p. 61. 1926 p. 575. 1927 p. 257. 263. 1958 p. 820. EC1 N° 126.

    • Numéro : 1792
    • Année : None