Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Edouard GASNIER

[703]. GASNIER, Edouard, évêque de Malacca, né dans la paroisse de Saint-Maurice, à Angers (Maine-et-Loire), le 4 mai 1833, fit ses études au collège de Combrée. Entré tonsuré au Séminaire des M.-E. le 4 janvier 1855, il reçut la prêtrise le 6 juin 1857. Il partit le 19 juillet suivant pour le Maïssour et y occupa les postes suivants : Mysore, 1858 ; Ganjam, 1866 ; Blackpally à Bangalore, 1867 ; Settihally, 1872. En 1873, il devint chapelain militaire et curé de Saint-Patrick à Bangalore.
Add this
    [703]. GASNIER, Edouard, évêque de Malacca, né dans la paroisse de Saint-Maurice, à Angers (Maine-et-Loire), le 4 mai 1833, fit ses études au collège de Combrée. Entré tonsuré au Séminaire des M.-E. le 4 janvier 1855, il reçut la prêtrise le 6 juin 1857. Il partit le 19 juillet suivant pour le Maïssour et y occupa les postes suivants : Mysore, 1858 ; Ganjam, 1866 ; Blackpally à Bangalore, 1867 ; Settihally, 1872. En 1873, il devint chapelain militaire et curé de Saint-Patrick à Bangalore.
    C'est là que vinrent le trouver les brefs du 28 mars 1878, le nommant évêque d'Eucarpie et vicaire apostolique de la Presqu'île de Malacca. Sacré le 2 juin suivant, dans l'église de Saint-Patrick, il partit pour sa nouvelle mission qui, à cette époque, d'après les statistiques officielles, comptait : 15 missionnaires, 2 prêtres indigènes, 25 catéchistes, 6 671 chrétiens et 1 429 élèves dans 26 écoles.
    Sous son administration vigoureuse, 15 nouvelles résidences furent créées, beaucoup d'églises ou de chapelles s'élevèrent, le nombre des catholiques fut plus que doublé, l'enseignement chrétien prit une grande extension, et le gouvernement anglais appela dans les hôpitaux de Singapore et de Pinang les religieuses de Saint-Maur, qui d'ailleurs n'y restèrent pas. Guéri contre toute attente d'une maladie qui l'avait conduit aux portes du tombeau, il éleva à Singapore, en reconnaissance, un sanctuaire à la Sainte Vierge.
    Par une lettre du 3 août 1887, la Propagande autorisa officiellement le nom de Malacca ou de Presqu'île de Malacca, par lequel on désignait ordinairement la mission, au lieu du nom de Siam occidental que lui avait donné le bref d'érection du vicariat apostolique, en date du 10 septembre 1841.
    Le 10 août 1888, par les Lettres apostoliques In Indo sinensibus (Leonis XIII Acta, viii, p. 288), son vicariat apostolique fut érigé en diocèse, et lui-même nommé évêque de Malacca, avec faculté de résider à Singapore. A partir de 1894, ses forces déclinèrent ; il succomba le 8 avril 1896 à Singapore, et fut enterré dans la cathédrale.
    La statistique du diocèse, au moment de la mort de l'évêque, prouve les progrès accomplis sous son administration : 32 missionnaires, 41 catéchistes, 41 églises ou chapelles, 57 écoles renfermant 3 345 élèves, 17 796 catholiques. Cette même année le chiffre des baptêmes de païens s'éleva à 2 110.
    Armes. - De (argent ?) à l'ancre et à la croix de... en sautoir, au cœur enflammé de... au lieu d'honneur.
    Devise. - In te confido.
    Notes bio-bibliographiques. - C.-R., 1878, pp. 40, 41 ; 1879, pp. 54, 69 ; 1880, p. 74 ; 1881, p. 86 ; 1882, p. 82 ; 1883, p. 127 ; 1884, p. 124 ; 1885, p. 108 ; 1886, p. 112 ; 1887, p. 159 ; 1888, pp. 155, 158 ; 1889, p. 189 ; 1890, p. 152 ; 1891, p. 185 ; 1892, p. 203 ; 1893, pp. 216, 227 ; 1894, p. 239 ; 1895, p. 249.
    A. P. F., li, 1879, Tournée pastorale en Malaisie, p. 115 ; lx, 1888. Etat de la mission de Malaisie, p. 224 ; lxvi, 1894, p. 150 ; lxviii, 1896, p. 319. - A. S.-E., xxxi, 1880, p. 171 ; xlii, 1891, p. 300. - M. C., x, 1878, pp. 196, 366 ; xviii, 1886, Le centenaire de Pinang, p. 577 ; xx, 1888, p. 267 ; xxiii, 1891, Exposition du corps de saint François-Xavier à Goa, p. 97 ; xxiv, 1892, p. 595 ; xxv, 1893, pp. 196, 219 ; xxviii, 1896, p. 203. - A. M.-E., 1914, p. 128. - P. M. M., 1889-90, p. 4.
    Sem. rel. Angers, 1872-73, Mort de Mgr Charbonnaux, p. 79 ; 1873-74, p. 33 ; 1878, Sa nomination de vicaire apostolique, p. 264 ; 1887, p. 1256 ; 1888, pp. 15, 884 ; 1889, Mandement lors de la prise de possession de son siège, p. 148 ; 1890, Sur la statistique de la Société des M.-E., p. 171 ; 1891, p. 662 ; 1893, pp. 236, 709, 739, 1056, 1155, 1165 ; 1894, pp. 790, 841 ; 1895, pp. 431, 459 ; 1896, Sa mort. Notice, pp. 462, 494, 661. - Œuv. Prop. Foi, Angers, comp.-rend., 1860, p. 12 ; 1865, p. 8 ; 1869, p. 15 ; 1875, p. 11 ; 1876, p. x ; 1877, p. 7 ; 1878-80, p. xii. - Bull. Assoc. Combrée, 1895, pp. 18, 31, 35 ; 1896, pp. 24, 26 ; 1903-04, pp. 89, 98 ; 1906-07, pp. 112 et suiv. - Rev. de l'Anjou, 1896, Sa mort, n° de mars-avril. - The Voice, 1912. Discours pour le jubilé de Mgr Bigandet, p. 233.
    An. anecd. hist., Tab. alph. - Les miss. angev., p. 241. - Le culte de N.-D. de Lourd., p. 239. - Hist. miss. Inde, Tab. alph. - Les miss. cath. franç., ii, pp. 395, 398. - Arm. des Prél. franç., p. 257.
    Collect., 5 juin 1889 : n° 1854 ; 17 août 1891 : nos 586, 894.
    Notice nécrologique. - C.-R., 1896, p. 341.
    Portrait. - M. C., xviii, 1886, p. 586. - Les miss. cath., p. 207. - Les miss. angev., p. 241.


    • Numéro : 703
    • Année : None